"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

1/2 Finale 2007, résumé...

 

Dès demain, les minimes de Rouen entameront leurs finales de Championnat de France 2007 dans un tournoi à quatre les opposant aux formations d'Amiens, de Mont-blanc et de Meudon. Mais pour se qualifier à cette ultime ronde, les Dragons ont poursuivi leurs aventures Play-Offs le week-end dernier à Meudon La Forêt. Flash-back sur ces demi-finales, ils ont su conserver leur invincibilité en remportant leurs trois confrontations sur des scores de 7-0 face à Angers, 10-1 contre Meudon et 7-3 sur les Français Volants.

Partis de Rouen le vendredi même, il fallait un léger temps d'adaptation aux Dragons pour rentrer dans leur rencontre du jour contre les Ducs d'Angers. A l'aise sur petite glace, les Ducs offraient des premières minutes de résistance à l'armada de Julien Guimard jusqu'à ce que Romain Gutierrez ne vienne briser la glace en glissant la passe transversale de Charles Bertrand derrière le cerbère Angevins (1-0 à 07'40). Un but qui décoinçait l'offensive normande se montrant de plus en plus dominante, même s'il fallait attendre une dizaine de minutes de jeu pour le deuxième filet. Situation de power play, le palet bien conservé en zone offensive tournait de palette en palette avant de se faire violemment frapper par Kévin Dusseau depuis la bleue directement dans le net (2-0 à 18'22).

1/2 Finale du championnat U15 (Meudon, 20-21-22 avril 2007)
       
Angers F.Volants Meudon Rouen
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Rouen 3 3 0 0 6
24 4 +20
2 Meudon 3 2 0 1 4
6 12 -6
3 Angers 3 1 0 2 2
4 10 -6
4 F.Volants 3 0 0 3 0
5 13 -8

 

La machine lancée, c'est au tour de Kévin Beziau de se payer un petit slalom en infériorité faisant perdre la tête à la défensive des hommes en bleu avec la lucarne à la finition (3-0 à 19'21). Cinq minute plus tard, Romain Gutierrez décidait en grand gentleman de rendre la pareille à son assistant lors de son premier filet en simulant une jolie feinte de lancer pour finalement offrir la passe décisive à Charles Bertrand qui plaçait un tir du revers pour le 4-0 (24'59). Les Dragons allaient s'illustrer une ultime fois en cette deuxième période avec Amaury Piquiot le long de la bande surprenant le portier adverse en lançant à la cage à six secondes de la deuxième sirène (5-0 à 29'54). Pas de répit pour les angevins, à peine les deux patins sur la glace ils devaient une sixième fois sortir la rondelle de leur filet suite à une combinaison entre Kévin Lorcher et Kévin Beziau (6-0 à 30'19). Anthony Rech essayait à son tour de s'inscrire sur la feuille de pointage en servant un café crème à la défense angevine avant de passer le puck de l'autre coté de la ligne, mais le zèbre de la partie placé à la bleue refusait le but (33'35). Il fallait donc compter sur Aymeric Maignan qui luttait vaillamment devant la cage angevine pour bloquer le compteur à 7-0 à la fin de la rencontre (7-0 à 43'47).

 

Les rouennais pouvaient désormais se concentrer sur leur rencontre du lendemain, beaucoup plus importante qu'elle n'y paraissait. Avec la victoire d'Angers sur les Français Volants le samedi midi, les calculs devenaient plus clairs. Le vainqueur de la rencontre opposant Meudon et Rouen se voyait donc décrocher le premier des deux sésames disponibles pour accéder aux finales. De ce fait, la patinoire de Meudon baignait aux couleurs rouges et jaunes dans une chaude ambiance, où les supporters des locaux étaient venus en masse soutenir leur formation. Pas de quoi faire trembler un Dragon venu en guerrier ! Il fallait tout juste 22 secondes à la troupe haut normande pour faire régner le silence à la suite d'un rapide jeu de passe entre Romain Gutierrez, Robin Gaborit et Charles Bertrand (1-0 à 00'22). Bien que les meudonnais reprenaient espoir en décrochant l'égalisation en avantage numérique par Hugo Vinatier (1-1 à 01'44), les Dragons allaient enfiler les buts comme des perles sur un collier. Une interception de Kévin Dusseau depuis sa zone défensive s'évadant en break à 3 contre 4 (2-1 à 03'54), une rondelle laissée seule devant le portier de Meudon transformée en filet par un tir sur pivot d'Amaury Piquiot (3-1 à 09'26), un rush de Kévin Beziau parvenant à reprendre un retour de lancer non dégagé par la défense adverse (4-1 à 12'17) et les rouennais rentraient au vestiaire avec une avance de trois buts à la première pause. Les Dragons continuaient alors la démonstration de retour au jeu avec un one-timer de Robin Gaborit à 4 contre 4 (5-1 à 15'33), une ballade de Charles Bertrand libre comme l'air en zone offensive à 4 contre 3 (6-1 à 22'06) avant de remettre la donne en infériorité par un one-timer bien servi par Mathieu Chevalier (7-1 à 27'39). La troisième période fut similaire à la deuxième avec un jeu haché par les pénalités (113 minutes pour Rouen contre 88 pour Meudon !) accompagné de trois filets dans la musette meudonnaise. Charles Bertrand signait d'abord son hat trick sur un but classique de power play (8-1 à 37'50), relayé par un slapshot extrêmement précis d'Alexandre Czubernat décrochant la toile d'araignée logée dans la lucarne (9-1 à 40'50) avant qu'Aurèle Rattez ne parvienne lui aussi à concrétiser la passe de derrière la cage d'Anthony Rech (10-1 à 43'21). Score final, Rouen 10 - Meudon 1, et les Dragons pouvaient sauter de joie étant dorénavant assurés de se rendre à Amiens le week-end suivant. Le temps de partager une dernier verre avec " Mister Night " en compagnie de quelques parents et tout le monde allaient gentiement se coucher pour être en forme lors de la dernière journée de compétition des demis finales.

 

Pendant la promenade quotidienne des rouennais en forêt, deux équipes croisaient déjà les crosses. Titulaires d'une victoire en deux matchs chacun, Angers et Meudon se retrouvaient à égalité et allaient se départager dans une confrontation afin de se disputer la dernière place disponible. Menant 1-0 à la deuxième pause, Angers subissait la domination de Meudon en troisième qui parvenait à reprendre l'avantage et se sauver avec la victoire 2-1.

 

Il ne restait alors plus qu'une seule confrontation à jouer avant de clore ces demis finales, les Dragons de Rouen face aux Français Volants de Paris. Un match à l'avantage de Rouen où les Volants ont offert une jolie résistance jusqu'à la mi match avant que le Dragon ne creuse l'écart. Bien que les rouennais prenaient rapidement l'avantage 2-0 par Charles Bertrand et Robin Gaborit (1-0 à 03'23 & 2-0 à 03'47), les parisiens revenaient à une unité par un break de Kévin Chicheportiche (2-1 à 04'24). Les Dragons continuaient de frapper à la porte parisienne par Kévin Beziau au sein de la défensive des Volants (06'05) où encore un lancer de la bleue de Florent Aubé flirtant avec le poteau (12'10) mais le score ne bougeait plus en ce premier acte. Au retour au jeu à quatre contre quatre, Romain Gutierrez redonnait une avance de deux buts aux siens d'un tir depuis l'oreille gauche faisant mouche (3-1 à 18'05) mais Christopher Mawo recollait à nouveau au score en passant en mode turbo se retrouvant en break (3-2 à 21'49).

 

Toujours au coude à coude, le Dragon se décidait à cracher ses flammes en inscrivant trois nouveaux buts dans les trois dernières minutes de la période. Charles Bertrand rentrait en zone adverse avant de servir un caviar à Robin Gaborit dans l'enclave (4-2 à 27'28), Kévin Dusseau atomisait la gardienne parisienne d'un puissant lancer depuis la ligne médiane (5-2 à 27'51) et Charles Bertrand se retrouvant plein axe avec trois secondes à faire à l'horloge (6-2 à 29'57). Les parisiens entamaient la dernière période de bien belle manière se procurant une nouvelle échappée de Christopher Mawo (30'39) avant de s'inscrire à la marque une dernière fois par Thomas Enguerrand interceptant la rondelle à la bleue rouennaise (6-3 à 31'33). Les rouennais parvenaient cependant à tenir la pression parisienne bien qu'en étant à plusieurs reprises en visite au cachot notamment lors d'un 5 contre 3 long d'une minute et 27 secondes. Ils profitaient même une dernière fois de la puissance de Kévin Dusseau pour faire sauter la gourde parisienne posée sur le filet de la cage bleue blanc rouge (7-3 à 44'20). Une dernière collation et la horde de Dragons regagnait son antre. Prochain rendez-vous, vendredi 27 avril en terre picarde pour le grand moment tant attendu depuis le début de la saison. Que la force soit avec vous !!!

   
Vendredi 20 avril 2007
Samedi 21 avril 2007 Dimanche 22 avril 2007
Match 1
  1-3
Match 3
  3-1
Match 5   2-1
Match 2
  0-7
Match 4
  1-10
Match 6 7-3

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :