" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U15 ] 1/2 Finale 2005, match 2...

"Hier en trentes secondes, ils ont mis deux buts ! Attention aux cinq premières minutes, on joue à fond" Le coach des Volants avaient pourtant prévenu ses joueurs : Gare aux premières minutes de cette second epartie des demi-finales entre Rouen et les Français Volants. Bien que prévenus, les Français Volants ne pouvaient rien faire face à l'offensive rouennaise boostée d'entrée de jeu. Il suffisait de voir la réaction du banc rouennias sur le premier but pour se rendre compte à quel point ils la voulaient cette victoire.

 

En effet, après une seule minute de jeu, Nicolas Motreff, en bon capitaine traçait la route de la victoire pour les siens (1-0 à 01'02) Quarante secondes plus tard, c'est le portier rouennais, Louis-Adrien Sohier qui se montrait rassurant en intervenant de la mitaine alors que le danger se rapprochait sensiblement (1'42) Coupés dans leur élan de révolte après l'ouverture du score précieuse des Dragons, les Volats voyaient le retour en trombe des Dragons sur le front de l'attaque. Débordée derrière la cage par un gros travail collectif symbolisé par la dépense d'énergie offerte par Quentin Berthon et Hadrien Rattez, la défensive francilienne ne pouvait que constater les dégâts lorsque Loïc Lampérier sortiait son plus joli sourire après avir doubler la mise pour les Normands (2-0 à 04'56)

1/2 Finale du championnat U15 (Viry, 22-23-24 avril 2005)
       
Caen F.Volants Rouen Viry
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Viry 2 2 0 0 4
15 1 +14
2 Rouen 2 2 0 0 4
12 1 +11
3 Caen 2 0 0 2 0
2 10 -8
4 F.Volants 2 0 0 2 0
0 17 -17

 

Le knock out semblait tout proche. Un violent uppercut balancé par Alexis Gislette seul devant la cage suite à une passe clairvoyant de Cyril Lambert (3-0 à 04'45) envoyaient les volants au tapis. Comptés mais pas ko, après un temps mort revigorant reprenaient du poil de la bête. Plus saignants, les parisiens se procuraient même une solide opportunité en faisant sonner le poteau rouennais (07'51) Toutefois, physiquement au dessus, les Dragons faisaient souffrir des Volants qui répliquaient de bien belle façon. Même si les rouennais n'ajouteront pas de nouveau buts dans la première période, le jeu semblait bel et bien cadenassé par les Normands en dépit d'une belle partie intense jouée par les deux formations.

 

A l'instar de la première période, c'est en contre que les Parisiens devaient procéder pour tenter de prendre en défaut l'arrière garde rouennaise. Malheureusement pour eux, Louis-Adrien Sohier vaillant dans ses cages, ne semblait pas coopératif pour ouvrir le chemin de ses filets y compris lors des infériorités numériques concédées par les Dragons. Souvent reprimandé par un corps arbitral emmené par Mr Bergamelli, pointilleux dès les premières secondes de jeu dans la rencontre en reprimandant les Dragons sur le banc pour avoir laissé depasser de la balustrade leurs gants (!!!), les Normands s'exposaient à d'incisives tentatives en désavantage numérique jusqu'à un cinq contre trois où l'abnégation rouennaise à défendre sa cage était saisissante. Avec des Dragons solidaires, il ne manquait plus qu'un but pour qu'ils soient récompensés de leurs efforts, histoire de se mettre définitivement à l'abri. Chose faite après un énorme travail derrière la cage de Jérémy Lalaurette relayé par Kévin Marias-Magill et conclu à la rage par Jason Lorcher (4-0 à 28'30)

 

Bien que déjà bien esquissée, c'est en troisième période que la victoire rouennaise se dessinait définitivement. "Un café s'il vous plait" pour le défenseur parisien servi gracieusement avec les compliments de la maison par Nicolas Motreff qui débordait son vis à vis avant de tromper de prêt le portier francilien (5-0 à 34'05) Dans la foulée, le travail était parachevé par Antoine Roussel qui trouvait un trou de souris tout proche de la lucarne pour ajouter un sixième et dernier but rouennais (35'45) synonyme de victoire et de qualification pour la finale avant même la dernière rencontre de dimanche face à Viry...

   
Vendredi 22 avril 2005
Samedi 23 avril 2005 Dimanche 24 avril 2005
Match 1
  11-0
Match 3
6-0
Match 5   -
Match 2
6-1
Match 4
  4-1
Match 6   -

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :