... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U18A 7ème Journée...

 

 

Partie solide jouée par les Cadets Elite Rouennais à Reims à l'occasion de la 7ème journée de Championnat avec une victoire sereine 4 buts à 1. Si lors de leur dernière visite les protégés de Nordine Mahdidi avaient eu toutes les peines du monde à imposer leur jeu, cette fois, la donne aura été différente après un premier vingt minutes de « chauffe »

 

En effet, même si Reims ne déméritera pas sur l'ensemble de la rencontre en se battant comme à l'accoutumée sur chaque palet, Rouen profitera de la deuxième période pour assoir sa domination sur la rencontre. Auparavant, vingt minutes aux Dragons étaient nécessaires pour prendre la mesure de leurs adversaires. Non pas un retard à l'allumage ou un départ en dilettante mais simplement une montée en régime progressive. Ainsi, même si les Dragons brûlaient le départ sur une ouverture du score rapide signée de la crosse de Maxime Dordet (01'03) suivie d'une grosse occasion de but pour Romain Solloy (02'01), les Rémois ne se démobilisaient pas face à une équipe jaune et noire en verve offensivement. Particulièrement en verve dans son filet champenois, Thibault Berdal contenait tant bien que mal les assauts des Dragons, parfois avec un soupçon de réussite, souvent au talent à l'image de ce break paradé d'un puck-check face à Hugo Quignard en fin de première période. De fait, alors que les Rouennais peinaient à trouver le « petit rien » qui manque pour doubler la mise, sur un bon jeu à trois, Axel Barnique se retrouvait parfaitement placé devant la cage de Quentin Papillon pour dévier subtilement le lancer de Pierre Geny (1-1 à 07'02) Au final, en dépit de quelques opportunités annihilées par les deux cerbères, les deux formations pensaient en rester là au tableau d'affichage pour cette période. C'était sans compter sur ce « diable » de Vincent Nesa de retour au jeu après une blessure contractée en Coupe de la Ligue contre Caen. En avantage numérique, bien inspiré, Quentin Papillon prenait l'initiative de la relance pour Jérémy Delbaere. Bien lui en prenait puisque le palet réconforté dans la foulée dans la crosse de Vincent Nesa allait finir au fond des filets rémois. Un première « move » sur son vis à vis défensif envoyé à la cueillette aux champignons, une deuxième feinte pour contourner le deuxième défenseur qui en fera des cauchemars toute la nuit et une dernière malice pour coucher le gardien. De quoi obtenir une bonne note voire une mention pour le capitaine des Dragons, plutôt habile sur le coup dans la résolution de l'équation rémoise (1- 2 à 17'04) Passée cette action jaune et noire, la première sirène pouvait retentir sur cet avantage acquis pour les Hauts-Normands.

 

Même si le deuxième vingt ne sera ponctué que d'un but, c'est dans cette période que les seinomarins appuieront sur l'accélérateur et prendront clairement l'avantage dans cette rencontre. Alternant envolées individuelles et mouvements collectifs très intéressants, les Rouennais soufflaient le chaud et le froid face à une équipe qui tentait tant bien que mal de laisser passer l'orage. Avec a propos d'ailleurs puisque les rémois à force d'abnégation ne paieront pas forcement l'addition dans cette période. Si les Dragons carbonisaient plusieurs cartouches face à Thibault Berdal à l'image de Julien Msumbu, la crosse de « sniper » en mode silencieux ou encore Justin Addamo tout ému par la présence de Mamy à ses cotés sur le banc, la défense champenoise et surtout son gardien faisait le reste comme sur ce deux contre un en toute fin de période qui voyait Julien Msumbu rendre fou son adversaire défensif sur une feinte avant de se casser le nez sur le gardien du temple marnais (38'47) Au final, seul Jérémy Delbaere parviendra à trouver le but à la mi-match sur un service de son compère Julien Msumbu (1-3 à 29'40)

 

Buteur en deuxième période, le numéro 2 haut normand prenait à goût à lever les bras puisque dès l'entame de la troisième période, un bon relais entre Brieuc Houeix et Vincent Nesa permettait à Delbaere de prendre à revers le gardien rémois (1-4 à 43'56) Même si les Rouennais venaient de marquer là leur dernier but de cette rencontre, durant les quinze minutes restants, ils multiplieront les occasions face à Thibault Berdal. Un coup Vincent Nesa, une autre fois Ludovic Duchesne et son chat noir ou encore Julien Msumbu, autant d'occasions franches qui auraient pu corser sévèrement la note pour les rémois. Finalement, à la conclusion de la partie, les Rouennais pouvaient se satisfaire de cette victoire en terre de Champagne 4 buts à 1 conservant ainsi leur première place au classement derrière le duo des affamés Briançon vainqueurs à Grenoble 5-2 et Amiens, prochain adversaire des Dragons, victorieux 8-1 face à Angers.

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :