"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ D2 ] Metz - Rouen...

 

Après le lugubre revers subi en ouverture à Evry (3-5), les Dragons de Division II auront bien redressé la tête en s'imposant 5 buts à 3 face à Meudon à domicile. Pour le troisième opus de la saison 2011-2012, c'est une exotique destination qui attendait les normands avec une visite au Grand Duché du Luxembourg. Avec une patinoire indisponible, c'est en expatriés que les «Graoully» de Metz accueillaient les Dragons. La légende veut que le « Graoully », animal mythique à l'apparence de Dragon dévasta la ville de Metz avant d'être chassé par l'évêque Saint-Clément de Metz au troisième siècle. Cette fois, point de Saint-Clément pour chasser les Dragons de Rouen qui auront pris plaisir à dévaster la patinoire du Luxembourg en s'imposant 8 buts à 1 face à des messins au profil atypique.

 

En effet, si Rouen 2 a son patriarche avec Daniel Babka, c'est une véritable tribu de « papas » qui se présentaient face aux Dragons. Entre Youri Drain et ses 39 ans, Yuri Essipov et ses 41 ans et la palme pour Gilles Hamri et ses courageux 53 printemps, la formation jaune et noire avait presque l'apparence d'un adolescent pré-pubère acnéique. Quoiqu'il en soit, entre la sagesse de l'âge et la fougue de la jeunesse, c'est du coté de la pétulance qu'il fallait se tourner. Ainsi, alors que poussivement le chronomètre venait de franchir la barrière des cinq minutes, un engagement glané par Valentin Dumélié en zone offensive permettait à Quentin Berthon de repiquer au centre pour un lancer fleuri à mi-hauteur (0-1 à 05'09) Dans la foulée, une embardée céleste coté gauche de Nicolas Lehericey permettait à l'offensive rouennaise de se mettre en place. Temporisant un temps, le défenseur rouennais trouvait en troisième homme un Alexandre Sucré parfait dans le rôle de buteur après son doublé déjà enregistré face à Meudon la semaine dernière (08'23) Une poignée de minutes plus tard, c'est Damien Bourguignon depuis la ligne rouge qui trouvait en relais un Peter Valier lancé pleine vitesse. S'immisçant entre les deux défenseurs, l'attaquant rouennais attendait l'ultime seconde pour servir du revers Antoine Thomas pour le 3-0 (16'10) C'est sur ce score de 3-0 que les deux formations se quitteront en bon terme à la fin de la première période.

 

De retour sur le glaçon de la patinoire luxembourgeoise, la très joliment nommée Kockelscheuer du nom du quartier l'hébergeant, les Dragons, eux, poursuivaient leur travail de sape. A quatre contre quatre, Daniel Babka tenait en Valentin Dumélié son relais alors que Roman Moreau éructait de la prison après avoir purgé sa peine. Une phase de jeu qui déstabilisait l'arrière-garde « austrasienne » puisque l'ex-wasquehalien prenait un lancer qui finissait sa course entre les jambières du gardien (27'01) Avant de clore le tiers médian, les Rouennais à la mi-match ajouteront un cinquième but. A l'origine de l'action sur un palet sorti à l'engagement, Damien Bourguignon se retrouvait à la conclusion en convertissant le rebond engendré par le lancer d'Antoine Thomas (0-5 à 30'40)

 

Avec une marge de cinq buts, dans l'esprit des deux équipes, la victoire rouennaise ne souffrait guère de contestation d'autant plus que dans son but le portier rouennais Thibault Maggi s'était montré particulièrement efficace à répondre aux différentes solicitations adverses en fermant la porte systématiquement. Pourtant face à une équipe de Metz parfois à la limite, les Dragons mettront un point d'honneur à entériner proprement leur victoire. Ainsi, après une entrée coté droit, Alexandre Sucré retrouvait le centre pour lâcher, à propos, le morceau de caoutchouc en soutien en haut des cercles pour un lancer « lucarne gauche » de Julien Thomas (41'48) Trois minutes plus tard, c'est un bon travail dans le coin de Germain Raimbourg qui permettait à Kévin Marias-Magill de donner le palet à Daniel Babka bien descendu dans la zone. Bien que manquant de réussite sur le lancer, le défenseur slovaque parvenait à prendre son rebond pour tenter la passe en soutien pour Germain Raimbourg, heureux d'inscrire le septième but jaune et noir (44'37) Fatiguant au possible, prompt à «jacasser » l'ancien « porte-gourde d'Epinal » Djamel Zitouni en prenant un dix minutes (50'50) n'aura pas l'occasion de voir les siens réduire la marque en toute fin de match. En avantage numérique, Youri Drain permettait à Youri Essipov de marquer le premier but de la formation messine empêchant au passage le portier rouennais Thibault Maggi, auteur d'une très solide performance de blanchir (55'31) A que cela ne tienne, les Dragons auront le dernier mot dans cette rencontre. Logé au point d'engagement, Valentin Dumélié prenait l'option « passe au premier poteau » pour Thomas Dreyfus. Inspiré sur le coup, le capitaine rouennais transmettait le palet du revers à Quentin Berthon pour le huitième et dernier but normand.

 

Deuxième victoire de suite pour les Dragons qui se replacent à la sixième place du classement englués dans une égalité à quatre avec Amnéville, Evry et Champigny. Les élans justement prochains adversaires des Dragons sur l'Ile Lacroix samedi 23 octobre à partir de 15h30 (entrée gratuite)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :