" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

 

Net et presque sans bavures...

Après avoir ouvert les cadeaux posés délicatement sous le sapin par le Père Noël et célébré comme la tradition le veut la nouvelle année, les Dragons Espoirs Rouennais retrouvaient leur glace de l'Ile Lacroix pour un retour à la réalité face aux Rapaces de Gap. Au regard d'un premier tiers de très haute volée avec au final un match propre et presque sans bavures, les Dragons rouennais auront digéré avec sérieux la trêve des confiseurs en s'imposant 6 buts à 3 face à des Rapaces débordés.


Ainsi, mis en confiance par plusieurs interventions autoritaires de leur gardien Adrien Fenart de la mitaine (07'12 & 13'19), les Dragons faisaient de leur début de partie une partition véloce à l'image de cet engagement dans la zone défensive rouennaise qui profitait à Kévin Beziau. Arrachant le palet, le rouennais slalomait rapidement au milieu des défenseurs gapençais surpris avant de prendre l'échappée (08'27) Décisif comme une bonne partie de la rencontre, l'ex-portier rouennais Ronan Quemener intervenait pour endiguer le flot. En bon capitaine, après avoir ouvert le bal des occasions en tout de début de rencontre sur un palet chapardé, Thomas Dreyfus poursuivait l'offensive en présentant ses meilleurs voeux au banc gapençais pour l'ouverture du score sur un bon travail de son alter ego ailier Anthony Rech (11'12). Tout sourire, le rouennais rentrait sur un banc jaune et noir enthousiaste et prêt à poursuivre l'aventure. Après une première partie de tiers où les occasions n'étaient pas légions, le reste de la période tournera au récital offensif jaune et noir. Mis sous pression par Bryan Ten Braak qui voyait son lancer repoussé par le poteau (12'55) Ronan Quemener multipliait les arrêts et permettait à son équipe de rester dans le match. Parfait sur un mouvement enthousiaste d'association Alexandre Mulle – Thomas Dreyfus en une deux pour un nouveau lancer (16'18), important sur la tentative de Quentin Berthon suivi du rebond de Kévin Marias-Magill (16'26), Ronan Quemener n'aura de cesse de poser une à une les briques du mur devant sa cage jusqu'à la sirène de la première période. Malheureusement pour « Ronnie », il ne pouvait rien contre la malchance, celle d'un renvoi bien hasardeux derrière sa cage d'un des siens ricochant on ne sait où avant de finir au fond de ses filets (15'45) Mis en danger sur la fin de la période (19'14) sur un intense moment de panique, les Dragons pouvaient compter sur leur portier pour calmer le jeu et permettre à tout ce petit monde de regagner le vestiaire sur le score de 2-0 à la faveur des dragons.


Reprenant le tiers sur une occasion alléchante de Quentin Berthon pour Valentin Dumelie (21'49), les Dragons mettront à profit le début de la période pour enfoncer le clou définitivement. En avantage numérique, Quentin Berthon parvenait à sauver la sortie du palet de la zone défensive gapençaise sous l'oeil des arbitres de ligne qui laissait le jeu se poursuivre. Heureuse initiative puisque le palet descendait immédiatement dans la palette de Kévin Beziau. Mal inspiré Etienne Chiappino se jetait pour tenter de chaparder le palet avant de se faire déjouer violemment. Le décalage créé, la passe habile en retrait de Kévin Beziau pour Kévin Marias-Magill faisait merveille et les jeunes Dragons menaient désormais 3-0 (26'41) Ulcéré Ronan Quemener avait beau hurler sa colère, les Rouennais étaient désormais « maîtres » du score et ne lâcheront plus l'affaire. Pourtant sur une lumineuse passe d'Alexis Dicharry dans la neutre pour le décalage pour Kévin Zampa (33'29), les Rapaces parvenaient à réduire la marque mais vigilant le Dragon ne laissait que peu d'espoir à son vis à vis en ajoutant un dernier but avant la deuxième pause. En effet, tandis que Paul Seraudie contre la bande dans la zone neutre se battait comme un diable pour tenir le palet face à deux gapençais, Quentin Berthon profitait de l'abnégation du défenseur rouennais pour voler la rondelle et lancer en tête à tête avec le gardien, Kévin Beziau. Malheureux en première période, l'attaquant seino-marin remportait cette fois son duel et portait le score à 4-1 au deuxième tiers (37'54)


Jusqu'alors irréprochables et impeccables, les rouennais ne joueront pas la symphonie parfaite dans cette rencontre. Une légère fausse note durant le troisième opus permettra aux Rapaces au score. Pourtant, la période débutait sous les meilleurs auspices. En avantage numérique, Thomas Dreyfus installait le power-play en jetant le palet au fond pour Anthony Rech contre la bande qui faisait fructifier immédiatement l'opportunité en relayant derrière le but pour Alexandre Mulle. Toute en fluidité, le mouvement s'achevait par la passe pour Maxime Lefebvre qui bouclait l'action sur un lancer efficace devant la cage (43'29) Omniscients jusqu'alors, les Dragons se feront finalement un soupçon peur. Réduisant la marque sur un lancer de la bleue en avantage numérique de Mathieu André (45'49), les Rapaces, par l'intermédiaire de Marius Christofoli heureux sur sa tentative de derrière les buts (51'04), revenaient à portée de fusil à une poignée de minutes de la sirène finale. A 5-3, tout restait possible pour Julien Correia et les siens. Jetant leurs dernières forces dans la batailles, les Rapaces se rueront sur la cage d'Adrien Fenart pour tenter d'égaliser alors que leur gardien avait déserté son filet. Bien qu'en avantage numérique, les montagnards ne parviendront pas à revenir, bien au contraire, une sortie de zone fort adroite de Franck Pihan permettait à Quentin Berthon de sceller le destin de cette rencontre sur un dernier but en cage vide (59'53)


Vainqueurs 6 buts à 3 pour cette première rencontre en 2010, les Rouennais poursuivent leur marche en avant à la première place du classement avec désormais une marge de six points sur son dauphin Amiens et son poursuivant Reims, les deux prochains adversaires des Dragons justement en championnat.


Dimanche 03 janvier 2009, match U22 (10ème journée)

Rouen – Gap 6-3 (2-0 / 2-2 / 2-1) // Pénalités : Rouen 16 mn – Gap 22 mn

 

11:12: 1-0 Rouen: 7: Thomas DREYFUS (8: Anthony RECH; 11: Alexandre MULLE)

15:45: 2-0 Rouen: 14: Valentin DUMELIE [5-4]

26:41: 3-0 Rouen: 15: Kevin MARIAS - MAGILL (17: Kevin BEZIAU; 18: Quentin BERTHON) [5-4]

33:29: 3-1 Gap: 7: Kevin ZAMPA (11: Alexis DICHARRY)

37:54: 4-1 Rouen: 17: Kevin BEZIAU (18: Quentin BERTHON)

43:29: 5-1 Rouen: 22: Maxime LEFEBVRE (11: Alexandre MULLE; 8: Anthony RECH) [5-4]

45:49: 5-2 Gap: 18: Mathieu ANDRE (19: Romain VITALI) [5-4]
51:04: 5-3 Gap: 12: Marius CHRISTOFOLI (7: Kevin ZAMPA)

59:53: 6-3 Rouen: 18: Quentin BERTHON (12: Franck PIHAN; 17: Kevin BEZIAU)

 

Tirs : Rouen 23 (7 / 11 / 5) - Gap 18 (4 / 6 / 8 )
Engagements : Rouen 36 - Gap 25
Power-play : Rouen 3/6 (50.00%) - Gap 1/8 (12.50%)
 
10 dernières confrontations entre Rouen & Gap : 10 victoires
A domicile : 5 victoires - 0 défaite (Plus large victoire : 7-1 le 25 avril 2007)
A l'extérieur : 4 victoires - 0 défaite (Plus large victoire : 7-0 le 02 mars 2008)
Carré Final :  1 victoire (10-1 à Chamonix)
Série de victoires en cours : 12 (du 08 février 2004 au 03 janvier 2010)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :