"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Reims, terre de Dragons...

Dans la lutte intense qui oppose Reims, Amiens et Rouen à la cime du classement du championnat Cadet Elite, les Dragons de Jonathan Paredes auront fait la bonne opération du week-end s'imposant 6 buts à 5 après prolongation à la patinoire de Reims. Toujours leaders mais désormais avec une avance de deux points sur son dauphin rémois et virtuellement trois sur Amiens qui dispose de deux matchs en moins, les Hauts Normands pourront aborder plus sereinement le double rendez-vous qui les attend face aux Gothiques d'Amiens (20 et 27 février) précédant une ultime confrontation pour la dernière journée face à Reims sur l'Ile Lacroix. Autant dire qu'il est probable que les trois principaux protagonistes du championnat se dispute la première place jusqu'à la sirène finale de cette saison régulière. En attendant de songer à de nouvelles aventures, les rouennais pouvaient profiter de la route du retour du Reims pour savoir un succès chèrement acquis.

En effet, c'est au courage que les jeunes Dragons iront chercher ces précieux points tant ils auront du courir après le score. Ainsi, même si Anthony Goncalves trouvait rapidement le chemin des filets pour l'ouverture du score des normands (0-1 à 05'55) rapidement, les affaires se compliquaient pour la « Team Dragon »  Répondant du tac au tac en avantage numérique (10'40), Peter Valier donnait l'égalisation aux siens et remettaient de l'ordre dans la maison champenoise. A tel point que trois minutes plus tard, Remi Houque donnait le 2-1 aux siens (13'48) créant la confusion dans les esprits rouennais à la fin de la première période.

Si les doutes s'étaient invités dans la tête des Dragons, trois minutes de la deuxième période suffiront à les dissiper au moins en partie. Ainsi, une combinaison heureuse entre les deux Anthony, Rech et Goncalves permettait à Damien Bourguignon se signer l'égalisation à 2-2 (23'16) Pour autant, les hauts normands n'étaient pas sortis d'affaire, loin s'en faut. Pris par la patrouille par deux fois (25'44 & 26'38), la séquence à cinq contre trois qui s'en suivait était fatale à Guillaume Duquenne, le portier des Dragons. Sur un service de Peter Valier qui amassait son troisième point de la soirée, Alexandre Chrétien inscrivait le troisième but des siens (27'00) Dans cette course effrénée au tableau d'affichage, ce sont bien les rémois qui menaient la danse. En effet, contrairement au premier opus disputé à la patinoire Barot où les Dragons avaient ouvert le bal en menant 2-0 avant de voir un retour de flamme bleue à égalité avant de s'imposer 5-2, cette fois les champenois entendaient bien se faire respecter sur leur glaçon. Ainsi même si Anthony Rech profitait à son tour d'un double avantage numérique pour égaliser à 3-3 (29'35), Romain Lebrun attendait jusqu'aux dernières secondes de la période pour crucifier à nouveau l'infortuné Guillaume Duquenne (39'18)

Pire pour les Dragons l'entame de l'ultime manche s'avérait difficile. Placé sous le joug d'un Peter Valier décisif (42'27), les Normands cédaient à nouveau d'entrée de jeu se plaçant ainsi dans une situation très inconfortable avec désormais deux buts de retard au tableau d'affichage (5-3 à la faveur de Reims) Période trouble pour les Dragons. Pour la deuxième fois de la saison en 16 rencontres jouées, les Normands se retrouvaient à la traine de deux buts. Là où la première fois face à Amiens à domicile où la gifle avait été terrible (défaite 4-7), cette fois, les Dragons parviendront à retourner le score à leur avantage. Menés au score pour la cinquième fois de la saison dans une rencontre avec au final  sur ces matchs précis 3 victoires pour 2 défaites dont 1 aux tirs aux buts,  les rouennais trouveront les ressources nécessaires pour raccrocher les bons wagons. En quelques minutes dans la troisième période, le double avantage champénois explosait en sanglots. En bon capitaine, Anthony Rech sonnait la charge et insufflait le vent de la révolte rouennaise en ramenant le score à 5-4 (42'49) Dans la foulée, Alexandre Lubin en désavantage numérique se chargeait de donner l'égalisation à 5-5 et au passage tout le sourire au banc rouennais avec sa célébration pour le moins audacieuse (53'30) Pour les rémois, tout était à refaire et l'euphorie de la possible victoire face à l'ennemi dragon semblait désormais qu'un lointain souvenir. Jolie aubaine pour les Dragons qui profiteront de la prolongation pour remporter leur premier match dans le surtemps après deux défaites concédées en prolongation face à Reims justement en match d'ouverture sur l'ile Lacroix et plus récemment à Gap à l'occasion de la 13ème journée. Dans le rôle du pourfendeur de défense, Léo Guillemain tenait une place de choix en trompant après trois minutes de prolongation Dylan Celestin avec son arme secrète "la feuille morte" entérinant au passage la victoire des Dragons 6 buts à 5.

Samedi 06 février 2010, match U18 (16ème journée)
Reims – Rouen 5-6 (2-1 / 2-2 / 1-2 / 0-1) // Pénalités : Reims 12 mn – Rouen 14 mn

05:55: 0-1 Rouen: 13: Anthony Allan GONCALVES (7: Vincent GUEZOU; 18: Anthony RECH)
10:40: 1-1 Reims: 99: Peter VALIER [5-4]
13:48: 2-1 Reims: 4: Remi HOUQUE (77: Romain LEBRUN; 99: Peter VALIER)
23:16: 2-2 Rouen: 3: Damien BOURGUIGNON (18: Anthony RECH; 13: Anthony Allan GONCALVES)
27:00: 3-2 Reims: 9: Alexandre CHRETIEN (99: Peter VALIER) [5-3]
29:35: 3-3 Rouen: 18: Anthony RECH (22: Raphaël FAURE; 3: Damien BOURGUIGNON) [5-3]
39:18: 4-3 Reims: 77: Romain LEBRUN (4: Remi HOUQUE; 99: Peter VALIER)
42:27: 5-3 Reims: 99: Peter VALIER (10: Kevin OTTINO)
42:49: 5-4 Rouen: 18: Anthony RECH
63:15: 5-6 Rouen: 8: Léo PAILLIE



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :