"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Peu de temps après la conquête du rempart tourangeaux par le voisin amiénois lors de l'ouverture du bal des finales du championnat de France U15, ce fût au tour des Dragons de Rouen de se lancer au beau milieu de la compétition. Les jeunes hommes de Franck Pajonkowski se retrouvaient une nouvelle fois opposés aux chamois de Chamonix, l'équipe qui les avait accueillit sur leur banquise la semaine passée durant les 1/2 finales. Battus trois buts à deux sur la route, les seino-marins avaient à coeur de prendre leur revanche sur le club montagnard. Et pourtant, après une heure de joute entre les deux formations, ce sont les savoyards qui iront dormir ce soir à l'hotel avec les précieux points de la victoire emmagasinés en banque.

 

Dès les premiers coups de patins, les jaunes et noirs devaient faire appel à leur infériorité à plusieurs reprises. L'unité spéciale a fait du bon travail, annihilant les escarmouches lancés par des chamois volontaires en parti par l'intermédiaire du cerbère local Quentin Papillon, bien à l'aise dans ses jambières. Un joli travail qui permettait au Dragon de regagner sa caverne sur un score vierge après la première pause de la partie.

 

Bis repetita en début de seconde période, les pénalités affaiblissaient les forces offensives rouennaises qui ne pouvaient se mettre en valeur dans de telles circonstances. Ironiquement, c'est de nouveaux à cinq contre cinq que les visiteurs du soir allaient parvenir à déflorer le tableau d'affichage par l'intermédiaire de Jordan Mugnier assisté de son frère d'armes Raphaël Guillebon (0-1 à 33'02). Panique dans le camp rouennais, ils concédaient le break à peine cinq minutes plus tard quand Vincent Ozanne Breda s'en allait glisser le bout de caoutchouc derrière la ligne de but du portier de Rouen (0-2 à 38'01). Un but qui évoquait des souvenirs au chamoniard de Rouen Anthony Rech, petit sourire caché au coin des lèvres depuis les gradins de la patinoire de l'Île Lacroix.

 

Bien que tourmenté sur son glaçon, le Dragon n'allait pas baisser les armes pour autant. Dès la reprise du dernier acte de vingt minutes, Bastien Maïa allait redonner espoir à toute une équipe en allant inscrire à son tour son nom sur la feuille de pointage (1-2 à 42'57). Malgré les dix-sept minutes restantes à la partie pour tenter d'égaliser, le gardien des chamois Maxime Baud verrouillait la porte du coffre-fort et scellait ainsi les espérances normandes notamment durant une situation de cinq contre trois d'un peu plus d'une minute. Coup de sirène final, les deux équipes se séparaient sur le score de 2-1 en faveur de la montagne, sous une ovation des supporters visiteurs qui auront donné de la voix et de la maudite cloche résonnante pendant tout le long de cette confrontation.

 

Prochain rendez-vous sur l'Île Lacroix dès demain matin 8h30 avec une nouvelle journée du XXème tournoi U9 "Mamie Germond", avant de retrouver les finales U15 dans un classique derby entre les deux rivaux de la plaine, Rouen et Amiens dès 13h45.

 

 

Samedi 23 avril 2011 (Patinoire de l'Ile Lacroix)

Finale Minimes , match 2 : Rouen – Chamonix 1-2 (0-0 / 0-2 / 1-0)

33'02, 0-1, Chamonix : Jordan Mugnier (Raphaël Guillebon)

38'01, 0-2, Chamonix : Vincent Ozanne Breda (Pierrick Magnien)

42'57, 1-2, Rouen : Bastien Maïa (Matthieu Joerger)

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :