"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Happy new year ^^

 

Après le « joyeux Noël » à Grenoble (victoire 4-3 à Pole Sud, lire ici), les Cadets Elite A de Rouen se seront souhaités une jolie année 2013 au pied du Mont Blanc face à Hockey 74 pour une victoire 5-3 au terme d'une rencontre à nouveau épique arbitrée parfaitement par Monsieur Bergamelli, partie entre deux équipes respectueuses et respectables qui se seront livrés un joli combat sur le glaçon.

 

Au terme de la victoire rouennaise à la patinoire de Pôle Sud, la joie des Dragons avait été ternie par quelques débordements hormonaux liés à la frustration d'un vaincu blasé par la belle opération normande. Cette fois, le contexte sera bien différent, contrairement à la rencontre iséroise où les fantaisies arbitrales avaient laissé monter la tension sur la glace, à la patinoire de Saint-Gervais-lès-Bains, les affaires seront tout autre. Prendre des points à Mont-Blanc n'est pas toujours simple, même si lors des quatre dernières visites des Dragons Cadets au pays du Mont Blanc, la victoire jaune et noire avait été au rendez-vous, les deux dernières rencontres jouées loin de la Normandie s'étaient soldées par deux victoires après le temps réglementaire. Une partie étriquée en perspective qui débutait par un coup de froid sur le banc jaune et noir. En dépit des belles intentions normandes, ce sont bien les locaux qui prenaient les devants. En ouvrant le score rapidement le score (1-0) par l'intermédiaire de Thomas Ravanel (02'22), les joueurs du Mont-Blanc entendaient marquer leur territoire et signifier aux Dragons que la partie serait loin d'être aisée pour eux. De fait, tout au long de la première période, les Rouennais seront malmenés par une solide équipe du Mont-Blanc. Arc-boutée défensivement, l'équipe rouennaise, visiblement «effarouchée», souffrira pendant une bonne quinzaine de minutes. Symbole de cette domination du Mont-Blanc le tableau d'affichage qui évoluera rapidement en faveur des locaux.

 

Ainsi, même si les Dragons réagissaient rapidement à l'ouverture du score de Thomas Ravanel par l'intermédiaire de l'incontournable Jérémy Delbaere (1-1 à 06'38), rapidement Hockey 74 se plaçait dans une situation plus que confortable. Au détour d'une séquence en avantage numérique Ivan Gusse se chargeait d'exécuter le portier rouennais Tom Aubrun (08'03), tandis que le « frétillant 97 » Antoine Torres, deux minutes plus tard ajoutait un vipérin troisième but (10'12) Après dix minutes de jeu, les Dragons accusaient un retard de deux buts au tableau d'affichage. Autant dire que la réduction du score par Théo Lanvers était plutôt salvatrice pour un banc rouennais qui continuait, néanmoins, de conserver son âme de Dragon (16'43)

 

Et de l'âme du Dragon, il sera question durant les quarante minutes restantes. En effet, depuis Grenoble où les Rouennais auront prouvé leur capacité de réaction en retournant une situation dérangeante au tableau d'affichage, rien ne semblait pouvoir touché moralement les Normands. Solides dans leur tête, solidaires sur la glace et sur le banc, l'union sacrée rouennaise fera merveille pour les deux dernières périodes. Un état d'esprit symbolisé par le travail de Valentin Moreau devant la cage de Victor Goy, qui se battait comme un beau diable pour extraire le palet et le glisser à Benoît Valier pour l'égalisation à 3-3 (25'55) Même si l'ensemble de l'équipe haut normande aura fait preuve d'une notable volonté de bien faire, s'il fallait dégager un « héros » dans cette partie, nul doute qu'il porterait le numéro 12. En effet, déjà impliqué sur les trois buts rouennais, Benoît Valier continuera d'irradier sur la glace de son énergie. Alors que dans les dernières minutes de la période, le Dragon donnait un gros coup sur le casque des joueurs du Mont-Blanc en ajoutant un quatrième filet (38'07), pour la première fois de la partie, les Rouennais tenaient le match à leur compte.

 

Mener au score est une chose, conserver les faveurs du tableau d'affichage en est une autre. A vingt minutes de la sirène finale, le malingre avantage acquis risquait d'être un peu juste pour passer un troisième tiers pacifique. Et de fait, les minutes de la troisième période sembleront durer des heures. Sans doute encore sous le coup de l'affaire du « but marqué mais refusé » en deuxième période, les joueurs du Mont-Blanc se rueront sur la cage rouennaise pour tenter de faire plier les seinomarins. Avant d'aborder les dernières minutes de la partie et ses moments magiques, retour sur la deuxième période et cette séquence truculente qui animera les débats dans les tribunes. Coup sur coup, deux actions litigieuses mais bien difficiles à juger jetteront l'opprobre sur la rencontre. D'abord dans le camp rouennais avec un but inscrit par Antoine Alexandra qui sera invalidé par le trio arbitral puis la même situation dans le camp du Mont-Blanc quelques secondes plus tard avec un palet taquin qui vraisemblablement se glissera au fond des filets avant de ressortir aussi sec. Sans doute le tournant de la rencontre mais plus deux faits de jeu que des erreurs d'arbitrage. Quoiqu'il en soit, même si on pourra toujours tracer des plans sur la comète avec ce ou ces buts qui auraient pu changer la face de cette rencontre, c'est sur le score de 4 buts à 3 à la faveur des Dragons que la troisième période se déroulera. Vingt minutes très longues pour les Dragons où plutôt 17 minutes et 59 secondes interminables où les Rouennais et leur portier Tom Aubrun rivaliseront d'abnégation pour empêcher la truculente équipe de Hockey 74 de revenir au score. Rien n'y fera, les Dragons tenaient bon jusqu'à l'approche des trois dernières minutes où le match sera plié définitivement à la faveur des Normands. C'est l'un des « enfants de la maison » qui se chargera de faire perler les larmes sur les joues des joueurs de Hockey 74. La glace « fondue » sous l'impulsion du lancer, Kévin Maso y mettait tout son cœur de Dragon pour décocher l'ultime flèche de la rencontre, en avantage numérique, transperçant la défense montagnarde et son efficace portier Victor Goy (57'59) Menant désormais au score 5 buts à 3, les Dragons parviendront à tenir le choc dans les dernières minutes et remporteront leur deuxième victoire d'affilée face aux « cadors ». Après Grenoble, c'est Mont-Blanc qui pliait à domicile face à cette équipe rouennaise qui aura fait oublier ses déboires du mois d'octobre et ses deux mortifiantes défaites à domicile, justement face à Grenoble et Hockey 74.

 

Cadet Elite A, 15ème journée (Samedi 05 janvier 2013)

Mont Blanc – Rouen 3-5 (3-0 / 0-2 / 0-1)

02:22: 1-0 Hockey Club 74: 5: THOMAS RAVANEL (16: Julien LAPLACE; 21: Léo DUTRUEL)

06:38: 1-1 Rouen: 2: Jérémy DELBAERE (12: Benoit VALIER; 6: Vincent NESA)

08:03: 2-1 Hockey Club 74: 6: Ivan GUSSE (21: Léo DUTRUEL; 14: Vincent OZANNE-BREDA) [5-4]

10:12: 3-1 Hockey Club 74: 19: ANTOINE TORRES (22: ROMAIN PORTIER; 6: Ivan GUSSE) [5-4]

16:43: 3-2 Rouen: 11: Theo LANVERS (12: Benoit VALIER; 4: Thomas HRINA)
25:55: 3-3 Rouen: 12: Benoit VALIER (16: Valentin MOREAU)

38:07: 3-4 Rouen: 11: Theo LANVERS (2: Jérémy DELBAERE)

57:59: 3-5 Rouen: 19: Kévin MASO (12: Benoit VALIER; 9: Valentin JACQUES) [5-4]



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :