"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Un Rouen 2 courageux en U15...

 

Deuxième rencontre pour Rouen 2 dans ce quart de finale U15 cette fois face aux Ducs d'Angers. Après une défaite logique face à Amiens, les jeunes Dragons avaient la possibilité de retrouver le sourire face à des angevins battus la veille par Tours (2-4) Malheur au vaincu avec une élimination de la course aux demi-finales. Conscients des enjeux, c'est par le bon bout que les Dragons entamaient la rencontre. Rapidement en avantage numérique, les rouennais tentaient de faire le forcing sur la cage angevine à l'image de ce lancer de Brieuc Houeix qui aurait mérité un heureux dénouement. Malheureusement pour les jeunes Rouennais, la séquence suivante les conduisaient à devoir négocier une infériorité numérique. Bien en place, les rouennais parvenaient à geler l'ensemble des tentatives mais sur la fin du power-play un relâchement défensif haut normand permettait à Robin Palvadeau d'ouvrir le score pour les Ducs (08'32).

 

Pris à revers, les Dragons concèderont un autre but avant la fin de la première période. Déjà autour du doublé la veille Augustin Nalliod-Izacard, passée la limite des dix minutes, trouvait le chemin des filets en trompant le gardien jaune et noir, Tanguy Grenier (13'35) Un solide coup derrière le casque qui n'empêchera pas les hauts normands de donner le maximum pour revenir au score. Ainsi, Harmand Poupart tentait violemment sa chance (18'45) tandis que Mouloud Berkani à son tour s'extirpait de la nasse pour solliciter le gardien d'Angers (19'02) Tempête de ciel bleu pour les Dragons qui auront retrouvé de bien jolies couleurs sur la période. Mal récompensés de leurs efforts, les Dragons accusaient un déficit de deux buts au tableau d'affichage. Sans doute aurait-il mérité meilleur sort dans cette rencontre. Malheureusement pour eux, la deuxième période ne fera qu'accroitre l'écart. En effet, Pierre Tramon (38'05) puis Augustin Nalliod-Izacard (38'53) se chargeaient de faire fructifier l'avantage acquis des ducs. A 4-0 la fin de la deuxième période, la situation rouennaise devenait compliquée. Pour autant jusqu'à la sirène finale, les rouennais ne cèderont pas et continueront de se donner à fond sur leur glaçon de l'Ile Lacroix.

 

Non sans glisser un petit clin d'oeil amical à Brieuc Houeix, sorti sur blessure, à qui l'on souhaite bien évidemment un prompt rétablissement, la troisième période débutait pour les Dragons avec un soupçon de difficulté. Le dernier vingt minutes sera bien difficile pour les rouennais qui encaisseront cinq nouveaux buts. Augustin Nalliod-Izacard (43'58 & 56'08), Robin Palvadeau (49'43), Adrien Desoppis (50'49) et Geoffrey Parisot (54'11) ajouteront leurs noms à la liste des buteurs. Quoiqu'il en soit en dépit d'une défaite 9-0, à regarder la débauche d'énergie des Dragons lors des deux dernières minutes de la rencontre pour essayer de faire plier le portier des Ducs, nul doute que les Normands auraient mérité de placer quelques palets au fond des filets angevins...


Rouen – Angers 0-9 (0-2 / 0-2 / 0-5)

08'32, 0-1, Angers : Robin Palvadeau (Pierre Tramon)

13'35, 0-2, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (Robin Palvadeau)

38'05, 0-3, Angers : Pierre Tramon (sans assistance)

38'53, 0-4, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (Robin Palvadeau)

43'58, 0-5, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (sans assistance)

49'43, 0-6, Angers : Robin Palvadeau (Augustin Nalliod-Izacard)

50'49, 0-7, Angers : Adrien Desoppis (Augustin Nalliod-Izacard)

54'11, 0-8, Angers : Geoffrey Parisot (Théo Briand, Pierre Tramon)

56'08, 0-9, Angers : Augustin Nalliod-Izacard (Adrien Desoppis, Robin Palvadeau)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :