"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

 

A Dijon pour la suite...

 

En s'imposant 9 buts à 0 lors de leur dernière rencontre face aux Ducs de Dijon, les Dragons Cadets auront bouclé la première vague de match dans leur championnat. C'est ce samedi que les jeunes rouennais aborderont la phase retour en Bourgogne dans la « maison de Jon-Jon »


Après une première phase où les Dragons auront accumulé cinq victoires pour une défaite, le match de Gap ayant été repoussé sine die, les Normands occupent la 3ème place de la poule à un point derrière les Rapaces justement et à sept de l'encombrant voisin picard « Nous avons connu un début difficile avec peu de glace. Peu à peu, nous sommes monté en puissance avec quelques ratés comme face à Angers. Finalement, cette rencontre face à Angers nous a permis de rebondir. Angers nous a remis la tête sur les épaules et nous a fait réfléchir C'est nécessaire d'avoir ce type de remise en question, du coup cela nous a permis d'enchaîner de bons résultats face à Grenoble, Reims et Dijon. » résume en quelques mots l'un des cadets rouennais Johan Saint-André, auteur d'un début de saison sérieux avec six buts et une passe, meilleur buteur rouennais à égalité avec le jovial Robin Lambart. « Je me sens à l'aise au sein de cette équipe, je suis deuxième année cadet, j'essaie d'apporter plus d'implication, plus de leadership que la saison dernière »


Ainsi, les Dragons aborderont leur septième rencontre de championnat en Bourgogne chez les Ducs de Dijon, une semaine après s'être imposé face au promu dijonnais. Un score en trompe l'oeil qui n'aura pas trompé les Dragons qui auront néanmoins eu du mal à prendre en défaut cette équipe des Ducs « On a eu du mal à démarrer la rencontre même si nous avons fait preuve tout au long de la partie d'un très bon esprit. Nous étions tous motivés à l'idée de jouer ce match contre Dijon notamment avec la présence de Jonathan Paredes sur le banc en face. Nous voulions lui prouver que nous avions gagné en maturité par rapport à l'année dernière. Malgré le 1-0 et malgré le bon jeu défensif du Dijon, l'équipe était bien en place même si nous avons eu du mal à mettre les palets au fond du filet. Du coup, rentrer au vestiaire à 2-0 à la fin du deuxième tiers n'était ni catastrophique ni super. Pour le troisième tiers, nous avons su concrétiser nos occasions en avantage numérique. Nous étions bien installés sur la glace, premiers sur les palets avec une bonne communication entre nous. Même si nous ne concrétisions pas systématiquement nos occasions, l'équipe a fait preuve tout le temps de la même envie en patinant tous dans le même sens. Au niveau de l'envie, du comportement, de la réussite, tout semblait réuni pour que ce match soit un match type, un match référence pour nous.Ça m'a fait plaisir de revoir Jonathan. Pour nous, c'était une motivation en plus. Dans le vestiaire, c'est ce que nous nous sommes dit : pas de cadeaux! Montrons lui que nous sommes plus matures et que nous sommes prêts pour aborder cette rencontre. » raconte l'attaquant de Rouen qui espère sans doute à l'instar de l'ensemble de ses coéquipiers un dénouement identique en Cote d'Or « Comme lors du match aller, nous devrons faire preuve de sérieux, d'envie pour cette rencontre. Je pense que tout le monde insistera sur le fait de ne pas tomber dans la facilité » conclue Johan Saint-André qui aura sans doute une petite pensée pour son frère Thomas, joueur à Orléans qui affrontera en même temps d'autres Dragons, ceux de la D2 rouennaise et pour lequel il prévient « Lève bien la tête, affute bien tes patins, cela ne va pas être de tout repos ! » Tout est dit !



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :