"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

   

A peine rentré, déjà parti...

 

Il faut l'aimer ce Dragon pour rentrer d'un match de Division 2 à Dunkerque un samedi soir à 1h15 pour partir quinze minutes plus tard en direction de Gap pour un match espoir de la 6ème journée. Un « coloré » périple qui sourira, néanmoins aux Dragons qui finiront par s'imposer 5 buts à 2 après deux périodes serrées.


En effet, c'est dans les dix dernières minutes de la rencontre que les rouennais scelleront l'issue de cette partie. Auparavant, les joueurs de Julien Guimard auront quarante minutes pour courir après le score. En effet, par deux fois, les rapaces de Gap parviendront à mettre en péril la maison dragon en menant au score. Ainsi, sur la première supériorité numérique rouennaise, Romain Vitali propulsait Mathieu André premier buteur de la soirée, le tout en désavantage numérique (07'52) Secoués le temps de quelques secondes, les normands ne tarderont pas à réagir. Parmi, les rouennais avides de bien figurer à Gap, Romain Gutierrez, face à ses anciennes couleurs, mettait un point d'honneur à tromper le gardien des Rapaces sur une passe de Nicolas Lehericey (10'21) Dans une première période où les deux équipes se livraient sur le glaçon gapençais à jeu égal, tout naturellement, le tableau d'affichage restait bloqué à un score de parité au terme des vingt premières minutes.

 

 

Si les Dragons avaient leur ancien gapençais avec Romain Gutierrez, la réciproque était également vraie chez les alpins avec l'ex-rouennais Dimitri Thillet qui donnait un solide coup d'éperon en début de deuxième tiers (25'05)

6ème Journée Championnat (Espoir Elite) - Patinoire Brown Ferrand de Gap
Dimanche 24 octobre
Score T1 T2 T3 OT Total
Rapaces de Gap (U22)
  1 1 0 - 2
Dragons de Rouen (U22)
1 1  3 - 5
Pénalités : Gap (20 mn) - Rouen (12 mn)
 
1-0 07'52 Gap Mathieu André
(R.Vitali) [ 5-4 ]
1-1 10'21 Rouen Romain Gutierrez
(N.Lehéricey)
2-1 25'05 Gap Dimitri Thillet
(J.Piras)
2-2 37'21 Rouen Peter Valier
(P.Séraudie)
2-3 51'22 Rouen Alexandre Mulle
(A.Gréverend) [ 5-4 ]
2-4 55'54 Rouen A.Goncalves
(D.Bourguignon, P.Valier)
2-5 56'48 Rouen Peter Valier
(N.Lehéricey, T.Maggi) [ 4-5 ]

 

A nouveau en phase avec le tableau d'affichage, les Rapaces, contrairement à la première période subiront un peu plus le courroux du Dragons. Dominés, les locaux se repliaient sur eux mêmes et résistaient tant bien que mal aux assauts rouennais. Après quelques tentatives infructueuses en avantage numérique (26'50 & 33'45), les normands recueillaient le fruit de leurs efforts en égalisant par l'intermédiaire de Peter Valier (37'21) Dans la dernière minute de la période, Anthony Rech aurait même pu donner l'avantage aux siens sur un lancer de pénalité manqué (37'21) Il n'en sera finalement rien, les deux équipes se séparant à nouveau sur un score d'égalité.


C'est dans la troisième période que la décision se fera. Face à une équipe de Gap comme à son habitude accrocheuse et fière, les Normands répondront en se serrant les coudes et montrant leur collectif. Alors que dans les filets rouennais Thibault Maggi, sous la pression des attaquants gapençais, multipliera les interventions, son homologue d'en face Adrien Fenart finira par faire honneur à sa réputation en craquant avec trois buts dans les 10 dernières minutes. Alors que Bryan Ten Braak, écarté pour la rencontre, avait tout le temps d'admirer le spectacle confortablement installé dans les tribunes de la patinoire après avoir gravé la saison dernière ses initiales sur le banc de Rouen, son narquois compère dans les filets, comme de coutume, laissait passer les palets. Loin de la classe et l'élégance d'un Ronan Quemener capable de voler un match, loin de l'impressionnant Martel croisé la veille à Dunkerque, le portier gapençais n'avait pas de quoi effrayer les Dragons qui finiront par prendre définitivement la main dans la rencontre. C'est ainsi, comme l'écrira fort à propos le « journaliste » Sébastian Ylönen « le jeune Dragon Alexandre Mulle délivrait les siens face aux Rapaces de Gap pour ainsi mener 3 à 2 » en avantage numérique (51'22) Sur un joli mouvement orienté entre Kévin Lorcher et Damien Bourguignon, Anthony Goncalves se montrait vertueux à la conclusion en créant le break (55'54) Un dernier pour la route, l'oeuvre de Peter Valier en désavantage numérique (56'48) et les Dragons remportaient une victoire au courage, « sans leur chat noir » dans la toujours difficile patinoire de Gap avant de rentrer en Normandie sous la neige...

   
 

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :