"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Derby Minime...
 
En s'imposant 3 buts à 0 à la patinoire de Caen, les Minimes Rouennais auront fait un grand pas dans la course à l'obtention du très prisé titre de champion de Normandie U15. Un grand pas au bout de la …. Première journée de Ligue ! En effet, réduite à une peau de grand chagrin avec trois équipes engagées (Caen, l'association Le Havre / Cherbourg et Rouen), la moribonde ligue de Normandie minime n'aura que peu d'atours pour séduire ses participants. Et dire qu'en 2004-2005, 6 équipes participaient à cette ligue, 4 saisons plus tard, le plateau aura perdu la moitié de son attrait.
 
Quoiqu'il en soit, à Caen, les jeunes Dragons de Nordine Mahdidi mettaient quelques minutes avant de se mettre en place. 8'17 exactement et un engagement remporté en zone défensive bas normande. Une première offensive avortée sur un palet perdu devant le gardien suivi d'une sortie de zone contrariée par Alexandre Palis ramenait le danger devant la cage de Kylian Gaubert. A la baguette, légèrement excentré, Romain Lemyre de Rougé rendait le palet à Alexandre Palis pour l'ouverture du score rouennaise (0-1 à 08'17)
 
Sur l'engagement suivant, les Hauts Normands étaient tout proche de doubler la mise sur une remontée chevaleresque d'Antoine Mony qui se brisait les quenottes sur le gardien caennais en difficulté sur son intervention. Le reste de la période s'achèvera sans arrêts de jeu ou presque, les deux gardiens n'étant que peu sollicités, tout au plus sur un tir sans danger rouennais.
   

A l'amorce du deuxième quart d'heure de jeu, les affaires ne semblaient guère plus électrisantes même si sur les premières encablures de la période, Raphaël Garnier, le gardien rouennais se retrouvaient sous la pression des attaquants caennais. S'en sortant plutôt avec brio, l'ex-caennais maintenait le score à l'avantage de ses nouveaux partenaires. Pour les Dragons, le temps était venu de creuser l'écart. Résolument scotchés dans la zone défensive caennaise, les rouennais faisaient tourner le palet depuis plusieurs secondes avant de trouver l'ouverture par Romain Lemyre de Rougé. Profitant du gros travail dans le coin d'un d'Alexandre Palis, le rouennais extirpait la rondelle avant de la céder à Antoine Mony. Mal inspiré le gardien caennais tentait un arrêt qu'il ne parvenait pas à effectuer. Au rebond et efficace, l'attaquant rouennais doublait la mise (0-2 à 21'55)
   
Quelques minutes plus tard, une coupable hésitation caennaise provoquait un 3 contre 1 rouennais. Mauvaise nouvelle pour le gardien caennais qui ne pliait pas sur la tentative de Baptiste Goux mais sur la succession de deux rebonds dont le dernier pour Romain Cambray et le 0-3 (25'06) Peu sollicités jusqu'alors le gardien rouennais aura quelque peu d'ouvrage sur la fin de la période en désavantage numérique puis en double désavantage. Un peu trop physique au goût de l'arbitrage, les hauts normands terminaient la période en sous nombre sans pour autant plier.
 
Toujours sous le joug des hommes aux maillots rayés, les rouennais, tantôt à 3, tantôt à 4, faisait de la résistance à l'image de Quentin Papillon solide dans son filet. Beaucoup moins présents sur le but caennais, l'escouade seino-marine devait se contenter de gérer le score et s'en remettre à son gardien pour parachever le travail. Sans doute que les Caennais auraient vraiment mérité d'ouvrir leur compteur mais le gardien rouennais se montrait obstiné jusqu'à la sirène finale. Non ! Non ! Non ! Non ! Quentin Papillon continuait de fermer la porte jusqu'à la sirène finale où les deux équipes se séparaient sur cette victoire rouennaise 3 buts à 0.
 
Dimanche 11 octobre 2009, match de ligue de Normandie U15
Caen - Rouen 0-3 (0-1 / 0-2 / 0-0)  // Pénalités :  Caen 16 mn - Rouen 14 mn

 
08:17: 0-1 Rouen: 5: Alexandre PALIS (9: Romain de Lemyre de Rougé)
21:55: 0-2 Rouen: 2: Antoine MONY (9: Romain de Lemyre de Rougé)
25:06: 0-3 Rouen: 22: Romain CAMBRAY (15: Matthieu JOERGER)
 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :