... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

[ U18 Elite A ] Reims - Rouen...

 

En dix ans de voyage à Reims en Cadet Elite, jamais Dragon ne se sera incliné en Champagne, tout au plus une courte victoire 6-5 en prolongation lors de la saison 2009-2010. Pour ce premier opus de la saison 2012-2013, le couperet ne sera passé guère loin de l'échine d'un Dragon qui aura toutes les peines du monde à venir à bout des rémois dans une ambiance sulfureuse sur la glace, avec au final une victoire aux tirs au but et six expulsés à la clef.

 

Avec un effectif réduit avec cinq joueurs en moins (Valentin Moreau, Théo Lanvers et Tom Aubrun laissés à la disposition de la Division 2, Téo Laurent et Jérémy Delbaere blessés), dès les premières minutes, la physionomie de la rencontre ne semblait pas sourire aux Dragons. Même si le classement ne plaidait pas pour les champenois avec trois lourdes défaites (16-0 face à Amiens, 11-3 face à Mont Blanc et 3-2 face à Angers), les pensionnaires de la patinoire Jacques Barot jouaient leur carte à fond. En secouant les Dragons tout au long de la première période, les Rémois entendaient marquer leur territoire à tel point que les Normands étaient à la peine pour développer leur jeu et se procurer des occasions sur le but tenu par Max Blanc. Tout au plus quelques escarmouches qui se solderont pas des arrêts du portier rémois à l'image de cette intervention face à Yohann Coubret parfaitement sur orbite par Kévin Maso (11'39) Le capitaine rouennais à nouveau sur la brèche quelques minutes plus tard en lançant cette fois Romain Cambray, astucieux, qui relayait le palet pour un Antoine Mony butant à nouveau sur le dernier rempart champenois (17'30) Deux occasions, un bien maigre butin pour des Dragons qui devront s'en remettre à leur gardien Paul Sturzenegger pour empêcher les locaux d'ouvrir la marque notamment sur la double tentative du tchèque Radim Kuzel (14'43)

 Changement de ton à la reprise de la deuxième période. Vexés par une première période où ils ne seront guère parvenus à se mettre en valeur, les hauts normands hausseront sensiblement le ton pour l'écriture du deuxième chapitre. Bien plus saignants, les joueurs de Nordine Mahdidi prendront largement la main dans la rencontre. Trois buts marqués qui auraient du leur assurer le gain du match. Sur une glace aux dimensions lilliputiennes, difficile de développer du jeu et de faire virevolter les palets. Quoiqu'il en soit, un but est un but même inscrit au prix d'une bataille acharnée et confuse devant la cage. C'est sans doute pas Vincent Nesa qui regrettera les efforts fournis pour ouvrir le score dans cette partie non pas sur une "Zlatan de 30 mètres" mais sur un palet laissé orphelin devant la cage de Max Blanc (21'42) Libérés de la pression d'un tableau d'affichage qui ne semblait pas vouloir succomber à leurs avances, les Dragons poursuivaient leur route face à des rémois, cette fois, bien dépassés. C'est ainsi que Romain Cambray se chargera de doubler la mise pour les siens peu après la mi-match (30'25) Un but important pour les Dragons qui obtenaient via leur numéro 15 une jolie bouffée d'oxygène. Dans la foulée, Hugo Quignard tentait sa chance en déviation sur un tir appuyé de Robert Hrina (33'41) En vain, même sanction pour Ludovic Duchesne à la réception d'une passe break lumineuse de Benoît Valier (35'12) Autant d'opportunités de marquer qui seront récompensées par un troisième but jaune et noir. Alimenté par Romain Cambray, Antoine Mony tentait sa chance sur un lancer lourd sur le portier rémois. Auteur du premier arrêt, Max Blanc ne pouvait contrôler un palet qui trouvait réconfort dans la crosse d'Hugo Quignard pour le 3-0 (36'53)

"Ita missa est" La messe est dite par les Dragons ? Hélas non. Après une première période neutralisée, une deuxième fortement colorée de jaune et de noir, le troisième tiers sera bel et bien à la faveur des rémois. Excités par la tentative de Valentin Rouffaud (44'01) bien paradée par Quentin Papillon entré à la mi-match (30'25), les Champenois allaient renverser la machine rouennaise en l'espace de dix minutes. Réduisant la marque par Lucas Latreuille (45'52), les phenix se prenaient à rêver à un formidable retour. Du rêve à la réalité, il n'y a qu'un pas que les champenois franchissaient allègrement sous l'impulsion de Valentin Rouffaud (50'24) puis par Josef Dvorak (55'27) En dix minutes chrono en main, les Rémois tiraient de l'arrière de 0-3 à 3-3 face à une équipe rouennaise déboussolée à la limite de la "crise de nerfs". Un retournement de de situation plutôt inattendu qui n'était guère au goût du banc rouennais. La réaction jaune et noire surviendra dans les dernières minutes de la rencontre avec plusieurs occasions de plier la rencontre qui ne seront pas récompensées par les lauriers à l'image de ce lancer de Kévin Maso sur le poteau (58'30) ou cette tentative à bout portant de Vincent Nesa (59'27) Rien n'y faisait, le gardien rémois Max Blanc sortait le grand jeu pour empêcher les Dragons de s'imposer.

 

Dans une partie à l'issue incertaine, la tension sur la glace allait de paire à tel point que dans les secondes de la rencontre, les deux équipes finissaient par en découdre avec les poings. Nul doute que c'est les larmes de joie aux yeux que le comptable de la fédération française de hockey sur glace regardera la feuille de match de la rencontre avec pas moins de six expulsions. 660 € d'amende, Monsieur Rauline, arbitre de la rencontre, n'aura pas lésiné sur le "carnet à souches". Bien cher payé pour une simple altercation "hormonale". Passé ce moment pugilistique, les deux équipes en découdront cette fois crosse à la main durant la prolongation. Cinq minutes totalement rouennaises au cours desquelles les Dragons multiplieront les tentatives pour prendre en faute un gardien de Reims irréprochable. Un véritable siège du but rémois qui ne permettra pas aux joueurs de la Seine-Maritime de s'imposer.

 

Parce que dans une rencontre, il faut un vainqueur, c'est la séance de tirs aux buts qui livrera son favori.  Sur la première tentative de Lucas Latreuille, Quentin Papillon s'interposait. Dans la foulée, Vincent Nesa profitait d'une mouvement peu convientionnel du portier rémois pour inscrire sa tentative. Sans la savoir, le "mini Zlatan" venait d'inscrire le but vainqueur de cette partie, Josef Dvorak et Radim Kuzel échouant tous deux cotés rémois, Kévin Maso pour Rouen également. Aux tirs au but, les Dragons s'imposaient, dans la douleur mais obtenaient néanmoins deux points tout sauf superflus au terme d'une rencontre pour le moins tumultueuse. Quatrième au classement, le Dragon aura l'occasion la semaine prochaine de reprendre un peu de couleur à la condition de venir à bout à domicile du vice-champion de France, Grenoble.

1er : Amiens -> 12 points (4 victoires - 0 défaite) en 4 matchs joués

2ème : Grenoble -> 9 points (3 victoires - 1 défaite) en 4 matchs joués

3ème : Mont Blanc -> 9 points (3 victoires - 1 défaite) en 4 matchs joués

4ème : Rouen -> 8 points (3 victoires - 1 défaite) en 4 matchs joués

(Classement & résultats de la saison régulière)

Meilleure attaque : Grenoble (29 buts en 4 matchs) - Rouen (28 buts en 4 matchs)

Meilleure défense : Amiens (4 buts en 4 matchs) - Rouen (5 buts en 4 matchs)

Equipe la plus pénalisée : Rouen (165 mn en 4 matchs)

 

Meilleur compteur : Guillaume Leclerc (Amiens) avec 14 points -> Classement

Meilleur buteur : Guillaume Leclerc (Amiens) avec 8 buts -> Classement

Meilleur passeur : Maurin Bouvet (Amiens) avec 10 passes -> Classement

Joueur le plus pénalisé : Benoît Valier (Rouen) avec 53 minutes -> Classement

Meilleur buteur en AN : Romain Chapuis (Grenoble) avec 4 buts -> Classement

Meilleur buteur en DN : Benoît Valier (Rouen) avec 2 buts -> Classement

 

Meilleur compteur : Valentin Moreau (8 points) -> Classement

Meilleur buteur : Valentin Moreau (4 buts) -> Classement

Meilleur passeur : Valentin Moreau (4 passes) -> Classement

Joueur le plus pénalisé : Benoît Valier (53 minutes) -> Classement

Meilleur buteur en AN : Téo Laurent (1 but) -> Classement

Meilleur buteur en DN : Benoît Valier (2 buts) -> Classement

   

Cadet Elite A (4ème journée - Samedi 29 septembre 2012)

Reims - Rouen 3-4 (0-0 / 0-3 / 3-0 / 0-0 / 0-1 tab)

21:42: 0-1 Rouen: 6: Vincent NESA

30:25: 0-2 Rouen: 15: Romain CAMBRAY
36:53: 0-3 Rouen: 14: Hugo QUIGNARD (21: Antoine MONY; 15: Romain CAMBRAY)

45:52: 1-3 Reims: 91: Luca LATREUILLE (9: Valentin ROUFFAUD)

50:24: 2-3 Reims: 9: Valentin ROUFFAUD (91: Luca LATREUILLE)

55:27: 3-3 Reims: 87: Josef DVORAK

 

Tirs aux buts :

Rouen : Vincent Nesa (réussi), Kévin Maso (raté), Maxime Dordet (non tiré)

Reims : Lucas Latreuille (raté), Josef Dvorak (raté), Radim Kuzel (raté)

Résultats de la 4ème Journée :

Angers - Amiens : 3-6 (1-2 / 1-3 / 1-1)

Reims - Rouen : 3-4 (0-0 / 0-3 / 3-0 / 0-0 / 0-1)

Grenoble - Briançon : 7-2 (1-1 / 2-1 / 4-0)

Gap - Mont Blanc : 0-7 (0-3 / 0-3 / 0-1)

 

Prochaine journée : samedi 06 octobre 2012

Rouen (4ème) - Grenoble (2ème)

Mont Blanc (3ème) - Amiens (1er)

Briançon (6ème) - Reims (7ème)

Gap (8ème) - Angers (5ème)

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :