" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ CHAR ] Tournois U18 & U15 (3)...

 

Dominante depuis le début du tournoi « Romain Montagnac », l'équipe minime de Rouen n'aura pas tremblé au moment d'aborder le sprint final du tournoi à l'occasion d'une ultime journée consacrée aux finales. Ainsi, tandis que l'équipe tchèque de Kadan décrochera la troisième place du tournoi aux dépens de la sélection de Normandie, les jeunes Dragons seront parvenus à rafler la mise au terme d'une finale placée sous le signe du derby face à la Picardie.

 

Co-leaders de leur poule en championnat avec cinq victoires chacun, vainqueurs de leur poule respective avec trois victoires chacun lors du tournoi « Romain Montagnac », les deux éternels rivaux de la plaine ne semblaient plus vouloir se quitter. Au moment de la première grande explication de l'année en match « presque officiel », les Dragons de Peter Almasy auront réalisé un joli coup en s'imposant lors de la grande finale du tournoi sur le score fleuve de 7 buts à 2. Certes, le score était flatteur pour les Dragons, ne reflétant pas forcement le déroulement de la rencontre mais quoiqu'il en soit les Seino-Marins auront maîtrisé leur sujet pour ce rendez-vous sur les bords de Seine. Après leur succès acquis lors du tournoi des clubs formateurs à Chamonix (victoire en finale 4-2 face à Grenoble) à la fin du mois d'octobre, les Normands décrochent une deuxième probante victoire cette fois sur leurs terres face au voisin d'Amiens. Un joli bouquet de sourires pour les jeunes rouennais qui auront néanmoins encore beaucoup de pain sur la planche pour poursuivre leurs aventures en championnat.

 

A Amiens, en cadet, c'est une journée paradoxale qui aura animée les esprits rouennais : vainqueurs face à Reims au terme d'une rencontre tristounette 6-3, défaits 2-1 par Grenoble suite à un match de haute volée, les rouennais auront pris des points sans convaincre dans un premier temps avant d'en perdre après avoir livré une bien jolie bataille.

 

En effet, face à Reims pour le match d'ouverture de leur journée, les Rouennais se retrouvaient complètement brinquebalés au tableau d'affichage. Avec une réussite insolente en quasiment trois lancers, les champenois inscrivaient trois buts alors que les Dragons n'en disposaient que d'un seul. Néanmoins dans une ambiance d'intense morosité, les Normands parviendront à retourner la partie. Une chevauchée fantastique du DRAGON, Thomas Cardon, un nouveau « bijou de missile atomique » du « sans pitié » Kévin Maso et la machine rouennaise reprenait son rythme. Certes toujours poussive, la formation jaune et noire sauvait l'essentiel en décrochant les trois points de la victoire et un score de 6-3 finalement « honnête »

 

Tout autre scénario pour le deuxième match de la journée avec une attendue confrontation face à Grenoble. Alors que les normands retrouveront les isérois à la fin du mois de janvier pour le match retour en championnat, les Dragons auront livré une très belle bataille face à des grenoblois, bien en place, défensivement solides et prompts à profiter des rares largesses défensives rouennaises. Dans une partie haletante, les Normands abordaient la rencontre tambour battant. Motivés, hargneux et solidaires, les Rouennais livreront un premier de tiers de haute volée bien que ne parvenant pas à ouvrir le score. S'accaparant les faveurs du tableau d'affichage sur un but de Benoît Valier en début de deuxième période, les Dragons subiront néanmoins le contre-coup durant ce tiers médian. Toujours volontaire mais moins fringant, l'étendard haut normand flottera moins haut dans la rencontre laissant même les Grenoblois revenir à 1-1 avant la deuxième sirène. Bien que mal payés de leurs efforts, les Dragons finiront par céder sur un cinq contre trois en début de troisième période. En dépit des efforts du portier rouennais Tom Aubrun qui méritera amplement ses applaudissements dans le vestiaire à l'issue de la rencontre, les Isérois prenaient la main définitivement dans la partie sortant quasiment mathématiquement les Dragons de la course à la finale dans le tournoi.

 

Alors que les Dragons livreront une ultime bataille ce vendredi face à Kadan pour éventuellement décrocher au mieux la troisième place du tournoi, c'est dans les tribunes qu'ils suivront la finale entre Amiens et le vainqueur de la rencontre disputée entre Grenoble et France U16.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :