" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017


Journée "baby-foot" sur l'Ile Lacroix...

 

Avec dix-neuf buts marqués pour zéro encaissés, l'espoir élite rouennaise se portait plutôt bien après les deux succès engrangés face à Viry et à Villard de Lans. Face à une équipe d'un calibre supérieur, Mont-Blanc bien que défait à Grenoble et difficile vainqueur à Viry, les Dragons auront répondu présent en s'imposant 9 buts à 6 au terme d'une rencontre où les défenses n'auront guère été à la noce.
 
A commencer par celle du Mont-Blanc aux couleurs de maillot pour le moins originales qui se retrouvaient prise en faute par trois fois durant la première période. Mise en délicatesse sur un élégant slalom de Loïc Lampérier (05'03), l'équipe montagnarde montrait quelques largesses coupables en début de rencontre avant de ressaisir rapidement. Pour autant, bien que sollicitant à plusieurs reprises le gardien rouennais Michäl Muller qui répondait présent, les joueurs du Mont-Blanc se brisaient les dents au moment de conclure l'affaire. Sans doute que le 3-0 affiché à la faveur des Dragons à la fin de la première période était cher payer pour les montagnards mais quoiqu'il en soit les Normands faisaient le nécessaires pour se mettre à l'abri. Ainsi, sur un bon jeu de Loïc Lampérier, Anthony Rech se montrait généreux en loupant la cage ouverte pour permettre à Jérémie Romand d'ouvrir le score (13'32) Dans la foulée, sur une séquence de jeu quasi similaire, Jason Lorcher manquait de peu le deuxième but au contraire de son compagnon de ligne Lionel Tarantino qui trompait de prêt le gardien montagnard (17'01) Avant la première sirène, les Dragons rajoutaient un troisième but, chef d'oeuvre de construction et de finition. Sous l'impulsion de Loïc Lampérier qui combinait avec Aurélien Gréverend dans la zone neutre avant d'installer le jeu de puissance jaune et noir, les Rouennais faisaient tourner le palet rapidement, un passage dans la crosse de Jérémie Romand puis retour à l'initiateur de cette parfaite séquence,Loïc Lampérier pour le 3-0 (19'39)
   
 
Après vingt minutes, Voltaire n'aurait sans doute pas dit mieux : « tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. » D'autant plus qu'avant la mi-match, les Rouennais ajoutaient deux nouveaux buts. Certes, Jérémie Romand manquait de réussite en propulsant le palet sur le poteau (26'22) mais l'énergique trio Raimbourg – Lorcher – Dumelie faisait merveille en semant la panique au sein de la défense du Mont-Blanc pour un but de l'incandescent dunkerquois Valentin Dumelie (24'29) A peine quelques minutes plus tard, la toute récente association entre Lionel Tarantino et Thomas Dreyfus faisaient merveille et profitait à Alexandre Mulle pour le violent 5-0 à la mi-match (30'37) En place, sure d'elle, la machine rouennaise semblait indéboulonnable à ce moment de la rencontre. Pourtant un grain de sable allait enrayé l'engrenage si bien huilé jusqu'alors. Un palet perdu à la ligne bleue du Mont-Blanc sur un jeu de puissance rouennaise jetait le trouble dans les esprits normands alors que Jordan Revel réduisait la marque en désavantage numérique (32'41) Relayé dans la foulée par Vivien Capocci (37'07) le Mont-Blanc retrouvait de la couleur en cette fin de période même si Valentin Dumelie avant la pause signait le doublé ramenant le score à 6-2 (37'48)
 
Pour autant, bien que titulaires de quatre buts d'avance, les Dragons ne parviendront pas à verrouiller. La fatigue des différents matchs de la veille impactant fortement sur le rendement de certains, la rencontre tournait à la partie de baby-foot au tableau d'affichage. Arthur Coulon dès le début du troisième tiers remettait le score à 6-3 (41'05) tandis que Lionel Tarantino en désavantage numérique s'envolait pour le 7-3 (45'42) Se répondant du tac au tac, le score prenait des proportions inhabituelles pour un duel entre deux équipes habituellement très proches. Pour voir quinze buts dans un Rouen – Mont Blanc en Espoir, il fallait remonter à février 2004 et une victoire rouennaise 16 buts à 2 à domicile. Pour ce match, là le vainqueur n'aura pas une telle marge. Même si Anthony Rech trouvait la réussite sur une passe de Jéremie Romand (51'59) pour le 8-3, Antoine Vigier profitait à nouveau de coupables cadeaux défensifs normands pour réduire le score (54'44) Des largesses défensives normandes, il sera encore question dans les deux dernières minutes de la rencontre. Auparavant, Thomas Dreyfus tranquillement installé derrière le filet du Mont-Blanc, fouillait rapidement dans la poche secrète dissimulée dans sa culotte pour sortir sa plus belle boite de caviar qu'il offrait à Lionel Tarantino. Une première tentative manquée par le Toulousain qui laissait le champ libre à son compagnon de fortune Alexandre Mulle au rebond pour le 9-4 (57'56) Avant la sirène finale, Jérémy Ares (58'11) et Josselin Besson (59'10) mettront à rude épreuve les nerfs de Michaël Muller, le gardien jaune et noir ramenant le score à un incongru 9 buts à 6.
   

Dimanche 27 septembre 2009, match U22 (3ème journée)
Rouen - Mont Blanc 9-6 (3-0 / 3-2 / 3-4)  // Pénalités :  Rouen 14 mn - Mont Blanc 6 mn

 
13:32: 1-0 Rouen: 17: Jérémie ROMAND (8: Anthony RECH; 9: Loïc LAMPERIER)
17:01: 2-0 Rouen: 3: Lionel TARANTINO (22: Jason LORCHER)
19:39: 3-0 Rouen: 9: Loïc LAMPERIER (17: Jérémie ROMAND; 2: Aurélien GREVEREND) [5-4]
24:29: 4-0 Rouen: 14: Valentin DUMELIE (22: Jason LORCHER; 20: Germain RAIMBOURG)
30:37: 5-0 Rouen: 11: Alexandre MULLE (3: Lionel TARANTINO; 7: Thomas DREYFUS)
32:41: 5-1 Mont Blanc: 12: Jordan REVEL [4-5]
37:07: 5-2 Mont Blanc: 23: Vivien CAPOCCI (12: Jordan REVEL)
37:48: 6-2 Rouen: 14: Valentin DUMELIE (20: Germain RAIMBOURG)
41:05: 6-3 Mont Blanc: 9: Arthur COULON (14: Josselin BESSON)
45:42: 7-3 Rouen: 3: Lionel TARANTINO (11: Alexandre MULLE; 5: Mathieu CHEVALIER) [4-5]
51:59: 8-3 Rouen: 8: Anthony RECH (17: Jérémie ROMAND; 9: Loïc LAMPERIER)
54:44: 8-4 Mont Blanc: 7: Antoine VIGIER (24: Romain ORSET)
57:56: 9-4 Rouen: 11: Alexandre MULLE (3: Lionel TARANTINO; 7: Thomas DREYFUS)
58:11: 9-5 Mont Blanc: 18: Jérémy ARES
59:10: 9-6 Mont Blanc: 14: Josselin BESSON
 
10 dernières confrontations entre Rouen & Mont-Blanc : 7 victoires – 3 défaites
A domicile : 3 victoires (2008-09 : 4-3 ap, 2006-2007 : 3-1, 2005-06 : 8-2) – 1 défaite (2007-08 : 3-7)
A l'extérieur : 3 victoires (2007-08 : 4-2, 2006-07 : 3-1, 2005-06 : 2-1) – 1 défaite (2008-09 : 3-5)
En carré final : 1 victoire (demi-finale 2008-09 : 6-2) – 1 défaite (finale 2007-08 : 5-6 ap)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :