" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ D2 ] Strasbourg – Rouen...

 

Suite à une défaite logique concédée face à Nantes à domicile, la Division 2 de Rouen en déplacement en Alsace aura ramené deux précieux points de Strasbourg en s'imposant 4 buts à 3 sur la patinoire de l'Iceberg.

 

Les tauliers de la D2 à Rouen se souviennent sans doute encore de la dernière opposition face à la réserve de l'équipe de Strasbourg. Au lendemain d'une victoire acquise 8-0 face à Evry lors de la deuxième journée du carré final de Division 3 le 05 avril 2008, les Dragons rouennais, « fatigués » « célébraient «  leur montée en Division 2 en s'imposant à domicile face à Strasbourg 2 au terme d'une partie rocambolesque remportée par les Normands 7 buts à 6. Autre époque, autre rencontre, cette fois c'est à l'occasion de la 5ème journée de Division 2 que les deux équipes s'affrontaient avec dans le rôle du promu de Division 3, les Strasbourgeois. Englués au fond du classement à la huitième place, la faute en partie à un calendrier difficile à négocier face aux ténors de la poule, les Normands, en mal de point, avaient l'occasion de doubler son devancier direct au classement titulaire d'une victoire pour deux défaites.

 

Malheureusement pour les Dragons, arrivés sous la neige fraichement tombée en Alsace, c'est à froid qu'ils se faisaient cueillir d'entrée de jeu. Petite taquinerie, c'est un ancien rouennais qui se chargeait d'ouvrir le score. Cadet chez les Dragons en 2009-2010, le mulhousien Julien Baeumlin se rappelait à ses anciennes couleurs en ouvrant le score après seulement trois minutes de jeu dans la rencontre, trompant au passage le gardien rouennais cadet Tom Aubrun (02'42) Une douche glacée au dessus du casque du Dragon qui ne refroidira néanmoins pas un soupçon les ardeurs jaunes et noires. Ainsi, sur une approximation défensive alsacienne, Maxime Griet, propulsé en break, ne manquaient pas l'égalisation et ramenait les deux équipes à égalité 1-1 (08'04) Une infériorité rouennaise plus tard (08'44), les Rouennais parvenaient à prendre la main dans la rencontre. Débordant une défense strasbourgeoise aux abois, Dimitri Thillet « mettait le bouillon » comme il faut pour inscrire le deuxième filet rouennais (14'09)

 

Face à une équipe pressant de façon assez désorganisée, les Dragons à l'entame de la deuxième période parvenaient à créer le break au tableau d'affichage. Alors que le chronomètre de la patinoire de Strasbourg venait d’égrainer les deux minutes, un lourd lancer du défenseur Théo Lanvers permettait au capitaine rouennais Thomas Dreyfus d'inscrire son premier but de la saison. Une excellente idée que voilà pour le rouennais qui portait le score à 3-1 dès les premiers coups de patin du tiers médian (22'37) Bien que promus, les Alsaciens n'entendaient pas lâcher l'affaire aussi facilement face à des Dragons consciencieux. Par deux fois, ils parviendront à attendrir le score sans pour autant parvenir à raccrocher le bon wagon. En effet, peu après la mi-match, sur un jeu en avantage numérique, Noé Gersanois stoppait le déluge en ramenant les siens à une unité (33'58) Toujours à portée de fusils de strasbourgeois à l'affut, les Rouennais ne bénéficiaient guère d'une large marge de manœuvre à la deuxième sirène.

 

Cueillis à froid en première période, répliquant tôt dans la deuxième, les seinomarins récidivaient leur forfait à l'entame du troisième tiers pour porter l'écart à nouveau à deux buts. Bien embusqué devant la cage, Victor Houeix récupérait un palet au « nez et à la barbe » de la défense bas-rhinoise pour tromper en « délicatesse » le portier de l'Etoile Noire Marc Buchlin (41'51) Loin d'être sortis d'affaires, les rouennais se feront encore quelques frayeurs d'ici la sirène finale. Subissant à nouveau un revers de fortune toujours par l'intermédiaire de Noé Gersanois, le désormais meilleur compteur de la réserve strasbourgeoise (46'27), les Dragons auront la pression jusqu'à la fin de match. Quoiqu'il en soit, il en fallait plus pour leur faire perdre leur flegme sur la banquise de l'Iceberg. Des points à ne pas laisser échapper que les Rouennais parviendront à tenir jusqu'à la fin de la rencontre, touchant du bout de la crosse leur deuxième victoire de la saison.

 

Au gré de la défaite de Compiègne 9-3 à Nantes et de leur victoire en terre Alsacienne, les Dragons retrouvent une couleur plus scintillante au classement en s'agrippant à la sixième place juste derrière Evry, prochain adversaire des Dragons le samedi 10 novembre pour le compte de la 7ème journée disputée dans l'Essonne, la rencontre de la 6ème journée face à Valence étant programmée au 01 décembre.

 

Division II – 5ème Journée, Poule B (Samedi 27 octobre 2012)

Strasbourg (2) – Rouen (2) 3-4 (1-2 / 1-1 / 1-1)

02:42: 1-0 Strasbourg 2: 22: Julien BAEUMLIN (16: Noé GERSANOIS; 23: Damien BRAU ARNAUTY)

08:04: 1-1 Rouen: 18: MAXIME GRIET (19: VICTOR HOUEIX)

14:09: 1-2 Rouen: 11: Dimitri THILLET (16: Martin CROGUENNEC; 13: ANTHONY GONCALVES)
22:37: 1-3 Rouen: 7: THOMAS DREYFUS (6: THEO LANVERS)

33:58: 2-3 Strasbourg 2: 16: Noé GERSANOIS (26: Jules GERBER) [5-4]

41:51: 2-4 Rouen: 19: VICTOR HOUEIX
46:27: 3-4 Strasbourg 2: 16: Noé GERSANOIS (10: Pierre SCHULTZ; 2: Philippe BASTIAN)

Pénalités : Strasbourg (2) (6 mn) – Rouen (2) (6 mn)

 

Division II (5ème Journée, Poule B)

Clermont – Evry 0-2 (0-0 / 0-2 / en cours)

Strasbourg (2) – Rouen (2) 3-4 (1-2 / 1-1 / 1-1)

Nantes – Compiègne 9-3 (1-2 / 5-0 / 3-1)

Val Vanoise – Tours 6-5 ap (2-1 / 1-2 / 2-2 / 1-0)

Exempt : Valence

 

Prochaine journée (6ème journée – Samedi 03 novembre)

Compiègne (7ème) – Strasbourg (8ème)

Tours (3ème) – Nantes (1er)

Val Vanoise (2ème) – Clermont (9ème)

Rouen (6ème) – Valence (4ème) → Samedi 01 décembre 2012

Exempt : Evry (5ème)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :