" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U15 ] Finale 2006, match 2...

 

Après le gros match de la veille (contre les Volants, gagné 3-2), les Dragons rentrèrent tranquillement se reposer dans leur chalet des Ecureuils, afin de se préparer au match des Brûleurs de Loups. Régime alimentaire strict, portable retiré, Jean-Benoît Deschamps faisait tout pour ne pas perturber leur attention sur cette rencontre bien plus importante que ils ne le pensaient. L'ambiance au sein de l'équipe était au plus fort suite à la bonne idée du coach de faire des petits sketchs sur des valeurs fondamentales comme par exemple pour l'engagement où nous avons assister à l'union de deux des leurs dont je tairais les noms ! Les autres révélations seront gardées secrètes, aucun souci messieurs … Les voici prêt à affronter les voisins grenoblois résidant dans le chalet voisin.

 

Arrivant en plusieurs aller retours avec l'estafette du centre des Ecureuils, nous découvrions peu à peu la bonne opération des Français Volants qui battaient les Gothiques d'Amiens 2-0, les condamnant ainsi à la dernière place suite au goal-average particulier. Une fois cette rencontre achevée, l'ambiance dans les gradins passait aux couleurs grenobloises, avec des supporters qui poussaient leurs cordes vocales au maximum.

Finale du championnat U15 (St-Gervais, 12-13-14 mai 2006)
       
Amiens F.Volants Grenoble Rouen
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Rouen 2 2 0 0 4
7 3 +4
2 F.Volants 2 1 0 1 2 4 3 +1
3 Grenoble 2 1 0 1 2
3 5 -2
4 Amiens 2 0 0 2 0
1 4 -3

 

Une ambiance qui allait offrir aux Brûleurs de Loup le premier tir de la partie avant de passer la défense rouennaise, mais Sébastian Ylönen paradait la menace d'entrer de jeu (01'09). La réplique ne tardait pas à rappliquer avec Romain Gutierrez et Jason Lorcher qui lançait Maxime Brachet au but, ce dernier tentant le tour de cage se voyait lui aussi buter sur le portier adverse (02'41). Les hostilités ayant commencées, on ne tardait pas à voir arriver les premières pénalités qui tombaient coté isérois. Profitant de leur avantage numérique, les rouennais faisaient tourner le palet tentant à plusieurs reprises leur chance, en vain. Il fallait attendre la sortie de prison pour voir Quentin Berthon et Charles Bertrand s'évader en deux contre un, le premier faisant la passe au deuxième qui ne manquait pas la cible (1-0 à 05'01). Action réaction, le jeu passait maintenant du coté isérois avec des arrêts clef de Sébastian Ylönen (05'26, 07'00 et 07'53), mais celui-ci cédait en infériorité numérique suite à une passe venant de derrière le but et les grenoblois créaient l'égalisation (1-1 à 10'00). Joie de courte durée puisque Maxime Brachet allait donné l'avantage aux siens en lançant la passe de Jason Lorcher au fond des filets (2-1 à 11'21). Le score en restait là pour la première période.

 

De retour au match dès le début de la deuxième période en avantage numérique, les rouennais ne se faisaient pas attendre en faisant tourner la défense alpine avant que Charles Bertrand parvienne à trouver la faille dans la muraille grenobloise pour son deuxième filet du match (3-1 à 15'36). Les Dragons profitait du break pour sortir l'artillerie lourde afin de mettre KO cette vaillante équipe de Grenoble malgré l'excellente prestation du portier isérois. Ils commençaient par une série de trois tirs sur rebonds de Kévin Lorcher Alex Simonovski et Servan Cerf (15'50), suivi d'un deux contre un entre Maxime Brachet et Jason Lorcher qui voyait son tir bloqué (17'38), l'excellente percée de Romain Gutierrez s'infiltrant dans la zone de Grenoble mais préférant faire la passe plutôt que de tenter sa chance (20'08), mais c'est finalement Maxime Brachet qui allait lui aussi jouer les goaléador inscrivant son deuxième but du match d'un subtil tour de cage (4-1 à 20'34). Ce fût au tour de la défense jaune et noire de se mettre en valeur avec ces interventions coup sur coup de Nicolas Lehéricey (22'25) et Mathieu Chevalier (23'20) qui s'en allaient piquer le puck aux avants grenoblois empêchant ainsi l'entrée en zone.

 

Petite période de pénalisation de part et d'autre, les Brûleurs de Loup se ressaisissaient en tirant sur Sébastian Ylönen de tous les angles de shoot possible mais ce dernier régnait en maître devant son but permettant de conserver le score de 4-1 à la faveur des normands à la fin de la seconde période. A nouveau en power play à l'entame du troisième tiers temps, les Dragons sortaient les lances roquettes Kévin Dusseau et Paul Séraudie, lançant tour à tour des énormes Scuds de la ligne bleue bien capté par le cerbère montagnard (30'55 et 31'15). Jeremie Lalaurette et Kévin Lorcher les imitaient à leur tour le gardien adverse leur faisait subir le même traitement (31'50 et 32'00). Le jeu changeait de zone après que les rouennais se soient à leur tour attirés les gros yeux de l'arbitre. Malgré cette indiscipline, d'un coté Sébastian Ylönen fermait la porte de la cage (34'25, 34'57, 35,23) alors que les avants n'hésitaient pas à partir à la quête du but avec ce une deux entre Jason Lorcher et Maxime Brachet (36'35) ou encore ce tir de la bleue de Kévin Dusseau (37'12).


Une dernière action de Jeremie Lalaurette dans la mitaine de Grenoble (41'20) et les deux équipes finissaient le match en se neutralisant. La sirène finale retentissait et les Dragons se félicitaient. Tellement absorbés par leur match, pas un d'entre eux n'avant réalisé ce qui se passait. De retour au banc, leur duo d'entraîneurs Julien Guimard et Jean-Benoît Deschamps leur annonçait leur sacre. Rouen est champion de France Minime 2006 ! Une explosion de joie prenait d'assaut la glace de Saint Gervais, sous les yeux étonnés des Français Volants. En effet ayant battus Grenoble et Paris, les deux seules équipes pouvant revenir à égalité avec Rouen ne pouvait donc l'emporter. Le chalet des Ecureuils accueillait le retour des champions sous les félicitations des parents qui, contrairement aux enfants ayant un ultime match à jouer contre Amiens le lendemain, fêtaient le titre d'une manière un peu plus alcoolisée accompagné de Patrick le gérant du chalet et de notre Nadine nationale. Bravo …

   
Vendredi 12 mai 2006
Samedi 13 mai 2006 Dimanche 14 mai 2006
Match 1
  1-2
Match 3
0-2
Match 5 -
Match 2
  3-2
Match 4
  4-1
Match 6 -

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :