"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 2ème manche vs Reims...

 

Après leur succès glané samedi face à Reims au beau milieu de la « Cité de Rois », les Dragons minimes rouennais avaient à charge cette fois de se faire respecter face à ces mêmes rémois sur son glaçon de la patinoire de l'Ile Lacroix. Et au terme de la première période, nul doute que le message haut normand était bien passé avec un score conséquent à la faveur des dragons à l'issu du premier vingt minutes.

 

Sur un déboulé slalomé depuis sa zone, les Dragons parvenaient à ouvrir la marque très tôt dans la rencontre d'un lancer à mi-hauteur qui attrapait la lucarne du but rémois après seulement deux minutes de jeu (1'59) Quelques minutes tard en avantage numérique, les Hauts Normands doublaient la mise sur une bonne séquence collective. Une bonne passe du poteau vers le slot offrait l'occasion aux rouennais de porter la mise à 2-0 sur un lancer raffiné qui trouvait le haut de la cage champenoise (05'59) Légèrement hésitante en ce début de rencontre, l'arrière garde marnaise semblait avoir du mal à s'acclimater à l'atmosphère de l'Ile Lacroix à tel point que sur un lancer curieux les Phenix brûlaient une troisième cartouche pour le 0-3 (08'23) Rebelote quelques minutes plus tard sur un passage rouennais derrière la cage suivie d'une passe précise à destination de l'artillerie jaune et noire pour un 4-0 plutôt logique (10'16) Etranglée, asphyxiée, la formation rémoise avait toutes les peines du monde pour pénétrer dans l'espace protégé des Dragons. Bénéficiant d'un court répit avec un double avantage numérique. Sans parvenir, néanmoins à en profiter, les rémois avaient tout de même réussi à juguler l'hémorragie jusqu'à la première sirène et une pause salvatrice pour se remettre d'un premier tiers particulièrement rugueux pour le moral champenois.

 

A la reprise, tout aussi pressant sur la cage rémoise laissant le portier des Phenix se mettre en évidence à plusieurs reprises, les Dragons mettaient quelques minutes pour trouver le premier but du tiers médian. Sur un deux contre un rondement mené la passe trouvait la crosse mais le tir au dessus en faisait pas mouche. Néanmoins, au rebond, l'action se poursuivait et les affaires offensives rouennaises reprenaient de plus belle (24'14) Pour les trois parents rémois égarés au milieu des tribunes rouennaises, l'heure était venue de s'enthousiasmer et d'applaudir cette équipe de Reims courageuse qui trouvait les ressources pour réduire le score sur un « trois contre zéro » rondement mené, ramenant la marque à 5 buts à 1 quasiment à la mi-match (28'23) Revigorée par son but, la formation champenoise s'enhardissait et rivalisait même avec les Dragons tout le reste de la période, les rouennais se retrouvant dans l'incapacité d'alourdir le score face à une pugnace escouade de phénix.

 

Disputée sur un rythme offensif un peu plus languissant, la troisième période de la rencontre permettait néanmoins aux Dragons de retrouver de la réussite offensive. Même si il fallait un peu plus d'une poignée de minutes pour lever les bras à nouveau, les Rouennais y parvenait sur un astucieux palet glissé sous le portier rémois pour le 6-1 (47'13) La veille c'est sur le score de 7 buts à 2 à la faveur des seinomarins que les deux équipes s'étaient séparés. Nul doute que les uns et les autres espéraient faire mieux. A ce jeu là, ce sont les Dragons qui se montraient plus vertueux avec un septième plutôt sympathique sur un lancer puissant de la bleue qui trompait le gardien rémois à nouveau (50'24) Un « mignon » petit coucou dans les tribunes pour le buteur à destination de ses parents plus tard et le jeu pouvait reprendre son cours avec moins d'une dizaine de minutes à jouer. Le temps encore pour les Dragons de maltraiter le courageux gardien rémois encore quatre fois (52'27, 54'38, 56'22, 59'04)  pour une seule réponse rémoise (55'56) avant la sirène finale concluant cette rencontre sur le succès des jeunes Dragons 11 buts à 2.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :