"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U18 Elite A ] Rouen - Tours...

 

 

Vouée aux gémonies après leur cinglant revers 5-1 subi à Amiens, l'équipe Cadet Elite de Rouen aura fait joué son orgueil de Dragon pour répliquer à domicile face à Tours. « Qui boit la gnole, casse la bagnole ! » les Rouennais, sobres, auront négocié parfaitement le virolet sans tomber dans le précipice une semaine avant de se rendre à la montagne avec au programme un duel coloré face à Grenoble le samedi puis à Briançon le dimanche.


Vainqueurs à Tours (1-5 & 4-10) et sur l'Ile Lacroix (10-2), les Diables Noirs de Tours n'étaient pas forcement dans une dynamique souriante à l'idée de venir défier pour la quatrième fois de la saison les Rouennais cette fois sur les bords de Seine. De fait, d'entrée de jeu, les Rouennais prenaient l'ascendant à l'image de la jeunesse qui s'en donnait à cœur joie. Quelques secondes après avoir titillé le portier tourangeau Victor Pimbert (2'53), le minime Hugo Quignard signait son premier but en cadet élite pour son premier match en convertissant une passe-caviar de son compère Bastien Maia, le tout en désavantage numérique (1-0 à 03'03) Tentant de répliquer par son meilleur compteur Alexis Crosnier, Tours butait sur l'obstacle Tom Aubrun (05'03) manquant de peu l'égalisation. De quoi donner un coup de fouet aux Dragons qui voyaient quelques minutes plus tard Thomas Cardon dévié subtilement le lancer de la bleue de Jérémy Delbaere en avantage numérique (09'23) Jusqu'alors loin de « faire la rioule », les Diables Noirs allaient connaître leur âge d'or de la rencontre. En l'espace de quatre minutes, l'avantage acquis par les Dragons était réduit à néant. Crosnier dans un premier temps dans un parfait revers lucarne (11'57), Romain Bournand dans la foulée (14'48) et Tours revenait à ce moment de la rencontre à 2-2. Décidément bien aléatoire, l'équipe cadet normande ne restera pas les « deux pieds dans le même sabot » suite au retour en grâce des ligériens. Bing ! Bang ! Boum ! En trois minutes, on n'en parlait plus avec trois buts qui tuaient dans l'oeuf la révolte tourangelle. Ainsi, sur un lancer de la bleue de Théo Lanvers, Roman Cambray s'accaparaient le rebond (15'26) Une histoire de rebond que cette fin de période puisque Maxime Griet, le « moral en feu », se jetait sur le palet sur un lancer de Jérémy Delbaere (16'10) tout comme Bastien Maia sur un lancer de Kévin Maso (5-2 à 17'43)

Du capitaine rouennais par interim, Aurélien Dorey étant retenus par « ses obligations professionnelles » en Division 2, il serait question en début de deuxième période. Après avoir fait rêver les foules avec quatre mentions d'assistance sur la rencontre, le « C » fièrement affiché sur son maillot, le défenseur rouennais choisissait comme amourette la bande qu'il allait embrassé goulûment sur un dérapage incontrôlé (20'15) Quoiqu'il en soit, sans « faire de gôgnes », les Dragons poursuivront leur travail de sape sur le gardien tourangeau, fréquemment livré à lui-même. C'est ainsi que Thomas Cardon, au style parfait avec « ses patins de compétition » y allait du doublé (6-2 à 20'27) avant que la fin de la période ne permette aux Dragons d'enchaîner les buts. Auparavant, Gabriel Khanich au gré d'un avantage numérique laissait briller le frêle flamme de l'espoir tourangeau (26'12) Malheureusement pour ces derniers, avant la mi-match, les Dragons creuseront sensiblement l'écart en « brûlant la paille au cul » de Diables Noirs totalement dépassés. Ainsi, Maxime Griet, froidement efficace, se servait d'une passe de Jérémy Delbaere pour porter le score à 7-3 (27'22) avant que Victor Houeix en avantage numérique (32'05) et Antoine Mony dans un angle improbable (37'02) ne donnent à la rencontre un tournure cataclysmique pour les ligériens.

Repris en début de troisième tiers par un but de Valentin Morais (9-4 à 44'50), les Dragons ne céderont pas dans cette rencontre, la faute à un Quentin Papillon, entré un peu plus tôt dans la rencontre (14'48) bien décidé à protéger son « mazot » Face à un Crosnier écoeuré, le portier rouennais, démonstratif de talent, méritait bien en guise de récompense, un calin slovaque touchant (44'55) Sans le savoir à ce moment là de la rencontre, les Diables Noirs venaient de vivre leur dernier instant fort offensif de la rencontre. En effet, les dernières minutes de la partie seront essentiellement rouennaises. « Toutes les marmites trouvant leur couvercle », l'attaquant Téo Laurent trouvait enfin son premier but en cadet élite sous les couleurs rouennaises. Un événement de « portée mondiale ». Entre les larmes d'émotion de la maman, les sauts de joie dans toute la patinoire du papa, les hurlements de joie depuis la montagne du "hamster" et bien entendu les bisous envoyés depuis la tribune par la copine, le villardien avait choisi son jour pour laisser enfin les pigeons de la patinoire de Rouen tranquilles ;o) (45'16) Continuant de « snailler » l'arbre tourangeau, les Dragons continueront de savourer le « diot » jusqu'à la dernière bouchée. Antoine Mony en désavantage numérique (50'26), Maxime Griet toujours aussi enthousiaste (55'53) sans oublier le « nino sniper » Bastien Maia (56'29), les affaires rouennaises étaient plutôt luxuriantes jusqu'à la sirène finale et une victoire 13 buts à 4 des Dragons. Venu le temps de se saluer pour les deux équipes, le temps également d'adresser toutes nos chaleureuses amitiés au "ronchon moustachu" de Tours, "le taon enfaim pour Caroline de tracker les dernières fotes d'aurtograffe de se résumer"...

Sans jouer les « monchus », les Dragons auront disposés d'une probante victoire face à Tours avant d'aller négocier un périlleux week-end à la montagne, tout proche de la « Yaute » De nouvelles et sympathiques aventures en perspective. « Gran Maci »

Cadet Elite – 16ème Journée (Samedi 21 janvier 2012)
Rouen – Tours 13-4 (5-2 / 4-1 / 4-1)
03:03: 1-0 Rouen: 12: Hugo QUIGNARD (19: Bastien MAIA) [4-5]
09:23: 2-0 Rouen: 22: Thomas CARDON (2: Jérémy DELBAERE; 18: Maxime PILOTE-GRIET) [5-4]
11:57: 2-1 Tours: 15: Alexis CROSNIER (8: Tom GAUTHIER)
14:48: 2-2 Tours: 18: Romain BOURNAND (15: Alexis CROSNIER)
15:26: 3-2 Rouen: 15: Romain CAMBRAY (11: Theo LANVERS; 7: Johan SAINT ANDRE)
16:10: 4-2 Rouen: 18: Maxime PILOTE-GRIET (2: Jérémy DELBAERE; 6: Vincent NESA)
17:43: 5-2 Rouen: 19: Bastien MAIA (20: Kevin MASO; 17: Florian DUVAL)
20:27: 6-2 Rouen: 22: Thomas CARDON (7: Johan SAINT ANDRE; 20: Kevin MASO)
26:12: 6-3 Tours: 9: Gabriel KHANICH (18: Romain BOURNAND) [5-4]
27:22: 7-3 Rouen: 18: Maxime PILOTE-GRIET (2: Jérémy DELBAERE)
32:05: 8-3 Rouen: 9: Victor HOUEIX (21: Antoine MONY; 15: Romain CAMBRAY) [5-4]
37:02: 9-3 Rouen: 21: Antoine MONY (9: Victor HOUEIX; 15: Romain CAMBRAY)
44:50: 9-4 Tours: 17: Valentin MORAIS
45:16: 10-4 Rouen: 8: Teo LAURENT (3: Daniel BABKA; 11: Theo LANVERS) 
50:26: 11-4 Rouen: 21: Antoine MONY (20: Kevin MASO) [4-5]
55:53: 12-4 Rouen: 18: Maxime PILOTE-GRIET (20: Kevin MASO)
56:29: 13-4 Rouen: 19: Bastien MAIA (11: Theo LANVERS)

Résultats de la 16ème journée :
Rouen (4ème) – Tours (6ème) : 1-10 (0-3 / 1-2 / 0-5)
Reims (8ème) – Amiens (1er) : 1-12 (0-3 / 1-6 / 0-3)
Briançon (7ème) – Grenoble (2ème) : 1-10 (0-3 / 1-2 / 0-5)
Mont-Blanc (3ème) – Gap (5ème) : 4-3 (2-1 / 0-1 / 2-1)

Prochaine journée : samedi 28 janvier 2012 (17ème journée)
Grenoble (2ème) – Rouen (4ème)
Amiens (1er) – Mont Blanc (3ème)
Gap (5ème) – Reims (8ème)
Briançon (7ème) – Tours (6ème)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :