"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

1/4 Finale 2005, match 1...

 

Après s'être solidement qualifiés il y a quinze jours de cela, les Minimes d'Alain Vogin reprenaient le sentier de la guerre aujourd'hui sur leur Ile Lacroix pour tenter de décrocher une de deux places qualificatives pour les demi-finales du championnat de France Minime. Au programme des réjouissances pour les jeunes Dragons : Caen pour vendredi, Bordeaux pour samedi et Toulouse pour dimanche.

 

Comme lors des huitièmes de finale, c'est face à Caen que les normands débutaient leur tournoi. Si quinze jours auparavant, il avait fallu qu'ils bataillent ferme pour venir à bout de caennais accrocheurs et courageux (victoire 4-3 des normands) cette fois la partie aura été plus enjouée pour les Rouennais. C'est avec le sourire qu'Alain Vogin et Julien Guimard, les deux maîtres à penser du banc, quitteront le bord de glace pour rejoindre leur vestiaire à la sirène finale après que leurs protégés se soient imposés solidement 7-0. Même si la première période débutait en fanfare avec une ouverture très rapide du score en supériorité numérique par Alexis Gislette (01'07), le tableau d'affichage se refusait de gigoter frénétiquement face aux offensives rouennais.

1/4 Finale du championnat U15 (Rouen, 15-16-17 avril 2005)
       
Bordeaux Caen Rouen Toulouse
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Bordeaux 1 1 0 0 2
9 1 +8
2 Rouen 1 1 0 0 2
7 0 +7
3 Caen 1 0 0 1 0
0 7 -7
4 Toulouse 1 0 0 1 0
1 9 -8

 

Extrêmement contrariant, le portier caennais, Cédric Gallot faisait preuve de bienveillance à l'égard de ses coéquipiers en maintenant la partie à 1-0 à la première sirène. Du coté des normands, sans être flamboyant, c'est une équipe solide et sure de son fait qui rentrait au vestiaire avant d'aborder la seconde période. Cette fois, les Hauts Normands allaient appuyer sensiblement sur l'accélérateur. Plus opportunistes que lors des quinze premières minutes, le fond des filets caennais s'agrémentaient de quelques jolis palets distribués par Alexis Gislette (18'29 & 20'53) signant le tour du chapeau tandis que l'incontournable et photogénique ;o) Antoine Roussel parachevait le travail en portant la marque à 4-0 à la fin de la seconde période (27'26)

 

Il était écrit que cette partie là serait celle d'Alexis Gislette. De la dynamite sous les patins, le numéro 17 jaune et noir, profitait de la reprise de la troisième période pour inscrire son quatrième but personnel, le cinquième but de son équipe dès le retour sur la glace (31'05) 5-0, merci messieurs, le match était bel et bien plié. Pour autant, il restait un challenge à relever pour les Dragons, celui de permettre à Sébastian Ylönen, le fils de l'emblématique Petri, gardien de but benjamin d'obtenir un précieux blanchissage dans les cages rouennaises. De toute évidence, les Caennais ne l'entendaient pas de cette oreille. Quelques secondes après que les Dragons aient compter un nouveau filet par l'entremise de Loïc Lampérier (38'13), c'est une double infériorité numérique qui se présentait à Sébastian Ylönen. Une ultime épreuve pour le jeune portier rouennais déjà auteur de queqlues parades bien sympathiques lors des deux premiers tiers, dont il se sortait à merveille bien aidé par l'abnégation de ses coéquipiers. "Ils sont trois ! il faut marquer ! " Le banc caennais aura beau s'égosiller rien n'y fera, le portier rouennais finissait blanchi tandis que Jérémie Lalaurette s'en allait paraphé la victoire rouennaise en s'adjugeant le septième et dernier but de la partie (44'09) Victoire 7-0 pour les joueurs d'Alain Vogin qui tenteront d'obtenir leur qualification dès demain face aux Boxers de Bordeaux à partir de 13h00... Entrée gratuite... Vous savez ce qu'il vous reste à faire samedi après-midi !

   
Vendredi 15 avril 2005
Samedi 16 avril 2005 Dimanche 17 avril 2005
Match 1
  7-0
Match 3
-
Match 5   -
Match 2
  1-9
Match 4
- Match 6 -

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :