"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Sereine partie pour les Espoirs...

Pour la première de la double confrontation du week-end face aux rémois, les Espoirs Rouennais, souriants pour leur retour sur le glaçon en match mettront une dizaine de minutes à rentrer dans la partie. Bien que partis avec des bonnes intentions à l'image de l'interception de Thomas Dreyfus qui permettait à Kévin Marias-Magill de s'octroyer la première occasion sérieuse de la rencontre (03'08), il fallait attendre un coup de canon du défenseur Franck Pihan pour secouer tout ce joli petit monde. Envoyant Pierre Gimel au delà de Pluton, le limousin, avec sa charge, sonnait le réveil de ses coéquipiers. Dès lors, les Dragons menaient le bal. En bon capitaine, Thomas Dreyfus déployait une énergie redoutable contre la bande pour sortir le palet au milieu de deux rémois, facilitant ainsi le lancer de Kévin Marias-Magill (09'55) Dans la foulée, pour le plus grand bonheur de son papa frétillant dans les tribunes, Quentin Berthon tentait sa chance en vain (10'10) Finalement dans le role du tueur de gardien, Alexandre Mulle endossait le bon costume sur un passe limpide dans la zone neutre de Germain Raimbourg (10'47) Désormais devant au score, les Dragons continuaient leur chemin sereinement. Ainsi, le duo Marias-Magill - Dreyfus donnait le tournis à la défense champenoise : à toi, à moi (12'16) à moi à toi (12'45), les affaires rouennais se portaient plutôt bien d'autant plus que sur un raté dans la zone offensive de Jason Lorcher, Aurélien Gréverend héritait d'un palet parfait pour la tentative de déviation de Kévin Beziau bien embusqué devant le gardien (16'45) Pour autant, ce n'est qu'à 1-0 que les Dragons regagnaient le vestiaire sans avoir été inquiété outre mesure si ce n'est sur quelques lancers notamment celui de Jonathan Piras et celui de Pierre Gimel.
 
Reprenant sur le même rythme avec un bon travail du capitaine rouennais derrière la cage qui donnait de l'air au couple Marias-Magill - Dumelie pour un très gros lancer de ce dernier (23'43), les Dragons profiteront de ce deuxième vingt minutes pour creuser l'écart.
    
Non pas sur cette interception parfaite de Nicolas Lehericey qui rovoquait le lancer d'Alexandre Mulle (26'07) mais sur une entrée de zone du même trio offensif avec Alexandre Mulle à la baguette pour l'entrée de zone, Quentin Berthon pour le lancer et Germain Raimbourg à l'affut (26'45) Dans la foulée, plein de finesse, le toulousain Bryan Ten-Braak faisait profiter Jason Lorcher de son inspiration en distribuant une parfaite passe de break (27'45) Un gouffre commençait à se creuser entre les deux équipes au tableau d'affichage. D'autant plus saisissant qu'un lancer de Germain Raimbourg semait la panique au sein de l'arrière-garde rémoise. En deux fois, Quentin Berton puis Alexandre Mulle, les rouennais montaient le score à 4-0. Sortis de la rencontre, il faudra attendre les dernières minutes de la deuxième période et un power-play pour voir les champenois s'illustrer devant la cage jaune et noir. En vain, le palet restait du bon coté de la ligne rouennaise au moins pour la deuxième période (38'45)
 
En effet, le début du troisième tiers permettait de revenir au score. Auparavant, décidément pas très à la fête Pierre Gimel de retour de Pluton voyageait cette fois au centre de la glace sur une nouvelle charge donnée cette fois par Jason Lorcher (41'35) Réduisant la marque par Vivien Schweitzer sur un lancer diaboliquement précis en avantage numérique (41'12), les rémois revenaient dans le match légèrement face à une équipe de Rouen toujours présente à l'image de Kévin Marias-Magill par deux fois bien aidé par le travail de fond de Valentin Dumelie (43'47) Manquant leur chance sur un débordement puissant de Kévin Dusseau qui se faufilait tel une souris entre les deux défenseurs rouennais (47'59), les champenois finiront par subir à nouveau les affres d'un but rouennais. Quentin Berthon (48'10) en débordement s'y essayait, Alexandre Mulle également sur une passe "fouine" de Thomas Dreyfus derrière la cage (50'29) Finalement c'est un travail efficace derrière la cage rouennaise de Nicolas Lehericey qui grattait le pallet pour la sortie de zone d'Aurélien Gréverend. Bien lui en prenait puisque Quentin Berthon s'envolait pour la passe directement pour Alexandre Mulle, un grigri pour coucher le gardien, un palet dans la lucarne et Rouen terminait la rencontre sur un bien joli but (5-1 à 56'09)
    
Samedi 29 août 2009, match amical, Rouen - Reims 5-1 (1-0 / 3-0 / 1-1)

Pénalités :  Rouen 10 mn - Reims 20 mn // Tirs : Rouen 40 - Reims 17 // Engagements : Rouen 27 - Reims 14
10:47: 1-0 Rouen: 11: Alexandre MULLE (20: Germain RAIMBOURG)
26:45: 2-0 Rouen: 18: Quentin BERTHON (18: Quentin BERTHON; 20: Germain RAIMBOURG)
27:45: 3-0 Rouen: 9: Jason LORCHER (13: Bryan TEN-BRAAK)
30:26: 4-0 Rouen: 11: Alexandre MULLE (18: Quentin BERTHON; 20: Germain RAIMBOURG)
42:12: 4-1 Reims: 9: Vivien SCHWEITZER (71: Thybaud ROUILLARD)
56:06: 5-1 Rouen: 11: Alexandre MULLE (18: Quentin BERTHON ; 2: Aurélien GREVEREND)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :