... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

[ U15 ] 1/2 Finale 2006, match 2...

 

Deuxième journée de demi finale minime à Boulogne Billancourt où les rouennais avait leur destin en main, où une victoire était significative de finale à Saint Gervais le week-end suivant suite à la victoire des Français Volants sur Toulouse plus tôt dans la journée. Rouen contre Deuil La Barre, un match important, physique, et bien négocié par le team Dragon.

 

Le début de la rencontre était à l'avantage des Chouettes qui se retrouvaient en power play des les premières minutes du match. Malgré ça, le message de rouennais était donné avec cette bonne mise en échec de Paul Séraudie (05'00) ou encore ce dégagement de zone en puissance de Kévin Dusseau (06'15) … On ne passe pas ! De retour à parité, Quentin Berthon se faufilait en zone offensive et s'offrait le plaisir de donner le tournis au gardien parisien en faisant le tour de son but avant de trouver la palette de Charles Bertrand qui bloquait face au goalie de Deuil (06'41).

 

Une action qui inspirait même les plus jeunes permettant à Romain Gutierrez, benjamin surclassé en minime, de trouver un bon shoot enchaîné d'un mauvais rebond qui ne lui profitait malheureusement pas (07'26).

1/2 Finale du championnat U15 (Boulogne, 06-07-08 mai 2006)
       
Deuil F.Volants Rouen Toulouse
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Rouen 2 2 0 0 4
8 1 +7
- F.Volants 2 2 0 0 4
8 1 +7
3 Deuil 2 0 0 2 0
1 7 -6
4 Toulouse 2 0 0 2 0 1 9 -8

 

Le Dragon continuait son offensive mais butait toujours sur le cerbère des Chouettes comme sur le deux contre un de Jason Lorcher et Maxime Brachet (10'32), le tir de la bleue de Jeremie Lalaurette (11'53), ce même tir de la bleue signé cette fois Kevin Dusseau (12'21), ou encore cette chevauché de Quentin Berthon partant de son but en traversant toute la glace avant de tenter un tir du revers (12'50). Retour au vestiaire à la première sirène sur un score vierge mais également une mauvaise nouvelle : la blessure de Robin Gaborit devant être évacué à l'hôpital et ne pouvant finir son match. Bon courage Robin ;o)

 

Reprise du match sous les douces paroles du coach de Deuil, entendu à l'autre bout de Boulogne avec ses grosses cordes vocales. Pas de quoi effrayer les rouennais qui, dès le début du tiers, allaient continuer la pression sur le gardien des Chouettes à l'image de Maxime Brachet loupant le cadre de peu (17'45) ou encore la même situation de deux contre un de Quentin Berthon et Charles Bertrand du premier tiers (18'04). Le jeu devenait nettement plus physique d'un coup et le banc des pénalités s'en faisait ressentir. Rouen se retrouvait en situation de quatre contre trois et ne parvenait qu'à décrocher un but refusé par l'arbitre, sur une mine de la bleue nettement rentrée d'après les on-dit de la foule (20'10). Le jeu de puissance rouennais continuait de tourner mais rien n'y faisait, le portier de Deuil résistait toujours. Toujours dites vous ? Non ! Une fois toutes ces pénalités terminées, Jeremie Lalaurette s'emparait de la rondelle pour l'entrée en zone avant de servir Alex Czubernat. Un premier tir lui redonnant une deuxième chance en s'accaparant de son propre retour de lancer et c'est 1-0 pour les Dragons (1-0 à 24'27). Un but qui donnait des ailes aux rouennais enchaînant attaques sur attaques. Alex Simonovski tentait un premier tir (29'44) avant de voir ses coéquipiers Charles Bertrand et Quentin Berthon construire un jeu à trois lui redonnant un autre tir qui heurtait le poteau (20'11), suivi d'un joli jeu de passe de Maxime Brachet pour Alex Czubernat sur le changement de ligne d'après (26'05). Les Dragons finissaient la période sur le banc des pénalités subissant un cinq contre trois dont la défense et le gardien Steew LeGal ne faisaient qu'une bouchée.

 

Retour au jeu avec quinze petites minutes à tenir pour accéder en finale. Tenir ? Jeremie Lalaurette s'en allait doubler la mise en réceptionnant une magnifique passe croisée de Servan Cerf avant de faire le tour du but parisien et de franchir la ligne rouge (2-0 à 31'54). Action réaction, Deuil parvenait à offrir un tir dangereux mais Steew nous sortait un arrêt de la botte des grands soirs (32'20). Et ça repart dans l'autre sens … Echappé de Maxime Brachet et de Jason Lorcher, la passe du 8 pour le 7 mais le gardien ayant suivi l'action en sortait victorieux (34'27). Jason récupérait le palet moins d'une minute plus tard et s'en allait servir Quentin Berthon depuis l'arrière du but parisien, dont ce dernier se chargeait de décrocher une jolie lucarne le sourire aux lèvres (3-0 à 35'23). Deuil avait beau réclamer son temps mort, rien n'y faisait. Le Dragon continuait de cracher du feu avec un poteau de Kévin Dusseau (36'37), une échappé solitaire de Maxime Brachet (37'07) et un trois contre un loupé (37'55). Bénéficiant d'un dernier avantage numérique à cinq contre trois, Rouen se voyait un but refusé pour crosse haute (39'54) et un autre shoot du petit Romain Gutierrez (40'48). Une dernière offensive pour Jeremie Lalaurette évitant avec grâce une bonne boite parisienne avant de tenter un tir (44'20) et les minimes rouennais levaient tous les bras au ciel, connaissant dorénavant leurs occupations pour le week-end prochain. Saint Gervais, nous voilaaaaa !!!

   
Samedi 06 mai 2006
Dimanche 07 mai 2006 Dimanche 08 mai 2006
Match 1
  4-1
Match 3
  4-0
Match 5 -
Match 2
1-5
Match 4
    3-0
Match 6   -

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :