"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ D2 ] Rouen - Nantes...

 

Des 96 buts inscrits par Nantes lors de la saison régulière de la Poule B de Division 2, 56 auront été inscrit par le trio Novotny – Hovora – Grygar. Une efficience de 60% qui n'aura pas été démentie lors du premier match de play-offs des Corsaires en déplacement chez les Dragons de Rouen. Loin s'en faut puisque le trio magique aura marqué les cinq buts de la victoire nantaise (5-3) faisant très mal à la défense rouennaise. Le défenseur Tony Delage pouvant « faire le mariole » en chambrant le public sur le cruel et crucial cinquième but nantais, la formation de Claude Deveze n'aura brillé que sous l'impulsion de son puissant trio « tchéquo-slovaque » bien appuyé par un portier Mojmir Bozik intraitable. Ainsi, rassurant et décisif dès l'entame de la rencontre, le portier nantais, ancien gardien de Dijon en Ligue Magnus transmettait un message clair aux jeunes Dragons, la partie ne serait pas aisée à négocier.

 

Donnant raison aux probabilistes, ce sont les Nantais qui s'attiraient en premier les faveurs du tableau d'affichage. Faisant valoir leur meilleur classement en saison régulière sur un bon jeu initié par Roman Novotny conclu par le capitaine Radek Hovora, les Corsaires se permettaient de prendre les devants sur les bords de Seine (1-0 à 03'46) Dans une première période relativement équilibrée, les deux équipes se tenaient en respect, les uns cherchant à donner de la jambette aux autres et inversement. En vain, le score de la première période restera en l'état avec un sentiment global de maîtrise nantaise.

 

A la reprise de la période, les ligériens avaient réservé aux jeunes Dragons une mauvaise surprise. Buteur sur le premier but nantais, la diamant Radek Hovora se muait en passeur pour servir habilement Petr Grygar pour le 2-0 (23'28) D'entrée de jeu, les Normands prenaient un sérieux coup sur le casque. Groggy, le Dragon mettra plusieurs minutes à se remettre d'aplomb sur ses patins. En plein racolage, les Corsaires poursuivaient leur campagne de séduction du palet. Visiblement tombé en amour des crosses nantaises, le morceau de caoutchouc multipliaient les tentatives de percées de la défense haut-normande. Le navire tanguant, le 3-0 tout proche, la tempête faisait rage et ce n'est pas la réduction du score par Quentin Berthon qui semblait atténuer les velléités offensives « bretonnes » (30'16) En effet, bien que revenus à 2-1 à la mi-match, les Dragons n'auront que quelques secondes de répit. Retournant rapidement à leur attitude de recourbement, les Seino-Marins subissaient et le saule Dragon, sans être encore pleureur, pliait dangereusement sans rompre en dépit de deux coups de poignards violents en fin de période. Roman Novotny (34'39) et Radek Hovora (35'08) portant la marque de la rencontre à 4-1 pour la clôture de la marque du tiers médian.

 

Aussi forte que celle du munster, l'odeur de la défaite semblait envahir les narines d'un Dragon noyé dans son spleen baudelairien. Pour autant, bien qu'ébranlé, quelques solides rivets encore en place permettait de maintenir l'édifice jaune et noir debout. Ainsi, en dépit des trois buts de retard, les Rouennais profiteront des vingt dernières minutes pour revenir au score, frôlant même l'exploit d'un retour inespéré. Alors que l'on aurait pu espérer un peu moins de mépris des supporters rouennais pour cette jeune équipe rouennaise, les tribunes bien que clairsemées raisonnaient néanmoins des chants de la « Génération Dragon », présente toute au long de la saison pour soutenir la D2 rouennaise. Redoublant même d'efforts en début de troisième période, les fidèles partisans de « tous les Dragons » seront récompensés par un retour en verve des acteurs rouennais sur la glace. Ainsi, peu avant les dix dernières minutes, le visage rageur, Quentin Berthon se retrouvait à la conclusion d'un mouvement organisé autour de Thomas Dreyfus et Valentin Dumélié (2-4 à 48'10) La passion à nouveau exacerbée, les Hauts Normands donneront tout dans les dernières minutes pour faire frémir d'effroi un corsaire nettement moins serein. En avantage numérique, Quentin Berthon récoltait une « pluie de casquettes » en signant le triplé (56'52) pour un retour à 4-3 plein d'espoir avant le match retour. Malheureusement pour les Dragons, l'inexpérience de la jeunesse leur jouait à nouveau un tour pendable. Après le stress des play-offs qui leur aura fait démarrer la rencontre piano, c'est l'excitation d'un possible retour à parité qui leur fera oublier les vertus défensives, Petr Grygar pour Nantes se chargeant de gifler une dernière fois les Rouennais (5-3 à 57'30)

 

Défaite 5 à 3 des Dragons pour ce premier match des play-offs disputés sur l'Ile Lacroix. Avant de fêter leur qualification à coup d'ouzo, les Nantais devront négocier le match retour disputé chez eux avec une marge de deux buts. Un gros challenge qui attend les Dragons s'ils veulent poursuivrent leur aventure en Division 2 pour cette saison 2011-2012. Depuis la mise en place de cette formule de play-offs en Division 2, 63 matchs auront été disputés, sur les 54 victoires acquises au match aller, 43 auront été entérinées d'une qualification, 2 seules équipes auront su remonter un déficit de deux buts au match aller (Dunkerque en 2011 et Lyon en 2009) et jamais une équipe moins bien classée ne sera parvenue à créer cet exploit. Aux Dragons de Division 2 d'écrire l'histoire, cela tombe bien, c'est ce que l'on sait faire de mieux à Rouen...;o)

 

Match de Division 2 (1/8ème de Finale – match Aller)

Rouen – Nantes 3-5 (0-1 / 1-3 / 2-1)

03:46: 0-1 Nantes: 22: Radek HOVORA (67: Roman NOVOTNY)
23:28: 0-2 Nantes: 70: Petr GRYGAR (22: Radek HOVORA; 67: Roman NOVOTNY)

30:16: 1-2 Rouen: 21: Quentin BERTHON (14: Valentin DUMELIE; 18: Alexandre SUCRE) [5-4]

34:39: 1-3 Nantes: 67: Roman NOVOTNY (70: Petr GRYGAR; 22: Radek HOVORA)

35:08: 1-4 Nantes: 22: Radek HOVORA (67: Roman NOVOTNY; 70: Petr GRYGAR) [5-4]

48:10: 2-4 Rouen: 21: Quentin BERTHON (14: Valentin DUMELIE; 7: Thomas DREYFUS)

56:52: 3-4 Rouen: 21: Quentin BERTHON (18: Alexandre SUCRE) [5-4]
57:30: 3-5 Nantes: 70: Petr GRYGAR (25: Marcel SIMAK)

 

Résultats Play-offs (match aller) => Calendrier des play-offs

La Roche sur Yon – Tours 3-4 (0-1 / 1-1 / 2-2)

Meudon – Cholet 2-1 (1-0 / 1-0 / 0-1)

Champigny – Toulon 4-2 (2-0 / 1-1 / 1-1)

Wasquehal – Français Volants 3-7 (2-3 / 1-2 / 0-2)

Rouen – Nantes 3-5 (0-1 / 1-3 / 2-1)

Clermont – Amnéville 1-3 (0-1 / 0-0 / 1-2)

Asnières – Annecy 5-7 (0-1 / 2-2 / 3-4)

Val Vanoise – Evry 12-2 (6-0 / 2-2 / 4-0)

 

Matchs « retour » le samedi 10 mars 2012

Nantes – Rouen : 18h00 (Patinoire du Petit Port)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :