" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

L'excellence chute à domicile...

 

Étrillés lors du match aller en Basse Normandie 7 buts à 3, les Dragons de la Cadet Excellence Rouennaise espéraient bien faire mieux sur leur glaçon de l'Ile Lacroix à l'occasion du match retour. Titulaires d'un bilan comptable de deux victoires pour deux défaites en quatre rencontres, les rouennais, avant de croiser les crosses avec Amiens dimanche, ne seront pas parvenus à mettre en déroute les Drakkars de Caen.


Pour autant en dépit d'une défaite 3-6, la victoire des Caennais n'aura pas été aussi simple qu'ils l'escomptaient puisqu'à la fin de la première période ce sont les Dragons rouennais qui avaient les faveurs du tableau d'affichage (1-0) En effet, après un début de match équilibré, les premières offensives rouennaises manquaient de peu de faire mouche. Un bon décalage devant la cage de Jérémy Delbaere aurait pu permettre à Antoine Mony d'ouvrir le score (05'47) tandis qu'à l'amorce des cinq dernières minutes de la première période, une inspiration de Dylan Aubé laissait libre court à une tentative du capitaine Antoine Alexandra (15'12) Certes, durant cette première période, les caennais avaient la maîtrise du palet mais n'en profitaient que sur des frappes lointaines mais lourdes (Bryan Leheron à 11'19 & Alexandre Palis à 11'21) que le portier jaune et noir, Florian Minette congelait sans trop de difficultés.

 

Finalement, alors que la rencontre semblait filer vers un « bon vieux » 0-0 à la première sirène, un double avantage numérique allait permettre aux rouennais d'ouvrir le score. « Donne le palet ! Donne le palet ! « Tandis que Nordine Mahdidi perdait un corde vocale sur son banc, les rouennais comprenaient enfin tout l'intérêt d'annuler la pénalité différée pour profiter d'une séquence en double avantage (18'19) Bien leur en prenait puisque que quelques secondes plus tard, Antoine Mony prenait sa chance avant de prendre son propre rebond du revers. Un nouvel arrêt du portier caennais Guillaume Lopez Pardo qui n'empéchait pas Téo Laurent d'ouvrir le score pour les siens (1-0 à 18'50)


A l'occasion de la deuxième période, les affaires rouennaises se compliqueront sensiblement. En effet, après avoir bien débuté les vingt premières minutes, les Dragons Rouennais cèderont peu à peu du terrain au tableau d'affichage. Ainsi, peu après la mi-match, les Caennais frappaient par deux fois. Leur arme fatale ? Un Hugo Damy parfait dans le rôle de buteur qui signait le doublé (30'32 & 33'17) Bien que fort contestable, la cage ayant bougée avant le but selon les uns, après selon les zébrés, la deuxième réalisation caennaise faisait basculer la rencontre. Irrités, les Dragons perdront peu à peu le fil de la conversation. Le tableau des scores ne leur souriait plus alors que Martin Ropert (39'51) inscrivait le troisième but bas normand et pire pour les Rouennais, Antoine Mony (39'55) regagnait prématurément le vestiaire après une solide altercation avec Bryan Leheron coupable d'avoir voulu guillotiner le Dragon de sa crosse. Dans une certaine confusion, les deux équipes regagnaient le vestiaire avant d'aborder un troisième tiers à nouveau placé sous le signe des de l'étendard au château donjonné.


En effet, après s'être octroyé deux assistances sur la deuxième période, Yoann Robert poursuivait sa collecte de points en troisième période. Cette fois buteur pour le 4-1 (47'25), l'attaquant caennais récidivera quelques minutes plus tard (54'33) Auparavant, les joueurs de Nordine Mahdidi avaient fait preuve d'orgueil en revenant au score par l'intermédiaire d'Antoine Alexandra (50'02) et de Dylan Aubé (52'54) Malheureusement, le retour à 4-3 des Dragons ne suffira pas pour leur donner des ailes. Finalement, outre le deuxième but de Yoann Robert, évoqué plus tôt, Hugo Damy parachevait sa bonne partie en signant son triplé personnel (56'43) sur un service de l'inévitable Robert. Avant de retrouver Amiens ce dimanche, les joueurs de Nordine Mahdidi trébuchaient face à Caen non sans s'être battu avec coeur sur le glaçon rouennais. Sans avoir forcément mérités la victoire, les jeunes Dragons auraient sans doute pu escompter un score moins sévère que ce 6-3.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :