"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Rouen 1 par le bon bout....

 

Sans parler tout de même de « bête noire », jouer en match d'ouverture l'équipe de Reims à l'occasion des quarts de finale du championnat de France n'était pas une perspective si engageante que ça pour l'équipe de Rouen 1. En effet, même si les jeunes Dragons restaient sur une probante victoire en saison régulière le week-end dernier face aux Champenois 5 buts à 1, le bilan des confrontations face aux joueurs de la Champagne était tout simplement à l'équilibre : 2 victoires à domicile pour les Dragons (5-1 & 5-1), 2 victoires à domicile pour les Phenix (4-3 & 2-1) C'est en terrain neutre à la patinoire de Strasbourg que la cinquième opposition devait se jouer.


Face à une équipe toujours difficile à jouer, bien organisée, bien en place, les Dragons de Rouen prenaient les devants assez rapidement dans la partie. En effet, alors que la barrière des cinq premières minutes n'était pas encore franchie, Vincent Nesa combinait avec Bastien Maia pour l'ouverture du score (03'08) De quoi décontracter des Dragons dès le début de la partie. Pour autant, bien que débutant sur un sourire la rencontre des Normands était tout sauf une partie de plaisir. Ainsi, il faudra patienter jusqu'aux dernières encablures de la première période pour voir le tableau d'affichage alsacien gigoter sous l'impulsion du « presque local de l'étape » Mathieu Joerger. Dopé par sa nouvelle coiffure pour le moins rousse, Ludovic Duchesne se servait de Bastian Maia comme relais à destination de Mathieu Joerger (17'46) 2-0 fin de la première période.


Bien embarqués, les Dragons parvenaient à contrôler le match en contenant les assauts rémois sans pour autant réussir à tuer définitivement la partie. Même si en fin de deuxième période, les deux « enfants terribles » rouennais se mettaient à nouveau en valeur avec cette fois une passe de Mathieu Joerger pour Bastien Maia (38'40), l'avance des Seino-marins désormais incrémentée à trois unités, laissait encore la place pour un éventuel retour en grâce des Champenois. Finalement, durant la troisième période, certes, les Normands ne prendront pas en défaut à nouveau le portier rémois, mais surtout, besogneux et concentrés, ils parviendront à geler l'ensemble des tentatives du Phenix qui ne parviendra pas, cette fois, à renaitre de ses cendres.


En s'imposant 3 buts à 0 face à Reims, les Dragons, à l'issue de la première journée, prenaient la deuxième place du classement de ce quart de finale derrière Dijon vainqueur 4 buts à 0 de Luxembourg (!) Avant d'affronter Luxembourg ce samedi à nouveau en « nocturne » (match à 20h30), les jeunes Dragons auront un oeil attentif sur la rencontre disputée à 17h30 entre Dijon et Reims, une victoire des bourguignons de Jonathan Paredes sur Reims, mettrait les normands dans une position plus que favorable pour la qualification en demi-finale.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :