... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

[ U18 Exc ] Rouen - Caen...

 

 

Vainqueurs au match aller sur l'Ile Lacroix (6-4), défaits au match retour en Basse Normandie (4-1), les Cadets Excellences rouennais avaient l'occasion face à Caen de prendre la main dans la série qui les oppose aux Drakkars. Avec comme point d'horizon la qualification pour l'Elite B, l'objectif de la saison pour l'excellence rouennaise, l'opposition sur les bords de Seine faisait office de match couperet pour les Hauts Normands, obligés de s'imposer au risque de perdre ses dernières illusions de qualification.

 

Bien que débutant la rencontre avec une séquence en infériorité numérique à négocier (03'01), les Dragons semblaient plutôt enclin à briller offensivement. Véhéments sur le but gardé par Guillaume Lopez Pardo, les Rouennais se trouvaient récompenser de leurs efforts peu après la barrière des cinq minutes. Installés en zone défensive caennaise, dans le coin, les Dragons voyaient le palet leur échapper sur une passe mal ajustée. Les patins vissés dans la glace, le défenseur caennais tardait à dégager le palet et se le faisait subtiliser astucieusement par Bastien Maia. Si la tentative de l'attaquant rouennais était repoussée, le rebond ne l'était pas, Baptiste Ylönen s'adjugeant les honneurs du premier buteur de la rencontre (05'05) Poursuivant son verbiage offensif, les Hauts Normands continuaient de solliciter régulièrement le portier caennais sans pour autant parvenir à doubler la mise. Un manque de réalisme coupable qui les empêchait de mettre hors jeu des caennais prompts à réagir en contre-attaque. C'est d'ailleurs sur l'un deux que les caennais parviendront à égaliser. Sur une relance de Martin Plaud, Stanislas Gouville contrôlait du patin le palet avant de le glisser dans le dos de l'arrière-garde jaune et noire à destination de Maxence Grollier. Ce dernier, bien que contrarié par le retour du défenseur rouennais, parvenait néanmoins à ajuster le dernier rempart des Dragons (1-1 à 14'32) Un coup de froid sur le banc jaune et noir qui ne durera que l'espace de quelques minutes. En effet, sevré de glace sur blessure depuis bien trop longtemps, Téo Laurent prendra un malin plaisir à s'offrir un but pour célébrer son retour. En effet, alors que les Dragons subissaient depuis quelques minutes la pression offensive en infériorité numérique, Baptiste Ylönen, le « bagnard du jour » parvenait à pousser le palet au fond de la zone défensive bas-normande. A la récupération, Bastien Maia tentait une première fois de servir dans l'axe en vain Baptiste Ylönen. Partie remise, le malicieux minime rouennais contournait la cage avant de servir parfaitement Téo Laurent pour le 2-1 (17'33) Il n'en fallait pas plus pour les cadets élites rouennais venus soutenir leur collègue de l'excellence pour redoubler leurs encouragements. Les « Teo ! Teo ! Teo » chantés par la kyrielle des « supporters cadets » emmèneront les deux équipes jusqu'à la fin de la première période.

 

Dans une partie à l'issue encore incertaine, les débats semblaient équilibrés. Ni les uns, ni les autres ne parvenaient à se résigner à lâcher l'affaire. Pour autant, les minutes défilaient sans qu'aucune équipe ne parvienne à décrocher la timbale. Tantôt Théophile Dereux pour Rouen, tantôt Guillaume Lopez Pardo pour Caen, les deux gardiens se montraient impétueux dans leur cage jusqu'à l'amorce des cinq dernières minutes de la deuxième période. Bataillant comme un beau diable dans la bande dans la zone défensive rouennaise, Marvin Maillard au prix d'un gros effort face à deux rouennais parvenait à décocher le palet en bas pour Nicolas Luberry. La brèche ainsi ouverte, l'attaquant caennais s'engouffrait pour tenter la passe en soutien pour Marvin Maillard. Prompte à réagir, la défense seino-marine intervenait en coupant le danger. Malheureusement, le morceau de caoutchouc ainsi repoussé trouvait refuge dans la palette de l'artilleur chef caennais Alexandre Palis qui décochait un fulgurant lancer directement au fond des filets rouennais (35'22) A l'instar de la première période, suite à l'égalisation des Drakkars, les Dragons ne tarderont pas à retrouver de l'allant. Coupant la sortie la tentative de sortie de zone caennaise, Julien Msumbu récupérait le palet pour l'envoyer au fond pour laisser Antoine Alexandre travailler. Besogneux et consciencieuse, l'ex-caennais se démenait pour sortir le palet proprement à destination de Téo Laurent. « La montagne de muscle» (copyright K.Maso) prenait un lancer vif mais repoussé par le gardien dans la palette de Julien Msumbu aux aguets pour le 3-2 (37'03)

 

C'est dans la troisième période que le match basculera définitivement à l'avantage des Dragons. Alors que jusqu'alors les Dragons s'étaient montrés plus solides, la troisième période leur permettait de mettre définitivement hors-jeu des caennais volontaires. En l'espace de quelques minutes, le jeu s'affolait. Extrêmement pressant sur la cage bas-normande, les Dragons devenaient ingérables à l'image de Bastien Maia qui s'en allait dans le coin gratter un palet avant de marquer en solitaire sur un lancer diabolique de précision (4-2 à 46'13) Sur la remise en jeu au centre, les Caennais parvenaient à décocher un lancer sur la cage tenue par Théophile Dereux. Le palet gelé, l'engagement en zone défensive donnait l'occasion aux dragons de partir en contre. Vif, le minime rouennais Julien Msumbu s'envolait pour servir tout seul devant la cage un Yohann Coubret, froid d'efficacité au moment de flinguer le portier adverse (46'35) Même si les caennais réduisaient la marque sur un lancer lointain de Théo Bis (48'35), en Basse Normandie, le ressort paraissait cassé. En effet, les Dragons profiteront des deux dernières minutes pour ajouter deux nouveaux buts en n'en concédant qu'un seul. Ainsi, quelques secondes après le but caennais du 5-3, sur un palet sorti du coin par Valentin Jacques, Julien Msumbu profitait d'une défense légèrement désorientée pour placer un sixième palet au fond des filets d'un gardien visiblement émoussé (49'48) Six puis sept pour le plus joli but de la soirée, un parfait « tic tac toe » initié par Bastien Maia, relayé par Téo Laurent et conclu superbement par Baptiste Ylönen (53'24) Certes, une nouvelle fois Caen reviendra au score (7-4) par l'intermédiaire de Marvin Mallard du revers (55'47) mais le mot de la fin revenait à l'inévitable Baptiste Ylönen, auteur du premier but et du dernier en parachevant le travail effectué par Bastien Maia (8-4 à 56'24)

 

Premier avec six points, Rouen devance désormais au classement Caen de deux points. Avec comme arbitre du duel Rouen – Caen, l'équipe du Havre jouant par deux fois les deux protagonistes, les Dragons auront leur qualification au bout de la crosse le dimanche 27 novembre face aux Dock's, une victoire leur offrant la place en Elite B.

 

Cadet Excellence, 4ème journée (Samedi 12 novembre 2011)

Rouen – Caen 8-4 (2-1 / 1-1 / 5-2)

05'05, 1-0, Rouen : Baptiste Ylönen (Bastien Maia)

14'32, 1-1, Caen : Maxence Grollier (Martin Plaud, Stanislas Gouville)

17'33, 2-1, Rouen : Téo Laurent (Bastien Maia, Baptiste Ylönen)

35'22, 2-2, Caen : Alexandre Palis (Marvin Mallard, Alexandre Ferey)

37'03, 3-2, Rouen : Julien Msumbu (Téo Laurent, Antoine Alexandra)

46'13, 4-2, Rouen : Bastien Maia (sans assistance)

46'35, 5-2, Rouen : Yohann Coubret (Julien Msumbu)

48'35, 5-3, Caen : Théo Bis (Stanislas Gouville, Maxence Grollier)

49'48, 6-3, Rouen : Julien Msumbu (Valentin Jacques)

53'24, 7-3, Rouen : Baptiste Ylönen (Téo Laurent, Bastien Maia)

55'47, 7-4, Caen : Marvin Mallard (Thomas Dubourg, Alexandre Palis)

56'24, 8-4, Rouen : Baptiste Ylönen (Bastien Maia, Daniel Babka Jr)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :