"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U15 ] Bonne entame pour les U15...

 

Attendus au coin du bois par des Jets de Viry désireux de surprendre leurs voisins normands, les Dragons Rouennais n'auront pas manqué le premier rendez-vous des demi-finales du championnat de France U15. Avec trois rencontres en trois jours à négocier, le moindre faux pas peut s'avérer périlleux dans l'optique d'une qualification pour la finale rouennaise du week-end prochain d'autant plus face à un concurrent direct pour l'obtention d'un des deux billets qualificatifs.

 

Prendre à la gorge les Dragons d'entrée de jeu pour les faire douter puis plier, l'objectif des franciliens était clair et le plan dessiné par leur entraîneur Sébastien Roujon prenait une tournure ensoleillée alors que les franciliens parvenaient à tromper la vigilance du portier rouennais Erwan Jaouen après seulement deux minutes de jeu. En ouvrant le score par l'intermédiaire de Maxime Magalhaes (1-0 à 02'30), la partie parisienne ne pouvait mieux commencer. Pour les Rouennais, l'occasion était parfaite pour montrer que leur statut n'était pas galvaudé. Ainsi, les Normands mettront à profit le gros quart d'heure restant en première période pour inverser la tendance et assoir leur domination sur cette rencontre. Egalisant par le biais de Justin Addamo (04'37), Sacha Guillemain poursuivait la révolte du Dragon en apportant le deuxième but jaune et noir (08'08) Une tempête normande sur le glaçon de la patinoire des Jets qui se soldera par trois nouveaux buts rouennais. Louis Benoist (12'46), Antoine Figueira (16'25) et Justin Addamo (19'32) se succédaient avec leur costume de buteur pour la marque de la période à 5 buts à 1 à la faveur des Rouennais.

 

Malmenés en tout début de matchs, les Dragons avaient su réagir pour acculer les franciliens sur leur cage quasiment tout au long de la première période. Pour autant, bien que titulaires d'une avance confortable de quatre buts, les Hauts Normands n'étaient pas forcement tirés d'affaire. A l'image de la réduction du score du défenseur Vincent Mélin (22'22), les parisiens de Viry ne semblaient pas enclin à capituler. Pire pour les Dragons, au détour d'un jeu en supériorité numérique Clément Lallemand trouvait à son tour l'ouverture en touchant la cible jaune et noire pour la troisième fois de la rencontre (3-5 à 35'08) Pour les rouennais, le moment était venu de juguler l'hémorragie. Avec deux buts encaissés durant le tiers médian, la réalisation d'Hugo Dumont en avantage numérique à quelques encablures de la deuxième sirène laissait la chance aux Dragons de briser la dynamique offensive essonnienne (3-6 à 36'34)

 

A vingt minutes d'une première victoire cruciale dans cette demi-finale, les Dragons avaient, désormais à charge de tenir le score et profiter d'éventuelle brèche dans la défense parisienne pour creuser un peu plus l'écart et entériner définitivement leur succès. Ne pas gâcher leur pécule chèrement acquis, les chérubins de Daniel Babka s'y emploieront durant l'ultime manche de cette confrontation normando-parisienne. Malheureusement pour eux, les bonnes intentions ne suffisaient pas et les Parisiens continueront de donner du fil à retordre aux rouennais durant la troisième période. Galvanisés par une deuxième période encourageante remportée 2-1, les castelvirois mettaient à profit les premières minutes de l'ultime période pour réduire à nouveau la marque par l'intermédiaire de Maxime Ridde (4-6 à 42'36) Et du suspense, il sera question jusqu'à la sirène finale de cette rencontre. Même si les Dragons parviendront à tenir les jets à une distance honnête notamment grâce à Justin Addamo qui offrait un septième palet au fond de la terre promise parisienne (46'42), jamais les franciliens ne se résigneront à abandonner le palet de la rencontre aux Dragons. Déjà buteur en deuxième période, Vincent Melin entretenait la flamme de l'espoir parisien en rapportant le score à 5-7 (47'44) mais en dépit de leurs ultimes efforts, les Jets ne seront pas en mesure de mettre hors jeu des Dragons, tout heureux de savourer un premier succès fort appréciable.

 

En s'imposant face à Viry pour la première rencontre de cette demi-finale, naturellement les Rouennais prennent la tête du classement en attendant la confrontation entre Tours et Amiens dans la soirée (21h00) et surtout le capital rendez-vous face aux picards samedi (21h00)

 

½ Finale U15 (Patinoire de Viry, Vendredi 19 avril 2013)

Viry – Rouen 5-7 (1-5 / 2-1 / 2-1)

02:30: 1-0 Viry: 10: Maxime MAGALHAES (7: Vincent MELIN)

04:37: 1-1 Rouen: 21: Justin ADDAMO

08:08: 1-2 Rouen: 4: Sacha GUILLEMAIN (14: Antoine FIGUEIRA; 18: Victor RANGER)
12:46: 1-3 Rouen: 6: Louis BENOIST (21: Justin ADDAMO)

16:25: 1-4 Rouen: 14: Antoine FIGUEIRA

19:32: 1-5 Rouen: 21: Justin ADDAMO (7: Victor DURAND; 22: Nicolas DUTHEIL)
22:22: 2-5 Viry: 7: Vincent MELIN (15: Simon AMSELEM)

35:08: 3-5 Viry: 12: Clément LALLEMAND (7: Vincent MELIN; 10: Maxime MAGALHAES) [5-4]

42:36: 4-6 Viry: 5: Maxime RIDDE
46:42: 4-7 Rouen: 21: Justin ADDAMO (7: Victor DURAND; 8: Lucas BICHEUX)
47:44: 5-7 Viry: 7: Vincent MELIN (16: Lanclot BANSAC)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :