" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Défaite dans les Alpes...

Face à une équipe de Gap bien en place et enthousiaste sur leur glaçon, les Dragons Espoirs au terme d'un week-end herculéen auront du se résoudre à lâcher des points dans les Hautes Alpes en s'inclinant 6 buts à 2. En effet, la veille à Tours en Division 2, le lendemain à Gap en Espoir Elite, difficile la vie d'un Dragon au moteur qui accuse déjà depuis le début de la saison plus de 12 000 kilomètres sur les routes.

Après une rencontre âpre disputée à Tours (match nul 3-3), la fatigue bien lisible sur les visages rouennais ne les empêchait néanmoins pas de commencer la partie tambour battant. Ainsi, servi parfaitement par Alexandre Mulle, Anthony Rech avait tout le loisir d'inscrire son 14ème but de la saison après seulement 17 secondes de jeu (0-1 à 00'17) Légèrement surpris par le début de rencontre, l'ex-portier rouennais Ronan Quemener aura tout le temps de se remettre de cette anicroche. Chez les Dragons, l'enthousiasme de début de rencontre se révélait n'être qu'un feu de paille. Mis en difficulté dès la reprise de la rencontre, les seino-marins se faisaient malmener jusqu'à l'égalisation d'Alexis Dicharry sur la première des trois pénalités consécutives infligées aux rouennais en début de rencontre. Dès lors pour les Dragons, les affaires viraient au cauchemar. Dominés aux lancers sur la période, les rouennais paieront le prix fort dans ce tiers. La faute à un scintillant Julien Correia fort à l'aise dans ses patins qui prenait un malin plaisir à signer le doublé dans le premier vingt minutes. Ainsi, le capitaine gapençais profitait du trouble occasionné sur l'égalisation des siens en avantage numérique pour porter la marque à 2-1 (04'31) avant de récidiver quelques minutes plus tard sur un lointain lancer peu avant la fin du premier vingt minutes (18'31) Dans ces conditions difficiles pour les Dragons de s'exprimer offensivement tout au plus quelques escarmouches ici ou là, un lancer de Thomas Dreyfus sur une passe de Kévin Marias-Magill (13'13) une tentative de Valentin Dumelie (14'56), des coups d'épée dans l'eau qui ne serviront pas les desseins du Dragon d'autant plus que dans son filet Ronan Quemener gérait avec sérénité les affaires courantes.

A la reprise des hostilités, les circonstances ne semblaient guère plus engageantes pour les «jaune et noir » Rentré à l'orée du deuxième tiers, Adrien Fenart devait s'acquitter comme mise en bouche d'un tête à tête avec Julien Correia sur un tir de pénalité infligé par Jean Catarino, l'auguste arbitre, homme de dialogue à partir du moment où l'on parle exclusivement le gapençais (22'17) Fort heureusement pour les rouennais, leur portier répondait présent et déjouait la tentative du capitaine haut-alpin. Pour autant, la météo normande ne s'améliorerait guère, ciel couvert, nuages à l'horizon et ondée en perspective sur le but d'Adrien Fenart qui devait ramasser un premier palet au fond de ses filets. Alors que le trio arbitral signalait un bien tendancieux dégagement interdit aux Dragons alors en infériorité numérique, l'engagement suivant donnait lieu au quatrième but des locaux. Ainsi, les gapençais faisaient rapidement tourner le palet devant la boite rouennaise. Mathieu André parvenait à glisser le palet pour Julien Correia qui servait  le quatrième but haut-alpin à Edouard Outin (25'06) Décidément loin d'être à la noce, les Dragons ne parvenaient pas à réagir face à une équipe de Gap tenace, courageuse et efficace qui rajoutait un cinquième but dans la foulée par Kévin Zampa (29'39) plaçant un peu plus les rouennais au fond du gouffre. Certes, en avantage numérique le lancer de Cédric Custosse à la bleue faisait mouche en édulcorant un peu la note mais vraisemblablement la partie échappait aux rouennais (31'54) et il devenait bien difficile d'envisager un retour en grâce jaune et noir.

Quoiqu'il en soit bien que touchés moralement, les joueurs de Julien Guimard feront preuve de courage et d'orgueil jusqu'à la sirène finale. Les jambes en plomb, le coeur restait de mise pour les Dragons qui n'auront de cesser d'artiller le but de Ronan Quemener durant le dernier vingt minutes. Avec 13 lancers à 4 dans la troisième période, les Rouennais montreront qu'ils avaient encore de l'énergie pour tenter de réduire la marque. Malheureusement pour les Normands, les efforts ne seront pas récompensés bien au contraire. Repoussant toutes les tentatives rouennaises, celle de Thomas Dreyfus par deux fois (42'05), celle de Kévin Marias-Magill (47'02) ou les nombreuses issues des oreilles (Cédric Custosse, Maxime Lefebvre, Alexandre Mulle, Mathieu Chevalier, Clément Hondier), un Ronan Quemener de haut vol, restait sur la lancée de ses récentes performances en Magnus et laissait planer au dessus du banc rouennais un vent de nostalgie rappelant à tous le temps où Ronnie était « the goalie ». En toute fin de rencontre à l'amorce des cinq dernières minutes, Julien Guimard jouait son va-tout en soustrayant son gardien (54'32) Coup de poker louable mais mal récompensé, Julien Correia, sans nul doute l'homme du match, se chargeait d'exécuter la sanction en signant le triplé (54'36) Fin du match sur le score de 6 à 2 à la faveur des Alpins qui méritaient leur succès face à des Dragons usés qui auront l'occasion de réagir dès la semaine prochaine face à Viry-Châtillon.

Samedi 23 janvier 2010, match Espoir Elite (13ème journée)
Gap – Rouen 6-2 (3-1 / 2-1 / 1-0) // Pénalités : Gap 14 mn – Rouen 24 mn

00:17: 0-1 Rouen: 42: Anthony RECH (10: Alexandre MULLE; 27: Quentin BERTHON)
03:33: 1-1 Gap: 11: Alexis DICHARRY (4: Romain GUTIERREZ; 21: Jérémy BARIDON) [5-4]
04:31: 2-1 Gap: 14: Julien CORREIA (7: Kevin ZAMPA; 18: Mathieu ANDRE)
18:31: 3-1 Gap: 14: Julien CORREIA (7: Kevin ZAMPA; 18: Mathieu ANDRE)
25:06: 4-1 Gap: 3: Edouard OUTIN (14: Julien CORREIA; 18: Mathieu ANDRE) [5-4]
29:39: 5-1 Gap: 7: Kevin ZAMPA (14: Julien CORREIA; 18: Mathieu ANDRE)
31:54: 5-2 Rouen: 32: Cédric CUSTOSSE (24: Germain RAIMBOURG; 10: Alexandre MULLE) [5-4]
54:36: 6-2 Gap: 14: Julien CORREIA (6: Yoanne LACHENY; 1: Ronan QUEMENER) [Cage vide]

Tirs : Gap 25 (12 / 9 / 4) - Rouen 35 (7 / 15 / 13)
Engagements : Gap 29 - Rouen 36
Power-play : Gap 1/6 (16.17%) - Rouen 1/6 (16.17%)

Dernières confrontations entre Rouen & Gap : 12 victoires - 1 défaite
A domicile : 6 victoires - 0 défaite (Plus large victoire : 7-1 le 25 février 2007)
A l'extérieur : 5 victoires - 1 défaite (Plus large victoire : 7-0 le 02 mars 2008)
Carré final : 1 victoire - 0 défaite



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :