"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U15 ] 1/4 Finale 2005, match 3...

 

Une nouvelle fois, l'oriflamme de la Normandie aura flotté haut et fort pour les quarts de finale Minimes du championnat de France. Après avoir dominé la Ligue de Bretagne, c'était au tour ce week-end, du sud ouest de subir le jeu des deux équipes normandes. Si la qualification des Rouennais ne souffrait plus d'aucun suspense depuis la seconde journée, les Caennais se seront offerts leur billet pour les demi-finales ce matin en disposant de Bordeaux 4-1. De leur coté, les Rouennais se voyaient proposer un dernier adversaire pour ce week-end : les Bélougas de Toulouse.

 

Etrillés 9-1 par Bordeaux, battus 3-1 par Caen, il était bien difficile d'envisager une défaite rouennaise pour la troisième manche de leurs quarts de finale. Pour autant, les évidences d'avant-match ne sont pas forcement celles du début de match. En effet pour mettre en application le credo de leur entraîneur, ex-rouennais, Peter Matousek, les toulousains rappelaient aux Dragons la maxime "match commencé 0-0 !" Qu'il avait raison ce diable de Peter !

1/4 Finale du championnat U15 (Rouen, 15-16-17 avril 2005)
       
Bordeaux Caen Rouen Toulouse
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Rouen 3 3 0 0 6
34 4 +30
2 Caen 3 2 0 1 4
7 9 -2
3 Bordeaux 3 1 0 2 2
12 17 -5
4 Toulouse 3 0 0 3 0
4 27 -23

 

Ainsi, même si le début de match était ostensiblement rouennais avec une grosse pression sur la cage toulousaine, les visiteurs profitaient d'un atermoiement rouennais pour filer à la cage normande. En supériorité numérique, le palet échappait au contrôle rouennais et se retrouvait dans la crosse du toulousain Jérémy Pradel. Une accélération au courage et l'attaquant trompait de prêt Sébastien Ylönen tenancier des cages rouennais face à son ancienne équipe (02'53). Le portier normand aura l'occasion de chambrer amicalement ses anciens coéquipiers plus tard mais pour l'instant forcé de constater que les Dragons sont à la peine face à cette équipe des Bélougas bien en place, courageuse, se battant sur chacun des palets. Même s'il ne fallait pas attendre une minute pour voir les Dragons égaliser par Cyril Lambert (03'44), la première sirène retentissait sur le score incongru de 1-1. C'est la mine circonspecte que les Dragons rentreront au vestiaire. Sans doute après une sympathique moufflée dans la chambre, les Dragons revenaient sur le glaçon de l'Ile Lacroix beaucoup plus conquérants.

 

Fallait pas les énerver ces Dragons là ! Oh non... la punition ne tardait pas à surgir pour les toulousains qui voyaient les Dragons virevolter ici où là... Quentin Berthon était le premier à allumer la mèche (21'36), tandis que le capitaine rouennais ;o) Nicolas Motreff faisait trembler les filets une première fois pour son compte personnel (23'10) Si le numéro onze devra patienter jusqu'au troisième tiers pour signer le triplé, impatient, le "tout fou" Antoine Roussel profitait d'une formidable passe dans la neutre de Quentin Berthon pour filer à la cage pour porter la marque à 4-1 (28'39) La machine lancée, rien ne pourra enrayer la marche en avant des Dragons qui ajoutaient deux nouveaux filets avant la deuxième sirène par Alexis Gislette (27'48) et Quentin Berthon (29'16) Malheureusement pour les joueurs de la ville rose, les Dragons allaient leur en faire voir de toutes les couleurs dans la troisième période. Si Valentin Michel (33'35) répondait à Alexis Gislette (31'08) en début de troisième période pour placer le score à 7-2, la furia offensive rouennaise emportait tout sur son passage. De jolis mouvements, des buts à foisons, des actions véloces, le tableau d'affichage s'enflammait et ne savait plus où donner de la tête. Nicolas Motreff (34'12 & 38'56), Kévin Marias-Magill (40'11 & 43'52), Victor Barbero (40'57), Paul Seraudie (42'56), Alexandre Simonovski (44'33) et Servan Cerf (44'59) se succédaient pour ajouter leur nom sur le tableau des buteurs.

 

Un tiers pléthorique pour les Dragons qui bouclaient la rencontre à 15-2 en signant pas moins de neuf buts en quinze minutes dans la troisième période. Terrible dernière période pour les Bélougas qui payaient leur débauche d'énergie du début de match et qui ne pouvaient que rendre les armes avec les honneurs devant le défi physique proposé par les Dragons. A l'instar des huitièmes de finale, c'est à la première place que les Rouennais termineront leur quart de finale. Prochain objectif pour les jeunes du duo Vogin - Guimard : l'Ile de France et la patinoire de Viry où un challenge épineux les attend : les 1/2 finales du championnat de France Minime, le week-end prochain.

   
Vendredi 15 avril 2005
Samedi 16 avril 2005 Dimanche 17 avril 2005
Match 1
  7-0
Match 3
12-2
Match 5   4-1
Match 2
  1-9
Match 4
3-1
Match 6 15-2


 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :