"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

U20 EN FINALE !


Après le match nul concédé par les deux formations la veille (3-3), la deuxième manche des ½ finales U20 disputée sur l'Ile Lacroix n'avait pas d'autre choix que de déterminer un vainqueur et le propulser en finale. Choix Cornellien, dramaturgie Shakespearienne, angoisse Kafkaïenne, suspense Hitchcockien, tout en univers coloré de noir et de jaune ou rouge selon les cas sur une aire glacée avec, à nouveau, tout comme la veille, de très belles lignes glacées à écrire en lettres d'or.


En avance de deux buts la veille après trente minutes de jeu, les Dragons avaient péché sans doute par un brin de nonchalance au moment d'enfoncer le clou et sortir définitivement cette tenace équipe amiénoise. Là où les Rouennais avaient failli laissant l'ouragan rouge et noir tout emporter sur son passage, cette fois, la formation jaune et noir ne fera pas la même erreur. « Errare humanum est, perseverare diabolicum », l'erreur est humaine, s'entêter est diabolique, rarement locution n'aura mieux servi à décrire l'attitude des Dragons lors des dix premières minutes de la rencontre. Une ouverture du score rapide de Bastien Zago après seulement trois minutes de jeu (02'58), un relais parfaitement transmis à Benjamin Bérard pour le 2-0 (05'08) et les rouennais, dans la même situation au tableau des scores, cette fois, ne glisseront pas vers le lymphatique, se servant même de leur temps fort de rencontre pour assoir un peu plus leur domination avec un troisième but enregistrer par Lucas Villain pour la clôture du score du premier tiers à 3-0.


Face à des amiénois visiblement bien englués dans la tenaille rouennaise, difficile d'exister offensivement même la troupe gothique était loin d'être résignée sollicitant à plusieurs reprises le portier rouennais. Déjà artisan du match nul de la veille en tenant à bout de bras la maison jaune et noir en pleine tourmente, Gaetan Richard, à nouveau, se montrait percutant et perturbant pour les artilleurs amiénois qui se briseront systématiquement les dents dans le tiers du milieu. Au contraire des rouennais bien plus heureux et plus prompts à célébrer. A commencer par Lévy Raux en avantage numérique, heureux comme un gagnant du loto, en début de période (21'45) ou à la toute fin par Joseph Broutin, le sourire radieux et contagieux (39'13) Une constante dans cette équipe U20 jaune et noir : sa joie de vivre et son enthousiasme à vivre ensemble. Là où on pouvait les avoir trouvé fébriles la veille, une magistrale et rayonnante réponse était donnée par tout un groupe face à sans doute la plus talentueuse équipe du championnat U20.


Alors que la « Tribune G » chantait son amour pour Rouen en rappelant que leur cœur était rouennais, rarement paroles n'étaient aussi adaptées à cette équipe : le truculent sang jaune et noir excitant chacune de leur veine, le cœur rouennais battant à tout rompre, la formation rouennaise filait tout droit en finale sans qu'Amiens ne soit en mesure de mettre à mal la terrible marche en avant normande à l'image de Benjamin Bérard qui doublait sa mise personnelle pour son anniversaire (47'02) avant de voir son compère Lévy Raux lui emboiter le pas (48'23) Déjà fort lourde, une addition aussi salée n'était pas méritée pour la troupe des Gothiques qui trouvait les ressources nécessaires pour réduire le score et éteindre en partie l'incendie (49'30) Une juste récompense pour cette formation rouge et noir qui aura donné du fil à retordre à une équipe de Rouen, heureuse, satisfaite et désormais avide de connaître le nom de son adversaire en finale !

 


U20 Elite (½ Finale – 2ème match, dimanche 24 mars 2019)


Dragons de Rouen vs Gothiques d'Amiens 7-1 (3-0 / 2-0 / 2-1)

02'58, 1-0, Rouen : Bastien Zago (Antonin Germond)

05'08, 2-0, Rouen : Benjamin Bérard (Bastien Zago)

09'32, 3-0, Rouen : Lucas Villain (Robin Rabl)

21'45, 4-0, Rouen : Lévy Raux (Yoan Salve, Lucas Villain) [ 5 contre 4 ]

39'13, 5-0, Rouen : Joseph Broutin (Pierre Pelletreau)

47'02, 6-0, Rouen : Benjamin Bérard (sans assistance)

48'23, 7-0, Rouen : Lévy Raux (Lucas Villain, Robin Rabl)

49'30, 7-1, Amiens : Christophe Tiramani (Lucas Besson, Lucas Herrera-Mione)

 

Pénalités :

Rouen : 10 (4 / 6 / 0)

Amiens : 20 (4 / 16 / 0)

 


 

 

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :