" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

France U18 à Maribor... (II)

 

Après son exploit de la veille face au Danemark (victoire 2-1), c'est un deuxième gros morceau qui attendait l'équipe de France U18 aux championnats du Monde de Maribor en Slovénie. Pour bien mesurer l'adversité, il suffit juste de se souvenir de la dernière confrontation entre les deux équipes en 2006-2007 déjà à Maribor, théâtre d'un massacre tricolore (défaite 15-1) Cette année là, l'épopée des bleuets virait au naufrage avec à la clef une relégation en division inférieure. Cette fois là, nul doute que les oracles semblent plus positifs pour les Français. Déjà titulaires de trois points à l'issue de la première journée, une première depuis six années de championnats du monde D1, les Français pourront rajouter deux petits points dans leur escarcelle après leur nouvelle jolie performance face à la Biélorussie.


En effet, après une courte déconvenue d'entrée de jeu face à la Slovénie (3-4), les Biélorusses espéraient sans doute pouvoir retrouver de la couleur face à l'équipe de France. C'est en tout cas le chemin emprunté dès le début de la rencontre par les joueurs de la Russie Blanche qui trouvaient l'ouverture après cinq minutes de jeu seulement. C'est le joueur d'origine de Minsk Pavel Pechur qui se chargeait d'attrister le portier Julian Barrier-Heyligen (05'17) Un début difficile pour les Bleuets qui ne les empêchera pas de revenir dans la rencontre. Ainsi, au terme d'une deuxième période de haute volée, les représentants au coq renverseront la vapeur avec une aisance incroyable. Réalistes comme rarement (14 tirs à 13 à la faveur des Biélorusses), les français planteront trois couteaux bien aiguisés dans le flanc des biélorusses. L'attaquant asniérois Norbert Abramov se mettait particulièrement en valeur en signant le but égalisateur (23'46) et le troisième but des français (37'40) tandis qu'entre temps Dimitri Thillet, lui, paraphait le deuxième but (25'22) A l'issue de la deuxième période, les français menaient au tableau des scores 3 buts à 1. Plutôt scintillant comme bilan.


Un bilan loin d'être définitif puisqu'il restait encore aux deux équipes une vingtaine de minutes à disputer. Suffisamment de temps pour permettre aux Biélorusses de revenir au score. Artur Gavrus d'entrée de jeu réduisait la marque (42'31) alors que dans les cinq dernières minutes de la rencontre au gré d'un avantage numérique Andrei Kravchenko offrira l'égalisation à 3-3 pour les tricolores. Après avoir mené de deux buts face à un adversaire mieux coté, les français ne se dégonfleront pas durant la séance de prolongation. En dépit d'un déficit de lancers (42 pour 26), les Bleuets s'accrocheront jusqu'à la séance finale de tirs aux buts. Après la première tentative française celle de Maurin Bouvet qui voyait un arrêt du portier biélorusse, le gardien des bleuets Julian Barrier Heyligen pouvait sourire au moment où le palet passait à droite de sa cage sur la tentative de l'assaillant biélorusse. Nicolas Thos, déjà élu homme du match la veille, gardait les nerfs solides pour sniper le portier adverse pour le 1-0 au contraire du tireur biélorusse suivant qui manquait le cadre à son tour. Une dernière tentative réussie pour les français grâce à Timothé Bozon et les Bleuets remportaient la séance 2-0. Une bien bonne affaire pour la France U18 avant de s'attaquer mercredi à la Slovénie.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :