"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ D2 ] Evry - Rouen...

 

Pour son 62ème match de sa toute jeune histoire en Division 2, l'équipe rouennaise n'aura pas réussi à enregistrer son 29ème succès à Evry. En effet, alors que les jeunes rouennais présentaient un bilan en Division 2 de 28 victoires pour 6 matchs nuls et 27 défaites, les Dragons se seront inclinés pour le compte de la première journée 5 buts à 3 à la patinoire François Lecomte d'Evry.

 

Cueillis à froid en première période par des Evryens opportunistes, les Normands seront parvenus à hausser le rythme durant les deux dernières périodes, trop tard un vide abyssal de dix minutes en prémière période leur coutera la rencontre. Pourtant, auréoles de bonnes intentions, les Dragons attaquaient fort la rencontre. En avantage numérique (02'15), les rouennais se signalaient une première fois par Florian Duval puis au « one-timer » par Thomas Dreyfus (03'00), bien en jambes, les rouennais trouveront l'ouverture dans la foulée sur un lancer qui se faisait mouche de Maxime Joly (03'23) Poursuivant leurs offensives toujours par l'intermédiaire de Maxime Joly dont le tir provoquait un rebond inexploité par Anthony Goncalves (04'55), difficile de prévoir le scénario d'une fin de tiers apocalyptique pour les Dragons. En effet, en moins de cinq minutes, tous les espoirs rouennais de victoire s'effondraient. Dans un premier temps, Alexis Niverd sortait parfaitement un engagement pour Romain Gentilleau qui égalisaient promptement (07'39) Sale temps pour les Dragons qui voyaient dans foulée la tentative de Dimitri Juan légèrement déviée par la mitaine de Thibault Maggi (08'20) Trente secondes plus tard on retrouvait à la baguette Oskar Steinholtz dont le lancer à la ligne bleue faisait des ravages (2-1 à 08'49) La tendance de la rencontre complètement inversée, Kévin Ledoux, à l'engagement, se débarassait du palet pour le lancer précis et fructueux de Romain Danton (3-1 à 10'08) Et comme si cela ne suffisait pas, le « toujours très bavard » Kévin Dugas profitait d'un jeu en avantage numérique pour mettre les Dragons sous l'eau (4-1 à 12'46) Tentant de provoquer une réaction de son équipe, le banc rouennais choissait de changer son gardien. Guillaume Duquenne prenait place dans le filet haut-normand. Dans une atmosphère de forte tempète, le « p'tit gars du nord » répondait présent et faisait merveille pour empécher le navire de couler jusqu'à la première sirène.

 

Revenant sur la glace avec d'autres intentions, les Dragons profitaient des premiers coups de patins donnés en deuxième période pour tenter de revenir. Florian Duval par ci (22'48), Thomas Dreyfus par là (23'00) ou encore Clément Hondier de la bleue (23'32) tentaient de ranimer la flamme alors que Quentin Berthon rappelait à tous que le Dragon n'était pas mort en se procurant la plus saignante des occasions du début de deuxième teris (26'43) Malheureusement pour les normands, au lieu de revenir au score, ils voyaient leur élan briser par l'impertinent Romain Danton qui gifflait les Dragons un cinquième fois (28'04) A voir Guillaume Duquenne se débattre dans son filet comme un beau diable pour empécher le score de franchir un cap larmoyant, il aurait été irrespecteux de ne pas revenir dans la partie. Reprenant peu à peu leurs esprits, les jaunes et noirs sortaient la tête de sous la glace. Certes jusqu'à la deuxième sirènes, les tentatives étaient sporadiques mais la troisième période leur permettra de remporter le tiers. Certes, depuis un petit moment, les Peaux Rouges, le scalp du Dragon obtenu, avaient levé le pied mais quoiqu'il en soit, les Dragons mettront un point d'honneur à revenir au score.

 

Avant cela, avant la barrière des cinq minutes en troisième période, le grand escogriffe de Tim Hartwig tentait sa chance en vain en échappée, Guillaume Duquenne, toujours vaillant, veillant au grain jaune et noir (44'00) Finalement au détour d'un jeu en avantage numérique, les Dragons réduisaient le score par l'intermédiaire de Kévin Marias-Magill (52'03) tandis que Thomas Dreyfus soldait les comptes de la rencontre à 5-3 pour l'ultime filet d'une partie perdue en première période pour les Dragons (57'00) Première défaite de la saison pour les jeunes dragons qui auront l'occasion de démêler l'écheveau à nouveau dans quinze jours à domicile face à Meudon

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :