... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U22 Avant Angers-Rouen...

 

Vainqueurs le week-end dernier 5 buts à 0, les Espoirs de Rouen aborderont ce dimanche la 6ème journée du championnat Espoir Elite avec un déplacement au Haras d'Angers, justement face à l'équipe croisée dimanche dernier sur la glace de l'Ile Lacroix.

Un mauvais souvenir que cette rencontre pour l'ex-attaquant rouennais désormais Angevin Baptiste Ylönen qui n'aura pas passé un dimanche sur les bords de Seine tout sourire « ça a été très compliqué. Nous avons très mal entamé le match en prenant 3 buts en minutes. Nous avons vraiment fait un mauvais premier tiers qui nous a plombé tout le reste de la rencontre. Nous étions venus pour faire quelques choses sur l'Ile Lacroix malheureusement cela n'a pas été de tout repos. Nous n'avons pas pu afficher le même niveau de jeu que lors des matchs précédents, c'est bien regrettable d'autant plus qu'il est toujours difficile de faire un résultat à Rouen. Depuis le début de la saison, nous n'avons pas fait de mauvais résultats surtout à domicile, chez nous on va tout faire pour prendre les trois points dimanche en partant dans un bon état d'esprit, nous savons que nous en sommes capables. «  rappelle et prévient l'attaquant d'une équipe des Ducs qui restent sur un début de saison relativement honnête ponctué de deux victoires pour trois défaites et des succès acquis sur leur glace du Haras.


« Ce début de saison est positif. Nous avons gagné les matchs qu'il fallait à domicile et accroché Amiens et Hockey 74 sur nos deux autres matchs, cela n'est pas mauvais du tout. Reste ce match à Rouen qui reste à oublier. L'ambiance dans l'équipe est au top, tout le monde s'entend bien, nous avons un nouvel entraîneur junior (ndlr : Simon Lacroix) qui apporte une nouvelle dynamique ce qui est vraiment bien pour les Espoirs et l'ensemble du club » De quoi placer aux aguets les Dragons pour leur premier déplacement de la saison. Une originalité du calendrier pour les Rouennais qui auront remporté quatre victoires à domicile dans ce championnat avant de vivre leurs premières émotions à l'extérieur à Angers en l'occurrence. Sur le bon rythme d'entrée de jeu face à Reims pour la première journée, les Dragons du duo Garnier – Kinding auront enchaîné des succès face à Gap (5-2) Amiens (6-3) et plus récemment donc Angers (5-0, lire ici) Tandis que Grenoble n'aura pas la tâche facile dimanche avec un déplacement à Saint-Gervais-les-Bains face à Hockey 74, les Rouennais, ex-aequo avec les Isérois au classement, pourraient se détacher au classement en cas de succès en Anjou. Une victoire loin d'être acquise néanmoins pour les Dragons même si lors des trois dernières saisons, les seinomarins se seront imposés à 6 reprises en 6 matchs au Haras.


Le Haras terre de Dragon ? Une arrogance que les Rouennais n'auront pas le loisir d'avoir et que réfute l'ex-rouennais Baptiste Ylönen qui juge les deux équipes finalement pas si éloignées que ça en dépit de l'écart au classement (1er contre 5ème) « J'ai un peu suivi l'évolution du recrutement de l'équipe espoir. J'ai été surpris du nombre de départs simultanés, c'est la première année où Rouen perd de nombreux joueurs et où la profondeur de banc n'est pas si importante. Mais malgré cela, on a pu le constater dimanche dernier, cette équipe junior de Rouen reste très compétitive, comme chaque année. Ils devraient faire de bons résultats et finir dans le top 3. Il n'y a pas tellement de différences entre les deux équipes. Des deux cotés certains juniors qui évoluent en pro, d'autres qui sont exclusivement espoirs, et il y a des cadets qui jouent dans les deux équipes. Rouen a le bénéfice d'avoir plusieurs juniors qui jouent en pro depuis plusieurs années et qui ont l'expérience, ce qui leur permet d'être vraiment performant. De notre coté à Angers, nous avons une équipe jeune puisqu'on a perdu pas mal de cadres par rapport à l'année dernière, et il nous manque peut être l'expérience et la culture de la gagne pour pouvoir vraiment rivaliser avec les 2-3 grosses écuries en junior, mais je suis sur qu'avec un peu de temps et de travail nous pouvons réussir de très bons résultats! » souligne-t-il avant de conclure sur un clin pour ses anciennes couleurs rouennaises « Je garde de très bons souvenirs de ma jeunesse passée à Rouen, ou de ma dernière année cadet passée là bas. Cette année a été une bonne expérience, et j'ai pu redécouvrir mon 1er club, ce qui me laissera une bonne image de ce dernier! »



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :