" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

[ U15 ] 1/2 Finale 2006, match 3...

 

Dernier match de ces demi finales voyant s'opposer les deux équipes déjà qualifiées depuis la veille pour les finales minimes. Un dernier match pour départager les Dragons de Rouen et les Français Volants de Paris, eux qui ont remporté deux victoires (contre Deuil et Toulouse) avec huit buts marqués pour un seul encaissé. Un parcours similaire où les rouennais avaient à cœur de faire pencher la balance en leur faveur.

 

Les Dragons mettaient la pression dès l'entame du match, en s'appropriant le premier tir de la partie à peine dix huit secondes après le coup d'envoi par Romain Gutierrez, repris quelques secondes plus tard par Jason Lorcher décochant une flèche entre la ligne bleue et la ligne médiane, bien captée par le portier de la mitaine. Sous la pression rouennaise, les Volants offraient une première pénalité aux jaunes et noirs, aussitôt convertie. Charles Bertrand s'accaparait le palet, y allait d'une feinte de tir avant de lancer au but, le rebond tombant dans la palette de Maxime Brachet qui finissait le travail (1-0 à 01'57). Un but qui secouait les Volants, inversant le scénario à quelques détails près. C'était au tour des normands de garnir le banc des pénalités mais contrairement à la scène précédente, Sébastian Ylönen brillait devant son filet rassurant ses partenaires.

1/2 Finale du championnat U15 (Boulogne, 06-07-08 mai 2006)
       
 
Deuil F.Volants Rouen Toulouse
       
#
Clubs
MJ
V
DP
D
Pts
+
-
Dif
1 Rouen 3 3 0 0 6
12 2 +10
2 F.Volants 3 2 0 1 4
9 5 +4
3 Deuil 3 1 0 2 2
7 11 -4
  Toulouse  3 0 0 3 0 5 15 -10

 

De retour à parité, Paul Séraudie lançait Quentin Berthon le long de la bande qui trouvait Alexandre Czubernat seul devant le but d'une passe transversale où ce dernier doublait la mise pour les siens (2-0 à 06'24). Menés par deux unités, les Volants reprenaient du poil de la bête mais butaient toujours sur ce Sébastian en grande forme, notamment sur un gros rebond des Volants (07'30), un palet sauvé sur la ligne aidé de Clément Gaudeaux (09'27) ou encore sur cet énorme tour de cage (12'00). Des arrêts qui inspiraient les avants rouennais, en particulier Jason Lorcher réalisant lui aussi un tour de but qui lui rapportait un point de plus dans ses stats (3-0 à 12'40). Une dernière offensive de Servan Cerf d'un tir du revers juste à côté du poteau parisien (12'53) et les Dragons rentraient au vestiaire pour la première pause.

 

Alors que le deuxième tiers commençait d'une bien belle manière pour les rouennais avec un gros slap de Quentin Berthon dans la mitaine parisienne (16'16), la suite des événements prenait une toute autre tournure. Sur une période de quinze minutes, l'arbitre de la rencontre utilisait à six reprises son sifflet contre les rouennais dans cette période, laissant plusieurs situations de cinq contre trois aux parisiens qui manquaient toujours de réalisme face à Sébastian Ylönen. Alors que le speaker annonçait « il reste moins d'une minute à jouer », Jason Lorcher s'en allait en break seul face au gardien bleu blanc rouge. Une feinte, un tir ? Jason ratait complètement son action mais voyait son palet glisser entre les jambières jusqu'au fond du but parisien (4-0 à 29'25). Voilà de quoi rentrer sur le banc le sourire aux lèvres avant d'entamer le dernier acte de quinze minutes.

 

Après avoir fait connaissances avec les jeunes demoiselles de la piscine municipale s'étant installées juste derrière le banc rouennais contre la verrière de la patinoire ;o), les Dragons repartaient à l'assaut. Charles Bertrand s'en allait servir Jason Lorcher qui lançait une mine à côté du but avant de redonner ce palet à Maxime Brachet qui tentait à son tour sa chance mais le nouveau portier parisien fraîchement rentré en début de tiers prenait le dessus en gelant la rondelle (33'16). Le bal des pénalités reprenait, cassant le rythme de part et d'autre, laissant cependant quelques actions timides aux deux équipes. Après un tir de Romain Gutierrez sans danger (38'25), le duo Lorcher-Brachet ratait leur combinaison, permettant aux Volants de partir en contre paradé une nouvelle fois par Sébastian (39'17). Il finit finalement par craquer en infériorité numérique suite à un tir bloqué mais un rebond capricieux le lobait avant de passer la ligne de but (4-1 à 39'52). Un dernier but qui figeait le tableau d'affichage à 4-1, laissant les deux équipes se neutraliser le reste de la période.

   
Samedi 06 mai 2006
Dimanche 07 mai 2006 Dimanche 08 mai 2006
Match 1
  4-1
Match 3
  4-0
Match 5 4-6
Match 2
1-5
Match 4
    3-0
Match 6   4-1

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :