" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Tours remporte son duel face à Angers....

 

 


Après la large victoire d'Amiens (1) sur Rouen (2) 19 buts à 0, Angers et Tours se retrouvaient pour clore la première journée du quart de finale U15 disputé à la patinoire de Rouen. Etriquée lors de leur dernière double opposition (victoires 5-3 d'Angers à Tours et 4-3 à Angers), la nouvelle confrontation entre les deux équipes ne donnera pas lieu à un score fleuve. En effet, après une dizaine de minutes où les deux équipes se jaugeront du coin de l'oeil, passé la mi-tiers, le champion de ligue angevin parvenait à ouvrir le score sur un lancer issu des deux oreilles d'Augustin Nalliod Izacard. Bien que semblant avoir pris le dessus au moins au tableau d'affichage, les Ducs d'Angers prenaient le vent de la révolte tourangelle directement dans la grille. Répliquant en break par l'intermédiaire de Clément Ramu (1-1), Tours manquait même de prendre la main dans la période sur une tentative Gatien Bardet des Remparts seul face au portier des ducs (18'05) C'est sur ce score de parité que les deux équipes se séparaient à l'issue de la première période.

 

 

A la reprise du deuxième vingt minutes, Angers prenaient nettement l'ascendant. Monopolisant la rondelle dans la zone défensive de Tours, les Ducs s'appropriaient le terrain de chasse des remparts. Sans aller jusqu'à parler de « Fort Alamo » , il n'en restait pas moins que Tours tentaient tant bien que mal de dresser un solide rempart face à l'offensive des Ducs de plus en plus pressant. Se lézardant peu à peu, le mur finira par céder sous l'impulsion à nouveau d'Augustin Nalliod Izacard au rebond après deux tentatives successives de lancers de Robin Palvadeau et Geoffrey Parisot. Poursuivant par Adrien Desoppis en trois contre zéro qui choisissait un lancer finalement peu opportun, les Ducs avaient l'occasion de plier la rencontre avant la deuxième sirène alors que le terrible Augustin Nalliod Izacard se présentait seul face au gardien de Tours, Renan Sarrazin, auteur d'une rencontre agréable.

 

 

En avantage numérique, à l'entame de la troisième période, les Remparts tentaient de revenir au score. Le palet collé sur la glace, Gatien Bardet oubliait de lancer mais finissait par retrouver le rebond pour un arrêt décisif du portier d'Angers (46'12) Malheureusement, le gardien d'Angers n'était parvenu finalement qu'à retarder l'échéance, toujours sur le jeu d'avantage numérique, Quentin Lepoutre trouvait le chemin des filets pour le 2-2 (46'36) Après avoir eu l'opportunité de faire basculer la rencontre en deuxième période, les Ducs d'Angers finiront par s'en mordre les doigts. Non pas sur cette tentative en break du « grand Bournand » (51'50) mais sur ce parfait jeu devant la cage orchestré par Valentin Martineau pour le doublé de Quentin Lepoutre (52'01) Dans la foulée, Bournand prenait son envol pour se présenter seul face à Olivier Richard. Décidément peu en veine, l'attaquant tourangeau se brisait à nouveau les quenottes sur le portier, avide de protéger son jardin secret. Mal payé de son effort, le gardien d'Angers jouera de déveine alors que Clément Ramu lançait de la bleue. Le palet dévié malencontreusement du patin par un tourangeau finissait au fond des filets. Un rapide conciliabule entre les arbitres aboutissait fort logiquement sur le quatrième but des Remparts (57'31) Un but décisif pour les Remparts puisqu'en dépit de la sortie du gardien d'Angers (58'17), les joueurs de Tours parvenaient à tenir le score en l'état entérinant leur victoire 4 buts à 2.

 

 

Tours – Angers 4-2 (1-1 / 0-1 / 3-0)

12'33, 0-1, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (sans assistance)

15'12, 1-1, Tours : Clément Ramu (sans assistance)

37'08, 1-2, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (Robin Palvadeau, Geoffrey Parisot)

46'36, 2-2, Tours : Quentin Lepoutre (Thomas Bouliane)

52'01, 3-2, Tours : Quentin Lepoutre (Valentin Martineau, Gatien Bardet)

57'31, 4-2, Tours : Clément Ramu (Valentin Martineau)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :