"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013, 2018 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20:

 

U20 Joli défi en perspective

 

Un peu à l'image du match de la veille en Ligue Magnus, c'est sous une forte pression grenobloise que les Dragons U20 aborderont leur première rencontre de finale à domicile. Si la décision définitive ne sera rendue qu'à l'issue de la deuxième rencontre jouée dimanche, chacun sait que l'avantage acquis en première ronde est crucial et pèsera lourd au moment du décompte final.


A tel point qu'avant la barrière des quatre minutes, les Brûleurs de Loups de Grenoble se jetait à l'abordage de la cage rouennaise en trouvant l'ouverture via Dylan Fabre (03'41) « Les matchs à Rouen sont toujours des rencontres difficiles et motivantes. Là en plus c'est une finale, c'est le moment pour lequel on travaille toute l'année, nous aurons une grande motivation pour ce week-end. «  précisait l'attaquant grenoblois avant la rencontre et force est de constater que les Isérois tenaient parole en impulsant un rythme d'enfer à la rencontre. Totalement sous pression il fallait un Gaetan Richard de luxe dans la cage pour empêcher ce diable de Fabre et son compère Timothé Quattrone de doubler la mise. Laissant passer l'orage, faisant le dos rond, les Dragons attendront un rayon de soleil pour sortir de leur boite. Particulièrement contrarié par son manque de réussite en demi-finale face à Amiens, Robin Rabl conjurait le sort en s'offrant le premier but des rouennais, libérant l'esprit d'un Dragon un brin congestionné (10'21) Fébriles tout au long du premier vingt minute, le deuxième but grenoblois était l'illustration parfait de ce stress ambiant chez les jaune et noir : une série d'imprécisions défensives en pleine zone dangereuse et Adel Koudri en profitait pour convertir la passe de Timothé Quatrrone pour le 1-2 (14'19)


A la reprise du deuxième tiers, changement d'ambiance dans le camp jaune et noir. Plus question de tergiverser pour les Dragons, c'est en patrons qu'ils se présenteront sur le glaçon, décrochant au passage rapidement l'égalisation sur un coup du sort qui voyait le portier grenoblois Loïc Corvez passer à travers (22'02) Si le but profitait à l'attaquant Gabin Mainfray, c'est toute une équipe rouennaise qui prenait peu à peu confiance et qui, cette fois, donnait le rythme de la partie. Un peu à l'image du retour en grâce des Dragons au premier tiers, c'est contre le cours du jeu que les Brûleurs de Loups parviendront à prendre à nouveau l'avantage sur un lancer de la bleue de Lucien Onno qui laissait de glace la mitaine du portier rouennais (26'53) Symbolisée par cette gifle de Gabin Mainfray qui aurait mérité meilleure destinée, la troupe rouennaise, loin d'être démobilisée, ne semblait pas troublée plus que ça par le troisième but isérois. Et que dire de cette subtile et jouissive passe « décisive » de Benjamin Bérard pour le lancer du défenseur Charles Carabasse seul face au portier adverse (31'43) ou encore ce lancer à bout portant de Gabin Mainfray sur une passe de Robin Rabl (34'19) Là encore, les occasions n'étaient pas converties et bien évidement, il va sans dire, Grenoble ne restait pas les bras ballants et obligeait Gaetan Richard à des arrêts de grande classe. Au final, au moment de conclure la deuxième période, Rouen pouvait se grignoter les doigts après tant d'occasions manquées et une domination aussi marquée.


Petite erreur, lourde conséquence en début de troisième tiers avec un dégagement interdit plus que superflu qui laissera la part belle à Adel Koudri à l'engagement suivant pour la passe décisive sur Dylan Fabre pour le 2-4 (41'52) Et lorsque Pierre Pelletreau, après plusieurs tentatives offensives plus ou moins heureuses des Dragons, sortait son plus beau lancer en tête à tête avec le portier isérois, ce dernier, bien contrariant, décochait la mitaine, plombant un peu plus le moral de Dragons vacillants. 5 minutes encore à jouer... Et un heureux cinq contre trois de 27 secondes offert aux rouennais. En vain. 2 minutes 43 encore à jouer et Benjamin Berard s'offre un dernier rush rageux avant de se faire faucher. Tir de pénalité. En vain. 2 minutes encore à jouer et un vent de K.O soufflait dans la patinoire de l'Ile Lacroix entre des Dragons désireux de revenir et des Brûleurs de Loups soucieux d'en finir. 1 minute 10 encore à jouer et une ultime chance de revenir en avantage numérique pour les rouennais. En vain. 5 secondes et un dernier engagement. En vain. Par deux buts d'avance, Grenoble abordera sa deuxième rencontre. Loin d'être un défi impossible pour cette belle équipe rouennaise.


 


Finale U20 (match 1, samedi 30 mars 2019)


Dragons de Rouen vs Brûleurs de Loups de Grenoble 2-4 (1-2 / 1-1 / 0-1)

03'41, 0-1, Grenoble : Dylan Fabre (Lauric Convert, Adel Koudri)

10'21, 1-1, Rouen : Robin Rabl (Gabin Mainfray, Lévy Raux)

14'19, 1-2, Grenoble : Adel Koudri (Dylan Fabre, Timothé Quattrone)

22'02, 2-2, Rouen : Gabin Mainfray (Lévy Raux)

26'53, 2-3, Grenoble : Lucien Onno (Timothé Quattrone, Dylan Fabre)

41'52, 2-4, Grenoble : Dylan Fabre (Adel Koudri)



 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :