"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

 

Champion , tout simplement...

 

C'est au terme d'une deuxième manche à suspense que les Espoirs Rouennais réaliseront l'exploit de s'imposer sur la glace de Hockey 74. Une victoire au courage, une victoire de Dragon, une victoire d'équipe... Tout simplement !

 

Après la partie jouée la veille couronnée d'une victoire rouennaise 5 buts à 3, l'équation pour les deux équipes était plutôt simple. Avec une avance de deux buts au tableau d'affichage, les Dragons bénéficiaient d'un « petit matelas » pour rester au chaud. Pour autant, deux buts dans un match de hockey, c'est presque peu de chagrin. Un but pour tuer le suspense d'un coté, un but pour entretenir la flamme de l'espoir de l'autre, le scénario du match semblait déjà bien en place alors que la patinoire de Saint-Gervais affichait presque complet pour cette deuxième rencontre. Un public logiquement partisan qui n'aura de cesse de soutenir leurs protégés durant une première période où les deux équipes joueront avec la peur au ventre. Chacun connaissant les données du problème, les vingt premières minutes s'apparenteront à une longue partie d'échec, les deux équipes s'évertuant à faire le moins d'erreurs possibles. Quoiqu'il en soit, à ce petit jeu là, Hockey 74, dans l'obligation de faire le jeu pour combler une partie de son retard, se montrera plus entreprenant tout au long du premier tiers. Plus pressant que la veille, plus vindicatif sur la glace, il n'était pas illogique de voir Rouen moins démonstratif que lors de la première rencontre. Pour autant, en dépit d'une présence plus nette dans la zone défensive haut normande, les occasions montagnardes ne seront pas légion, ce sont même les Dragons qui se procureront le plus joli frisson avec en fin de période une énorme occasion en break de Maxime Griet (18'32) Au rebond et malin, Anthony Rech ne parvenait pas à tromper Luc Saccomano. Un arrêt décisif sans aucun doute pour le Hockey 74 que l'équipe devait à son portier, peu en réussite la veille et bien plus fringant ce jour.

 

Loin d'être en reste, le portier des jaunes et noirs Sebastian Ylönen aura l'occasion de se mettre en évidence de façon dès l'entame de la deuxième période alors qu'Arthur Coulon se présentait tout seul face à lui (24'17) Repliquant par le couple de Maxime, Joly dans un premier temps puis Griet par la suite, les Dragons menaçaient un temps le but haut savoyard. Un temps seulement, peu à peu, l'association de Hockey 74 se montrait de plus en plus pressante et les Dragons semblaient de plus en plus tendus. Pourtant Mathias Terrier, le capitaine de Hockey 74 se montrait conciliant avec les Normands avec un fort peu approprié « coup de tête » qui lui donnait l'occasion de prendre sa douche avant tout le monde (30'57) Peut-être le deuxième tournant de la rencontre. Après l'arrêt décisif de Saccomano en fin de premier tiers, les cinq minutes de supériorité jaune et noire ne seront pas exploitée. Et lorsque Arthur Coulon profitait d'une passe lumineuse de Jérémy Ares pour ouvrir le score en supériorité numérique (35'45), c'est toute une patinoire qui exultait. En haranguant le public, Arthur Coulon avait bien compris que les Dragons allaient se mettre à douter. C'est exactement ce qui se passera sur toute la fin du tiers, la peur s’immisçant sur le banc jaune et noir face à la furia alpin, les minutes restantes dans le tiers médian seront longues, très longues. Une chose est sure les Dragons feront preuve d'abnégation pour tenir le match et empêcher qu'un scénario sinistre s'écrive avec des larmes de Dragons.

 

Des rire ou des larmes le thème de la troisième période pour les normands qui se présentaient pour la reprise moins tendu. Les idées à nouveau claires, les Dragons semblaient dans de meilleures dispositions même si Jérémy Ares à nouveau se signalait face à Sebastian Ylönen (46'00) Dans la foulée c'est par une explosion intense de joie sur le banc rouennais qu'ils répliqueront. Moment inouï d'extase alors que Léo Guillemain regagnait son banc après avoir inscrit le but de l'égalisation (47'37) Incroyable moment qui rapprochait les Rouennais du précieux graal. Si prêt mais si loin alors que Sebastian Ylönen se montrait décisif face à Clément Colombin (49'00) Se couchant sur chaque palet à l'image de Florian Aubé ou Aurélien Dorey, se sacrifiant sur chaque palet, l'énergie rouennaise était enthousiasmante alors que le Hockey 74 se jetait à l'assaut des cages rouennaises ici par Ares en avantage numérique tombant sur un portier haut normand toujours impeccable. Longues seront les minutes séparant les Dragons de l'explosion finale alors que les minutes de pénalités s'enchaînaient coté Rouen avec l'inévitable couperet qui tombait le deuxième but de Hockey 74 pour Clément Colombin (55'03) A cinq minutes de la sirène finale, les locaux, soutenus comme jamais par la patinoire alpine, n'était plus qu'à un but de revenir au score et décrocher une prolongation. C'état mal connaître l'incroyable envie gagner des Dragons. Trois minutes plus tard, Maxime Griet profitait du service d'Anthony Rech pour égalisera à nouveau à 2-2 (58'27) Une fin de partie un peu folle se déroulera sur le glaçon du futur terrain conquis des Dragons. Plus que quelques secondes et encore quelques perles de frayeurs sur le banc rouennais et dans la tribune acquise à la cause jaune et noire. En effet, Nicolas Carbonell refusant la défaite lâchait un dernier souffle pour porter la marque à 3-2 (59'16) 44 secondes d'une intense émotion. 44 secondes et la délivrance offerte en cage vide par Dimitri Thillet (59'59) Il est 22h22 ;o) et l'équipe Espoir de Rouen est championne de France 2013 <3 .

 

Finalement, Rouen c'est un peu partout en France. Après Amiens, c'est au tour de la patinoire de Saint-Gervais d'être le terrain conquis des Dragons. Ici c'est Rouen même à Saint-Gervais. Pour une belle finale, il faut deux belles équipes et nul doute que Hockey 74 pourra sortir fier de son combat face aux Dragons. Félicitations à eux pour les deux matchs joués et leur saison propre. Enfin bien évidemment, rendons mérite aux champions de France U22 rouennais, joueurs et staff qui réalisent une belle performance, celle de s'imposer sur une glace extérieure et d'écrire une des plus belles lignes du palmarès du hockey mineur rouennais.

 

Finale U22 (Lundi 25 février 2013 – Match 2)

Hockey 74 vs Rouen : 3-3 (0-0 / 1-0 / 2-3)

1-0 à 35'45 : Hockey 74, Arthur Coulon (Jérémy Ares, Clément Colombin)

1-1 à 47'37 : Rouen, Léo Guillemain (-)

1-2 à 55'03 : Hockey 74, Clément Colombin (Arthur Coulon, Morgan Vialle)

2-2 à 58'27 : Rouen, Maxime Griet (Anthony Rech)

3-2 à 59'16 : Hockey 74, Nicolas Carbonell

3-3 à 59'59 : Rouen, Dimitri Thillet (-)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :