"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

12ème journée U18...

 

Gros week-end pour les cadets rouennais avec un déplacement dans les Alpes avec à la clef deux matchs sérieux à négocier face au Mont-Blanc et face à Gap. Décisif dans la course à la deuxième place disputée aux rapaces de Gap, c'est à la patinoire de Saint-Gervais que les jeunes protégés de Nordine Mahdidi débutaient leur périple à la montagne.


Lanterne rouge du championnat à un point derrière Dijon avec néanmoins un match en moins justement face aux Dragons, la formation du Mont-Blanc posait de larges problèmes aux Rouennais. Ne pouvant plus éviter une « toujours stressante » poule de maintien disputée entre les quatre derniers du championnat, c'est avec la volonté de boucler sa saison régulière sur une bonne note que les alpins aborderont la rencontre. Avant de retrouver Grenoble pour l'ultime journée, face au gros morceau normand, les affaires débutaient dans la douleur pour les joueurs de la montagne. En effet, afin de s'éviter l'obligation absolue de remporter sa rencontre du lendemain face à Gap pour s'installer sur la deuxième place du podium, les Dragons devaient engranger les points face à Mont-Blanc. Rapidement sur le devant de la scène avec l'ouverture du score de Quentin Bourceaux (00'17), une grande partie de la rencontre sera consacrée à une course poursuite au tableau d'affichage. Ainsi, une minute et quelques onces de glace plus tard, Paulin Ares se chargeait de tromper le portier normand Thibaut Gelmi (01'36) Continuant le forcing en infériorité numérique par l'intermédiaire de Florian Duval (17'43), les Dragons viraient en tête à la fin de la première période.


Pour autant, les Rouennais ne parvenaient pas à creuser l'écart. Un court avantage d'un but réduit à néant dès l'entame de la deuxième période au gré d'une double avantage numérique. Début de tiers médian parfaite pour le Mont-Blanc puisque Paulin Ares, à nouveau à l'avant-poste, trouvait l'habilité nécessaire pour mettre « échec & mat » le portier au Dragon (21'06) Se servant à nouveau du sens du but de l'un de ses meilleurs réalisateurs, Florian Duval en avantage numérique (24'46), l'étendard jaune et noir continuait de flotter fièrement au milieu de la patinoire municipale de Saint-Gervais. Plus pour très longtemps. En effet, avant la deuxième sirène, les drapeaux étaient en berne chez les Seino-Marins. Adrien Gleveau égalisant en avantage numérique (27'39), Kévin Maso donnant la main dans la foulée (35'41), pour la première fois de la rencontre, le Mont-Blanc prenait les devants.


Désormais en danger les Dragons rouennais s'étaient placés tous seuls dans une situation épineuse d'autant plus que sitôt passée la barrière des dix dernières minutes, Julien Laplace créait le break au tableau d'affichage (50'23) Menés 5-3 à une dizaine de minutes de la sirène finale, pour les rouennais, tout devenait plus compliqué. Avec un scénario les plaçant le lendemain dans l'obligation de gagner face à Gap, les Dragons ne pouvaient que s'en prendre à eux-mêmes. Pour autant, dans la souffrance, les rouennais trouvaient un second souffle salvateur. Florian Duval pour le triplé réduisait le score (53'01) tandis que son inévitable compaire Alexandre Lubin égalisait à 5-5 moins de deux minutes plus tard (55'15) Revenus de nul part, les Normands feront plier leur adversaire en prolongation. Dans le rôle du bourreau, la « Tour Eiffel » jaune et noire Mathieu Briand se chargeait d'exécuter la sanction en donnant le but de la victoire 6 buts à 5.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :