... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

[ U18 ] 1ère journée pour l'élite A...

 

 

A voir l’énergie dépensée pour s’accaparer le petit morceau de caoutchouc à peine jeté par l’arbitre de la rencontre entre Rouen et Angers, nul doute que les longues semaines d’inactivité glacée de l’été auront mis en émoi les hormones des séraphins à l’occasion de cette première journée du championnat Cadet Elite A. C’est ainsi que sur la première présence de la rencontre, en bon capitaine de la formation au Dragon Téo Laurent donnait l’impulsion en sortant les épaules pour démontrer aux Ducs, si besoin était nécessaire, toutes les velléités de victoire rouennaise. Pour autant, en dépit d’une évidente envie de bien faire, les rouennais confondaient vitesse et précipitation rendant le jeu un soupçon brouillon. Pire pour les Normands, une série de minutes de cachot (02’52, 08’30, 09’06), les obligeaient à travailler fortement leur jeu en infériorité numérique. Des trois tentatives ligériennes, il ne restera pas à grand-chose à la mi-tiers, Quentin Papillon dans les filets rouennais se montrant rassurant face à une défense solidaire.  Si les vendanges sont bien une spécialité viticole de l’Anjou, les Dragons, moins œnologues, n’auront besoin que d’une tentative en supériorité numérique pour ouvrir le score : un missile de la bleue de Théo Lanvers difficilement repoussé par l’arrière garde angevine permettait à Benoît Valier, plein d’opportunisme, d’ouvrir au rebond le score (0-1 à 13’44) Rassurés par cette ouverture du score, les Hauts Normands prenaient leur quartier au sein de la défense de la patinoire du Haras. Maxime Dordet seul face à Julien Gaubert (18’44) manquait de réalisme pour le 2-0 tandis que Valentin Moreau sur la fin de la première période aurait pu profiter d’une parfaite passe break si son collègue jaune et noir n’avait pas été pris d’une cécité fulgurante sur l’action. Quoiqu’il en soit au retour du vestiaire à la fin de la première période, les Dragons pouvaient se montrer satisfait de mener au score face à des Ducs, certes, sur la réserve mais toujours prompts à donner du fil à retordre à un Dragon en mode « rodage »

 

Dès les premières minutes de la deuxième période, les affaires rouennaises se compliquaient. En dépit de trois supériorités numériques maladroitement négociées par les rouennais (20’18, 23’17 & 24’24), les Dragons ne parvenaient pas à creuser l’écart. Ce sont même les Ducs qui se procuraient l’occasion de cette période par l’intermédiaire de Robin Palvadeau (28’23) qui aurait mérité sans doute meilleure destinée face à un Quentin Papillon imperturbable et précieux sur l’affaire. Dans une période relativement hachée par les coups de sifflet de la « force verbalisante « , les deux équipes ne se montraient pas particulièrement enthousiastes à l’avant si ce n’est sur quelques opportunités à l’image de celle de Valentin Jacques (29’00) ou Benoît Valier qui défiait l’ensemble de l’arrière garde défensive angevine avant de trébucher face au gardien des Ducs (33’08)

 

Peu séduisante en deuxième période face à une équipe angevine plutôt accrocheuse et batailleuse, la formation rouennaise finira par se mettre dans le bain durant le dernier tiers. Mis sur les bons rails par Benoît Valier en infériorité numérique (40’47), les Dragons profitaient de leur deuxième but pour se libérer l’esprit. A peine quelques minutes plus tard, c’est « sur un patin » que Jérémy Delbaere trouvait le troisième but pour les siens (46’34) tuant en grande partie le suspense de cette rencontre. Même si Adrien Lanvers tentait d’entretenir l’espoir en sollicitant Quentin Papillon pour un arrêt intéressant de l’épaule (50’20), les Rouennais mettront à profit les dix dernières minutes pour gérer leur avance au tableau d’affichage alors que les Ducs d’Angers après deux périodes de très bonne facture semblaient rendre enfin les armes. Fort aimables et remplis de compassion, les Normands auront à cœur de ne pas creuser l’écart un peu plus à l’image de cette nouvelle opération « céci-hockey » qui empêchait Vincent Nesa de galoper en échappée face au portier angevin (51’13) C’est sur ce score de 3-0 à la faveur des Dragons que les deux équipes se sépareront, satisfecit coté Normand en dépit d’une évidente période d’acclimatation à la nouvelle saison en attendant la deuxième journée dès samedi prochain face aux Rapaces de Gap sur l’Ile Lacroix.

 

Cadet Elite, 1ère journée (Samedi 08 septembre 2012)

Angers – Rouen 0-3 (0-1 / 0-0 / 0-2)

13:34: 0-1 Rouen: 13: Benoit VALIER (11: Théo LANVERS; 8: Téo LAURENT) [5-4]

40:47: 0-2 Rouen: 13: Benoit VALIER (16: Valentin MOREAU) [4-5]
46:34: 0-3 Rouen: 2: Jérémy DELBAERE (15: Romain CAMBRAY)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :