"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U20 En trompe l'oeil


Match particulier pour les U20 Rouennais à l'occasion de la 21ème journée de championnat avec la réception des Ours de Villard-de-Lans. Placée sous le signe de la solidarité avec la présence de l'association les « Messagers de l'Espoir », cette rencontre avait attiré un peu plus de monde qu'à l'accoutumée à tel point qu'un bon demi-millier de personnes dont la toujours remuante « Tribune G du RHE » avait pris place dans l'enceinte jaune et noir pour soutenir les jeunes rouennais.


Si comptablement l'issue de la rencontre n'avait que peu d'importance pour les deux formations, les rouennais étant assurés de boucler leur saison régulière à la première place de la poule A tandis que les Villardiens ne pouvaient plus guère espérer sauver leur tête en Poule B, d'ores et déjà mathématiquement relégués en poule C au profit de l'Etoile Noire de Strasbourg, le climat de la partie, l'ambiance, insufflaient aux deux formations un regain d'envie et donnaient aux uns et aux autres des idées offensives. Alors que les premiers échanges s'effectuaient en situation spéciale avec trois pénalités infligées dans les cinq premières minutes de la rencontre, c'est paradoxalement à cinq contre cinq que les affaires se décantaient sous l'impulsion de l'inévitable capitaine rouennais Mathieu Mony, auteur de son cinquième but de la saison peu après la mi-tiers (1-0 à 10'34) Décoincé, le tableau d'affichage de la patinoire de l'Ile Lacroix n'en restera pas moins bien difficile à conquérir. Ni dans la foulée pour Villard-de-Lans avec une supériorité numérique (11'10) et encore moins à quelques minutes de la sirène du premier tiers en double avantage numérique pour les rouennais (13'42) Alors qu'au total, les deux équipes avaient passé plus de treize minutes soit en infériorité soit en avantage numérique, c'est sur ce frugal 1-0 que les deux équipes regagneront le vestiaire.


Dans une rencontre où indéniablement il était bien difficile de jouer à cinq contre cinq avec trois nouvelles prisons villardiennes dans les dix premières minutes du tiers médian (24'11, 27'38, 29'00), le jeu était totalement annihilé et congelé par les coups de sifflet du zébré. Et lorsque l'on aura précisé que les unités de power-play semblaient manquer cruellement d'inspiration au moment de conclure, il n'était pas bien difficile d'imager l'allure de la rencontre : un brin poussive. De là à dire que l'ennui gagnait les tribunes de la patinoire de l'Ile Lacroix, il n'y a qu'un pas que l'on franchira dans la deuxième partie de la deuxième période. Plus aucun coup de sifflet pour tenir en éveil le public, hormis la sonnerie de fin de période qui permettra aux uns et aux autres de sortir d'une douce torpeur, il fallait désormais s'en remettre au troisième tiers pour espérer un peu d'action.


Et malheureusement l'entame du dernier vingt minutes n'incitait pas à l'optimisme. Quelques rares tentatives notamment en avantage numérique toujours et encore pour les Dragons (45'02), quelques « ohh » de dépit d'un public gourmand de buts jaune et noir, dix minutes sans histoire qui emmenait tout ce petit monde au tournant de la rencontre avec un changement de ligne habilement lancé par le banc villardien qui piégeait l'arrière-garde jaune et noir laissant l'attaquant Théo Guérif filer défier en tête à tête le portier rouennais Valentin Duquenne pour l'égalisation des Ours (49'36) Coup de froid sur l'Ile Lacroix en dépit des encouragements constants de la « Tribune G » , tout était à refaire pour des rouennais toujours sur la pointe des patins. Avec ce but relançant la rencontre, les cartes étaient désormais redistribuées et ce but villardien avait au moins le mérite d'exciter tout le monde. Rouen plus vigoureux, Villard-de-Lans conscient du bon coup à jouer, les dernières minutes de la partie s'annonçaient bien plus excitantes que précédemment alors qu'en tête à tête un attaquant villardien défiait un Valentin Duquenne décisif et précieux pour le 2-1. De but isérois, il n'y aura plus, le palet toujours vivant sur l'action, lançait la contre-attaque rouennaise qui trouvait en conclusion dans la confusion devant la cage, la crosse d'Antonin Germond pour le 2-1 (58'23) Cruel pour les Ours de Villard qui subiront dans la foulée le courroux des Dragons, cette fois par l'intermédiaire de Robin Rabl (58'33) Totalement débridée la fin de match donnait lieu à un festival de but avec un équipe de Villard-de-Lans complètement en déroute : un nouveau but pour les Dragons sur un lancer de pénalité converti par Bastien Zago (59'12) puis sur l'engagement suivant le dernier pour Joseph Broutin (59'37) Quatre buts dans les deux dernières minutes, un festival offensif pour la troupe jaune et noir qui concluait la partie sur un 5-1 en trompe l'oeil.



U20 Elite (21ème journée, dimanche 17 février 2019)

Dragons de Rouen vs Ours de Villard-de-Lans 5-1 (1-0 / 0-0 / 4-1)

10'34, 1-0, Rouen : Mathieu Mony (Benjamin Berard, Antonin Germond)

49'36, 1-1, Villard-de-Lans : Théo Guérif (Naum Sahagun, Jonathan Issertine)

58'23, 2-1, Rouen : Antonin Germond (Bastien Zago, Noah Athuil)

58'33, 3-1, Rouen : Robin Rabl (Gabin Mainfray)

59'12, 4-1, Rouen : Bastien Zago [ lancer de pénalité ]

59'37, 5-1, Rouen : Joseph Broutin (Yannis Cherkaoui)





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :