... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

Derby U15... acte II...

 

C'est un onze novembre placé sous le signe du derby Rouen – Amiens en minime que vivait la patinoire de l'Ile Lacroix. Quelques minutes après la confrontation entre les équipes qui tournaient à l'avantage des Dragons (6-3), les Minimes 1 de Rouen espéraient également faire plier son homologue de la Somme. Et de fait, les affaires normandes semblaient bien parties alors que Matthieu Joerger d'une passe excentrée parvenait à ouvrir le score sur un palet dévié par le défenseur au fond de son filet (05'07) Malheureusement pour les Dragons de Franck Pajonkowski, le score de la première période ne restera pas en l'état. Au détour d'un jeu en avantage numérique, Gaetan Petrieux déclenchait l'égalisation en lançant à la bleue. Le désordre, ainsi provoqué, permettait à Adrien Josse dans la zone de vérité d'égaliser (08'53) Légèrement troublée, l'escouade jaune et noire en oubliait ses prérogatives le temps de quelques minutes. « Devant la cage ! Devant la cage ! » hurlait le banc rouennais tandis que le dangereux Adrien Josse, seul au monde devant Paul Sturzenneger, recevait la passe (10'27) A peine quelques minutes plus tard, malicieux, Rudy Matima deviait le palet devant la cage directement sur le poteau rouennais (12'47) Deux chaudes alertes qui laissaient les Dragons en péril au moment de regagner le vestiaire.


Au contraire du match précédent entre Amiens 2 et Rouen 2 où la deuxième période avait été prolifique avec quatre buts des Dragons, cette période là se révèlera être nettement moins prolixe. Moins réalistes que leurs homologues de Rouen 2, les attaquants normands peinaient à trouver pour une deuxième fois l'ouverture même si Hugo Quignard s'y essayait avec sur le rebond un lancer non cadré de Bastien Maia (27'45) Les secondes filantes, les deux équipes continuaient de se neutraliser voire de se taquiner à l'image de Bastien Maia non sans un certain humour qui s'approchait d'un peu prêt du portier d'Amiens particulièrement nerveux. Un peu d'ambiance dans un tiers un peu plus morne qui ne faisait pas oublier les dernières offensives picardes en avantage numérique avec un gros lancer de Kévin Spinozzi provoquant un rebond pour Adrien Josse. Entré à la mi-match (21'53) en lieu et place de Paul Sturzenegger, Raphaël Garnier, le gardien haut normand veillait au grain et empêchait l'équipe d'Amiens de prendre la main (28'43)


Pour autant, en troisième période, le cerbère des Dragons devra s'incliner dans les premières minutes. Déjà auteur du premier but picard, Adrien Josse profitait du travail de Kévin Spinozzi pour porter la marque à 1-2 coté visiteurs. Si le banc amiénois se réjouissait de ce tour pendable fait à son voisin normand, les Dragons, eux, se révoltaient et se ruaient à l'attaque. De fait, en poussant les amiénois dans leur défense, les Rouennais trouvaient l'ouverture. L'entente entre Jean Gleizes et Daniel Babka fonctionnant parfaitement, Axel Guezet récoltait le fruit du travail fourni et remettait les pendules à la bonne heure ! Enfin presque la bonne heure, restait encore quelques tours de pendules pour boucler la rencontre. Suffisamment pour que les Dragons parviennent à scotcher un dernier palet au fond des filets. Alors que la dernière minute de la rencontre était envoyée depuis 24 secondes, les rouennais en avantage numérique trouvaient l'orifice pour y glisser la palet. Envoyant sur le glaçon la « demolition line », Franck Pajonkowski était inspiré puisque son capitaine Matthieu Joerger parvenait à inscrire le but décisif pour le 3-2 (44'24)

 

Au terme d'une rencontre serrée où ils auront bien travaillé en défense bien appuyés par une paire de gardien de buts efficace, les Dragons raflaient la mise 3-2 face à l'éternel rival pour le deuxième match de la 2ème phase minime.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :