... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

[ U18A ] Rouen-Gap...

 

Etrillés en match d'ouverture à Grenoble (13-3), les Rapaces de Gap auront guère été plus heureux en Normandie face à des cadets rouennais déchaînés offensivement à l'occasion de la 2ème journée du championnat Cadet Elite. Vaporisés 17-0, les Rapaces auront souffert face à des Dragons qui continuent leur « petit bonhomme de chemin » avec une deuxième victoire avant le toujours truculent déplacement le week-end prochain en Picardie.

 

En attendant de penser à visiter la charmante « Venise du Nord », les Dragons auront profité de ce samedi sur l'Ile Lacroix pour faire tourner les compteurs. Il ne fallait que quelques minutes de jeu pour voir les rouennais s'installer durablement dans la défense gapençaise. Mis en bouche sur un jeu à trois qui permettait à Julien Msumbu de se mettre en valeur (04'10), le gourmand Dragon tentait sa chance quelques secondes plus tard par Théo Lanvers au rebond sur un tir astucieux de Valentin Moreau (4'38) Le temps d'ajuster le viseur et les Dragons touchaient enfin la cible par l'un des spécialistes du « sniper », Téo Laurent bien embusqué devant le portier de la montagne sur un lancer virevoltant de Théo Lanvers (05'07) Libéré par cette ouverture du score, il n'en fallait pas moins pour exciter les hormones d'un Yohann Coubret qui s'arrachait pour ouvrir son compteur personnel en cadet élite à peine quinze secondes après l'ouverture du score rouennaise (05'22) Poursuivant son travail de démolition par l'intermédiaire de Téo Laurent à la réception d'une passe de Valentin Moreau, auteur d'un gros travail sur le coup (16'27), les Dragons ne parviendront pas à déposer d'autres palets au fond des filets du gardien d'une équipe des rapaces qui peinaient à se mettre en valeur offensivement y compris en avantage numérique. La faute à une équipe rouennaise solide d'abnégation sur la fin de période à l'image de Jérémy Delbaere qui se démenait comme un forcené pour rendre stérile le jeu de powerplay gapençais qui finissait par mourir sous l'impulsion de Kévin Maso pour sortir le palet au prix d'un solide effort (19'45)

 

Nul doute que le capitaine rouennais, de retour de blessure et tout heureux de retrouver le glaçon cette semaine appréciera le spectacle proposé par ses coéquipiers durant la deuxième période. En effet, les Dragons tueront tout suspense dans la rencontre en compilant cinq buts durant le tiers médian. Et dans cette période riche en embrassades et en congratulations, Valentin Moreau et Benoît Valier se tailleront la part du lion. Reprenant sur un deux un contre un qui voyait le gardien gapençais voler un but tout fait pour Téo Laurent d'un arrêt sur la ligne de la mitaine (23'25), l'escouade jaune et noire ne tardait pas à faire danser à nouveau le palet au fond des filets gapençais. En l'espace de trois minutes, Valentin Moreau se jouait du portier adverses par deux fois (24'44 & 27'26) déclenchant, en bon montagnard, l'avalanche offensive des Dragons sur la deuxième période. A 4-0, les Normands avaient de la marge mais pas suffisamment au goût de Benoît Valier qui faisait parler la poudre quasiment sur l'engagement suivant (28'31) Une incroyable série de buts qui se poursuivra jusqu'aux dernières encablures de la deuxième période avec deux nouveaux buts que s'accaparaient Valentin Moreau sur un double service diaboliquement efficace de Benoît Valier (31'59 & 35'19)

 

Premier buteur de la rencontre, Téo Laurent prenait un malin plaisir à être le premier artisan de l'hécatombe de la troisième période (40'23) En vingt minutes, les rouennais traumatiseront les deux portiers gapençais avec dix buts. Infortuné porter remplaçant de Gap qui ne restera au final que 37 secondes sur le glaçon rouennais, le temps de prendre trois buts. A Téo Laurent succédait Maxime Dordet (40'34) puis Antoine Mony (40'37) pour le 10-0. Terrible période pour les Rapaces de Gap qui n'existeront pas durant la troisième période. Complètement démobilisés, les Hautes Alpes n'étaient plus qu'une petite colline que les Dragons enjambaient avec enthousiasme. Antoine Mony (43'30), Vincent Nesa (46'22), Benoît Valier (54'22), Julien Msumbu (55'06) continuaient de prendre du plaisir sur le glaçon du Dragon. 14-0 l'addition était déjà bien lourde mais pas suffisante encore pour des Normands soucieux de porter l'estocade jusqu'au bout. Il faut remonter au 22 février 2003 et une victoire des Dragons sur l'Ile Lacroix face à Valence 21-0 pour trouver trace d'une victoire plus large d'une équipe rouennaise. En effet, en ajoutant trois derniers buts par l'intermédiaire de Maxime Dordet (57'17), Julien Msumbu (57'25) et Antoine Mony (58'58), les seinomarins portaient le score à 17-0, la deuxième plus large victoire de l'histoire en cadet élite à Rouen. Pas de quoi toutefois parader pour les Hauts Normands qui auront vu un adversaire gapençais, plutôt tendre se démobiliser assez rapidement . Pas de quoi fanfaronner à une semaine de rendre visite au champion de France en titre Amiens qui reste sur un 16-0 passé à Reims suivie d'une non moins intéressante victoire à Grenoble 4 buts à 1 pour la deuxième journée. Jolie joute en perspective.

Petit clin d'oeil pour finir à Robin Merlin, sorti sur blessure à la fin de la première période, en lui souhaitant un prompt rétablissement et du courage.

 

Cadet Elite A – 2ème Journée (Samedi 15 septembre 2012)

Rouen – Gap 17-0 (2-0 / 5-0 / 10-0)

05:07: 1-0 Rouen: 8: Téo LAURENT (11: Théo LANVERS) [5-4]
05:22: 2-0 Rouen: 18: Yohann COUBRET

24:44: 3-0 Rouen: 16: Valentin MOREAU (11: Théo LANVERS)
27:26: 4-0 Rouen: 16: Valentin MOREAU (8: Téo LAURENT)
28:31: 5-0 Rouen: 12: Benoit VALIER (21: Antoine MONY; 16: Valentin MOREAU)
31:59: 6-0 Rouen: 16: Valentin MOREAU (12: Benoit VALIER)
35:19: 7-0 Rouen: 16: Valentin MOREAU (12: Benoit VALIER)

40:23: 8-0 Rouen: 8: Téo LAURENT (16: Valentin MOREAU)
40:34: 9-0 Rouen: 20: Maxime DORDET (21: Antoine MONY)
40:37: 10-0 Rouen: 21: Antoine MONY

43:30: 11-0 Rouen: 21: Antoine MONY (19: Kévin MASO) [4-5]
46:22: 12-0 Rouen: 6: Vincent NESA (11: Théo LANVERS)

54:21: 13-0 Rouen: 12: Benoit VALIER (8: Téo LAURENT) [4-5]
55:06: 14-0 Rouen: 17: Julien MSUMBU (20: Maxime DORDET) [4-5]
57:17: 15-0 Rouen: 20: Maxime DORDET (16: Valentin MOREAU)
57:25: 16-0 Rouen: 17: Julien MSUMBU (20: Maxime DORDET; 21: Antoine MONY)

58:58: 17-0 Rouen: 21: Antoine MONY (8: Téo LAURENT; 20: Maxime DORDET)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :