" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Rouen trébuche à Amiens...

 

Alors qu'il ne leur reste que trois matchs à disputer dans la saison régulière du championnat Cadet Elite, les Dragons rouennais auront loupé à Amiens l'occasion de se mettre quasiment définitivement à l'abri au classement en asseyant confortablement leur première place. En effet, face au troisième de la poule face aux Gothiques, les Dragons rouennais auront connu une jolie déroute en Picardie en prenant sur le casque un solide 7 buts à 4 en dépit d'un bon retour au tableau d'affichage durant la deuxième période. Pourtant avant de subir le naufrage, les Normands débutaient de la meilleure façon possible en prenant les devants au tableau d'affichage grâce à l'inévitable Anthony Rech qui trouvait le chemin des filets en se jouant avec subtilité de Quentin Kello (08'46) Menant 1-0 à la première pause, les joueurs de Jonathan Paredes ne pensaient sans doute pas prendre une telle ondée en deuxième période. En effet, en moins de sept minutes, les Rouennais étaient relégués au bout du monde au tableau d'affichage. Déjà en guise en d'avertissement, Marius Serer prenait un malin plaisir à remettre les deux équipes à égalité (21'46) La machine rouge et noire lancée, les affaires rouennaises périclitaient fortement sous les coups de boutoirs de Romain Carpentier (23'21) et Fabien Metais (26'36) qui en quelques minutes faisaient boire la tasse aux Dragons. Désormais distancés à 3-1 face aux Gothiques, il devenait nécessaire pour les Normands de montrer un peu d'orgueil. Léo Paillé en servant Alexandre Lubin pour le 3-2 lançait le vent de la révolte rouennaise. Fier ce dragon là, n'abandonnait pas sans combattre à l'image de Raphael Faure qui permettait à Anthony Rech de trouver le 3-3 (37'55) avant la deuxième pause.


Un joli retour en course qui ne suffira pas aux Dragons pour leur donner le souffle suffisant pour boucler la rencontre sur un succès. Pire, la troisième période se révèlera un piquant calvaire pour le portier normand qui devra ramasser quatre nouveaux palets dans son filet. Débutant le tiers sur un but de Remi Thomas (41'03), les Gothiques d'Olivier Duclos donneront le ton d'un dernier vingt minutes peinturluré de rouge et de noir. Une poignée de minutes plus tard, Alexis Nicolay passeur sur le but précédent, se muait à son tour en buteur en trompant l'infortuné gardien jaune et noir. A nouveau relégués à deux buts au tableau d'affichage (5-3), les Dragons ne semblaient pas en mesure de réagir cette fois. Là où en deuxième période, les Normands avaient fait preuve de caractère cette fois là rien ne se passera. Au contraire, Remi Thomas ajoutait un sixième but (51'46) enfonçant un peu plus le clou. Certes, Florian Chakiachvili au détour d'un magnifique "shoot banane" (52'01) parvenait à édulcorer la note mais il semblait déjà bien trop tard pour un Dragon aux abois. A l'amorce, si le besoin s'en faisait encore sentir, les amiénois plantaient un dernier coup de poignard par l'intermédiaire de Romain Carpentier (58'47) entérinant une victoire méritée 7 buts à 4.

 

Samedi 20 février 2010, match U18 (17ème journée)
Amiens - Rouen 7-4 (0-1 / 3-2 / 4-1) // Pénalités : Amiens 4 mn - Rouen 8 mn

08:46: 0-1 Rouen: 18: Anthony RECH [4-5]
21:46: 1-1 Amiens: 14: Marius SERER (20: Romain CARPENTIER)
23:21: 2-1 Amiens: 20: Romain CARPENTIER (4: Maurin BOUVET) [5-4]
26:36: 3-1 Amiens: 22: Fabien METAIS (4: Maurin BOUVET; 17: Jean Loup CARDON)
35:22: 3-2 Rouen: 19: Alexandre LUBIN (8: Léo PAILLIE; 11: Florian DUVAL) [5-4]
37:55: 3-3 Rouen: 18: Anthony RECH (22: Raphaël FAURE)
41:03: 4-3 Amiens: 15: Remi THOMAS (6: Alexis NICOLAY)
49:30: 5-3 Amiens: 6: Alexis NICOLAY
51:46: 6-3 Amiens: 15: Remi THOMAS (23: Fabien KAZARINE) [5-4]
52:01: 6-4 Rouen: 16: Florian CHAKIACHVILI (19: Alexandre LUBIN; 7: Vincent GUEZOU)
58:47: 7-4 Amiens: 20: Romain CARPENTIER (6: Alexis NICOLAY; 14: Marius SERER)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :