"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

 

[ D2 ] Rouen vs Dunkerque...

 

 

Frustrés les saisons précédentes avec à chaque fois des défaites à couteaux tirés face aux Corsaires de Dunkerque, les rouennais de Division II auront pris, non sans malice, une petite revanche, certes en match amical, face aux Nordistes.

 

Pour cette « finale du Trophée de Meudon », les deux équipes présentaient un bilan à l'identique : deux victoires pour Rouen face à Nantes (6-4) et face à Meudon (7-5), deux victoires pour Dunkerque face à Meudon (3-2) et face à Nantes (6-5) Une ultime opposition dans la charmante de Meudon devant désigner l'anecdotique vainqueur du tournoi. Désormais pensionnaires de la Division 1 française, les Dunkerquois faisaient valoir d'entrée de jeu leur statut. C'est en avantage numérique que la formation nordiste partira à l'abordage du filet bien gardé par Thibault Maggi. Une coupable mésentente sur un pressing à deux rouennais laissait le champ libre au lancer de l'impénitent Grégory Dubois qui voyait sa tentative, certes repoussée, mais convertie au rebond par Clément Thomas (1-0 à 06'03) Dans une partie hachée voire houleuse, les deux formations se rendront coup pour coup au propre comme au figuré. Alors que les dernières minutes de la première période s'égrenaient tranquillement, la rencontre prenait un tout autre visage. En embuscade devant le but rouennais, l'expérimenté Maurice Rozenthal manquait de peu le deuxième but (18'24) alors qu'une minute plus tard, c'est Valentin Dumélié qui recueillait une offrande de son capitaine Thomas Dreyfus pour l'égalisationà 1-1 (19'24)

 

Dès lors, les Dragons retrouvaient l'enthousiasme affiché lors de la deuxième période de la rencontre de la veille face à Meudon. Intenses, explosifs, déterminés, les rouennais faisaient tanguer le navire des corsaires sur une précieuse accélération de Florian Duval qui parvenait à décocher un lancer converti au rebond par Valentin Dumélié (26'43) Menant au score désormais, les rouennais poursuivaient leur besogne en mettant sous pression le portier dunkerquois. Chahutés, les nordistes s'agaçaient de la situation et tentaient bien quelques réactions. Sur son banc, Marc Leroux sentant le vent du boulet normand, choisissait de faire rentrer son gardien titulaire habituel Marc-André Martel, renvoyant le chambreur Pierrick Boudot à sa carrière de statisticien sur le banc (29'19) Désormais conscients du danger que représentait la formation au Dragon, les Corsaires haussaient peu à peu leur niveau de jeu. A tel point que les Normands devront concéder l'égalisation peu après la mi-match en double avantage numérique sur une réalisation de l'incontournable Maurice Rozenthal (32'52) Loin d'être décontenancée, l'effrontée équipe rouennaise s'essaiera à plusieurs reprises sur la fin de tiers pour faire pencher à nouveau la balance. Thomas Dreyfus livrait sur un plateau d'argent le café, la crème, les croissants et tout ce qui va avec à son vis à vis défensif Clément Derepper (34'48) tandis que Léo Guillemain s'essayait au lancer de loin bien capté de la mitaine par Martel (38'58) En dépit de ces quelques tentatives tranchantes, les deux formations devaient se contenter du score de parité à 2-2.

 

C'est en troisième période que la décision se fera. Plus véloces, les corsaires domineront la période sans parvenir néanmoins à trouver l'ouverture. Pourtant tout seul face à Thibaut Maggi, Kim Wikström tentait sa chance mais d'une autoritaire mitaine, le portier haut normand soldait les comptes face au finlandais (42'46) Dans la foulée, c'est en avantage numérique que Grégory Dubois sonnait le tocsin à défaut du glas en touchant le poteau (49'09) Pris à revers en deuxième période sur un double avantage numérique, les rouennais profiteront d'une situation analogue pour rafler la mise. Tandis que deux dunkerquois purgeaient leurs peines bien au chaud au cachot, Valentin Dumélié, le dunkerquois rouennais se trouvait à la récupération d'un palet envoyé par Daniel Babka depuis la ligne bleue. Auteur du triplé, Valentin Dumélié pouvait regagner son banc sourire aux lèvres. De ce coup du sort, les Dunkerquois ne se relèveront pas en dépit de la sortie de leur gardien qui ne changera rien à l'issue de la rencontre.

 

Dimanche 28 août 2011
Dunkerque – Rouen 2-3 (1-1 / 1-1 / 0-1)
06'03, Dunkerque 1-0 : Clément Thomas (Grégory Dubois, Maurice Rozenthal)
19'37, Rouen 1-1 : Valentin Dumélié (Thomas Dreyfus, Florian Duval)
26'43, Rouen 1-2 : Valentin Dumélié (Florian Duval, Daniel Babka)
32'52, Dunkerque 2-2 : Maurice Rozenthal (Grégory Dubois, Clément Thomas)
57'05, Rouen 2-3 : Valentin Dumélié (Daniel Babka, Thomas Dreyfus)
 

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :