" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Depuis 2000 et l'obtention de la première médaille en Cadet Elite pour le club de Rouen, les différentes générations de cadets hauts normands auront fait en sorte d'écrire la petite histoire du hockey mineur jaune et noir en arrachant un total de 10 médailles en 12 saisons. La génération 94-95-96 n'aura pas fait exception en s'arrachant pour décrocher la 11ème médaille de l'histoire du club, la 2ème en bronze au terme d'une série pour la troisième place intense face à l'équipe du Mont-Blanc.

 

Après deux titres consécutifs (2010 & 2011), les Dragons rouennais auront du céder leur grâal à l'équipe d'Amiens, habituée à trusté les titres dans cette catégorie (4 sur les 10 dernières années) Contrairement aux deux précédentes saisons, l'obstacle des demi-finales aura été insurmontable pour des Dragons évincés à la patinoire de Grenoble.

 

En perdant de sa superbe à domicile tout au long de la saison régulière avec 3 défaites sèches (Mont-Blanc, Amiens par deux fois : un incroyable 9-2 et un court revers 2-1) contre 1 défaite en prolongation pour ses adversaires directs (Grenoble et Amiens), les Rouennais auront perdu de précieux points sur leur Ile Lacroix tout en cédant ici où là sur la route quelques points promis (victoire aux tirs aux buts à Briançon et dans une moindre mesure défaite aux tirs aux buts à Mont-Blanc) Avec 12 victoires à 3 points contre 16 pour Amiens et 15 pour Grenoble, les points perdus par les Normands leur coûteront la deuxième place de la saison régulière et la possibilité d'organiser la série de demi-finale à domicile. La suite de l'histoire sera cousue de fil blanc. Un match nul lors de la première manche à Grenoble (résumé), une défaite contestable 4-2 pour la deuxième manche (résumé) et les Dragons devaient sécher leurs larmes pour se remobiliser pour le match de la 3ème place.

 

Opération réussie pour les Normands qui finiront leur saison 2011-2012 sur une note plus souriante. Neutralisée au terme de la première manche (résumé), la série  tournera à l'avantage des Dragons non sans mal. Menés 3-1 à l'orée du troisième tiers, les Dragons finiront par s'imposer 4 buts à 3 (résumé) décrochant ainsi au passage la "Sainte Breloque de bronze"


      

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septième titre pour Amiens....

 

 

 

Résumé saison à venir...

1er : Amiens (24 matchs : 19 victoires, 2 victoires ap, 1 nul, 1 défaite ap, 1 défaite)

2ème : Grenoble (24 matchs : 16 victoires, 2 victoires ap, 2 nuls, 2 défaites ap, 2 défaites)

3ème : Rouen (24 matchs : 13 victoires, 3 victoires ap, 2 nuls, 1 défaite ap, 5 défaites)

4ème : Mont Blanc (24 matchs : 11 victoires, 1 nul, 2 défaites ap, 10 défaites)

5ème : Reims (24 matchs : 4 victoires, 3 victoires ap, 17 défaites)

6ème : Briançon (24 matchs : 5 victoires, 2 défaites ap, 17 défaites)

7ème : Gap (24 matchs : 11 victoires, 13 défaites)

8ème : Tours (24 matchs : 4 victoires, 2 défaites ap, 18 défaites)

 
(Saison Régulière - Play Offs)

Meilleure attaque : Amiens 194 buts (8,08 b/mj) – Rouen : 130 buts (5,42 b/mj)

Meilleure défense : Grenoble 44 buts (1,83 but/match) – Rouen : 70 buts (2,92 buts/match)

Equipe la plus pénalisée : Gap 829 mn (34,54 mn/match) – Rouen : 658 mn

 

Meilleur compteur : Guillaume Leclerc (Amiens, 65 points)

Meilleur buteur : Guillaume Leclerc (Amiens, 35 buts)

Meilleur passeur : Maurin Bouvet (Amiens, 38 passes)

Joueur le plus pénalisé : Joel Dos Reis (Gap, 149 minutes)

Meilleur buteur en avantage numérique : Charly Brugière (Mont-Blanc, 9 buts)

Meilleur buteur en désavantage numérique : Alexis Crosnier (Tours, 5 buts)

 
(Stats Saison Régulière - Stats Play Offs - Stats Globales)

Meilleur compteur : Maxime Griet (39 points)

Meilleur buteur : Maxime Griet (20 buts)

Meilleur passeur : Maxime Griet (19 passes)

Joueur le plus pénalisé : Robin Lambart (89 mn)

Meilleur buteur en avantage numérique : Valentin Moreau (8 buts)

Meilleur buteur en désavantage numérique : Antoine Mony (3 buts)

 
(Stats Saison Régulière - Stats Play Offs - Stats Globales)
 
 
 
   
 
 
 
 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :