" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Sourires en U18...

 

On avait laissé les cadets rouennais se faire la bise pour la nouvelle année au pied du Mont Blanc après leur première victoire en 2013 face à Hockey 74 (lire ici), retour à la maison pour les Dragons cette fois face à Reims, 7ème au classement pour un deuxième passage après le 9-1 subi par les champenois à la fin du mois d'octobre lors de la 7ème journée.

 

Paradoxalement même si le bilan des Dragons en Cadet Elite face à Reims reste plus que honnête avec 22 victoires en 26 matchs, sur l'Ile Lacroix, les champenois auront réussi quelques coups mémorables par le passé en chapardant des points aux Normands, les seuls d'ailleurs acquis en saison régulière par les rémois, Rouen n'ayant jamais connu la défaite en Champagne. Force est de constater que le début de la rencontre souriait plutôt aux visiteurs. Sollicitée d'entrée de jeu, une série de rebonds embarrassants donnait de l'ouvrage à l'arrière-garde rouennaise un soupçon poussive en début de rencontre. Contrait d'intervenir, le portier jaune et noir Tom Aubrun répondait présent montrant le chemin à son équipe légèrement timorée lors des premières minutes de jeu (05'30) Quoiqu'il en soit, au fil des minutes, les Dragons finiront par franchir un palier. Trouvant la pédale d'accélérateur pour faire grimper l'aiguille du compteur, le diesel rouennais peu à peu se lançait alors que le terminator normand Robert Hrina, après une trop longue absence sur blessure faisait son grand retour sur le glaçon de la maison (06'20) Ainsi, alors que la barre de la dizaine de minutes s'approchait, la première réelle occasion se profilait pour les Dragons. Flairant la bonne opportunité, depuis sa zone défensive, Kévin Maso, un œil vers les tribunes, l'autre en direction de son « compatriote montagnard » Valentin Moreau, balançait le palet pour la passe break. Un contrôle de la crosse acrobatique plus tard, le numéro 16 jaune et noir filait en tête à tête avec le portier rémois, un duel remporté par Thibault Berdal, serein tout au long de la rencontre (09'40) Dans la foulée, c'est Vincent Nesa qui alimentait son partenaire de ligne pour l'ouverture du score. Feinte à gauche, lancer à droite, Jérémy Delbaere sortait sa plus jolie tenue sexy pour aguicher le portier rémois abusé par la feinte de l'attaquant normand (1-0 à 13'33) A peine deux minutes plus tard, c'est un cafouillage devant la cage champenoise qui donnait le 2-0 aux Dragons. Sur un gros travail de « charbonnier » de Valentin Moreau, tout le monde cherchait à pousser le palet au fond des filets rémois, c'est finalement Antoine Mony qui était le plus prompt à convertir le plomb en or pour un deuxième but fort utile avant la première pause (15'49)

 

A la reprise, les Dragons semblaient en mesure de dérouler. Loin d'être ébloui par le flash de la photographe, Yohann Coubret combinait avec Antoine Alexandra pour le 3-0. Montrant que même en Basse Normandie, on savait marquer des buts, le numéro 15 jaune et noir, radieux regagnait son banc pour recevoir les félicitations de son clan. Poursuivant leur avancée, les Dragons se procureront deux nouvelles occasions franches avant la deuxième pause. Sur une passe de Valentin Moreau, Antoine Mony sollicitait les réflexes efficaces du gardien rémois dans un premier temps (29'30) Dans la foulée, on retrouvait le numéro 16 des Dragons à l'avant poste, Valentin Moreau continuait de « conduire » l'attaque cette fois pour Maxime Dordet qui voyait son lancer repoussé par l'équerre de la transversale rémoise (31'45) Sans parvenir à ajouter un quatrième but à leur compte, les Dragons, un peu trop confiance, verront leur jeu s'étioler au fil du tiers médian. Un peu moins incisifs, les Normands laisseront les rémois retrouver un peu de confiance l'image de Valentin Rouffaud oublié devant Tom Aubrun pour la réduction du score (3-1 à 38'09) « On a rien fait là, on est qu'à 3-1 » sur le banc rouennais, une larme d'inquiétude commençait à poindre alors que l'équipe rémoise venait d'être récompensée de pour sa patience.

 

Finalement de désillusion, il ne sera pas question dans cette troisième période pour les Dragons. Conscients de l'impérative nécessité de prendre trois précieux points, les Rouennais se mobiliseront pour boucler la troisième période proprement sans anxiété superflue. Peu à l'aise en avantage numérique sur l'ensemble de la rencontre, le début du tiers ultime, en dépit de deux tentatives en avantage numérique (43'20 & 46'42), ne donnait pas l'occasion aux Dragons de se mettre à l'abri définitivement en dépit de quelques tentatives saignantes à l'image de celle de Kévin Maso avec plusieurs lancés appuyés ou encore celle de Théo Lanvers, toujours prompt à lancer son désormais incontournable lancer du poignet. Finalement, c'est sous l'impulsion de Benoît Valier, de retour en forme après de longues semaines d'absence sur blessure. Après, ses cinq points sur cinq buts marqués face à Hockey 74, le numéro 12 des Dragons poursuivait sa belle période en ajoutant un précieux quatrième but, synonyme de fin des espoirs rémois (50'04) En débit des tentatives de l'homme aux bandes rouges pour relancer la rencontre avec un cinq contre trois surprenant infligé aux Dragons (53'43), les Dragons boucleront la rencontre en toute quiétude avec les certitudes d'engranger trois précieux points.

 

Si dans les contes de fée, il est de coutume de clore par un « tout est bien qui finit bien », là pour les Dragons, cela ne sera pas le cas. Loin d'être responsables du nuage chargé de pluie surgissant au dessus de leur casque, l'annonce de la table de marque à la fin de la deuxième période de la victoire de Hockey 74 à Grenoble aura jeté un froid au sein de l'équipe jaune et noire. En effet, si la logique des résultats était respectée, le quatuor de tête se présenterait pour la dernière journée dans la configuration suivante : Amiens, leader indéboulonnable se positionnerait avec 53 points devant Grenoble (46 points), Hockey 74 (43 points) et Rouen (42 points) Un dénouement de la saison régulière qui réservera aux « quatre fantastiques » du Cadet Elite un programme parfait avec deux oppositions directes, les Dragons recevant Amiens, Hockey 74 recevant Grenoble. Là encore si la logique du classement était respectée, les Normands viendraient à mourir à un point de la troisième place, synonyme d'acrobatique demi-finale dans la Somme face aux Gothiques d'Amiens.

 

Photos de la rencontre disponibles via facebook : cliquez ici. Merci à Stéphane Heudes pour son excellent travail ;)

 

Cadet Elite A, 16ème journée (Samedi 12 janvier 2013)

Rouen – Reims 4-1 (2-0 / 1-1 / 1-0)

13:33: 1-0 Rouen: 2: Jérémy DELBAERE (6: Vincent NESA; 22: Alexis NOULLEZ)

15:49: 2-0 Rouen: 21: Antoine MONY (20: Maxime DORDET; 16: Valentin MOREAU)
24:19: 3-0 Rouen: 15: Antoine ALEXANDRA (18: Yohann COUBRET; 11: Theo LANVERS)

38:09: 3-1 Reims: 9: Valentin ROUFFAUD (4: Hector VRIELYNCK; 91: Luca LATREUILLE)

50:04: 4-1 Rouen: 12: Benoit VALIER (20: Maxime DORDET; 5: Robert HRINA)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :