"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Inséparables...

 

Après le premier match disputé sur l'Ile Lacroix soldé sur le score de 4 buts à 4, Amiens et Rouen espéraient bien profiter de cette deuxième confrontation cette fois en Picardie, pour se départager. Hélas pour les deux équipes, c'est un nouveau score de parité qui viendra clore cette rencontre « mercredicale » entre les minimes rouennais et amiénois. Deux matchs nuls en autant de confrontations, la marge entre les deux équipes en lice pour le titre de champion de France semble si infime que 120 minutes n'auront pas été suffisantes pour voir un favori se dégager.

 

Pourtant au bénéfice d'une entame de match cohérente de la formation de David Dostal, les Dragons semblaient prendre le match par le bon bout. C'est ainsi qu'avant que le chronomètre de la patinoire d'Amiens n'affiche les deux minutes, Lucas Bicheux trouvait l'ouverture pour les siens (01'53) Si quelques minutes plus tard, Louis Olive parvenait à égaliser pour la formation rouge et noire (05'29) résolument cette première période semblait tourner à l'avantage des rouennais, Tanguy Auger (05'40) puis Sacha Guillemain (06'52) se relayant pour bousculer le portier amiénois avec deux nouveaux buts. C'est ainsi qu'après la première mi-temps du premier vingt minutes, les Hauts Normands plantaient le drapeau des Dragons au milieu de glace amiénoise en menant 3 buts à 1. Une domination tout en jaune et noire qui ne faisait que se confirmer dans les dernières minutes de la période alors que Hugo Dumont trouvait à son tour l'ouverture pour le 4-1 (13'56) Toutefois, avant la premier coup de klaxon, Rayan Belharel au prix de malice parvenait à réduire la marque à 4-2 à 15'28. Un but amiénois un soupçon stupide qui coupait les jambes à des Dragons jusqu'alors fringants.

En effet, à la reprise, la donne était bien différente. Bien plus agressive dans le bon sens du terme et mieux en place, l'équipe d'Amiens se servait du deuxième tiers pour donner une leçon de réalisme aux jeunes rouennais. Profitant des erreurs individuelles des Seino-Marins, dans un premier temps, Florian Lalouette rétrécissait l'écart à 4-3 (27'46) avant d'être secondé par Clément Garrido tout heureux d'inscrire le but du 4-4 (33'49) De la domination des Dragons en première période, il ne restait plus grand chose à cet instant de la rencontre d'autant plus que dans la troisième période, le vent tournait à nouveau en faveur des joueurs de Guillaume Mennessier. A une dizaine de minutes de la sirène finale, avec le but de Dylan Ribeiro (48'48) pour la première fois de la rencontre, les Gothiques prenaient la main dans cette rencontre. 10 minutes pour réagir, 10 minutes pour trouver les ressources mentales pour digérer ce retournement de situation, la tâche rouennaise semblait ardue alors que jusqu'alors le troisième tiers s'était montré particulièrement équilibré. Tentant d'oublier les quelques occasions manquées en début de tiers face à une équipe d'Amiens opportuniste devant la cage rouennaise, les Dragons ne baisseront pas les bras loin s'en faut. Refusant la défaite, ne renonçant pas à aller chercher ce précieux cinquième but, les Normands, par l'intermédiaire d'Antoine Figueira étaient récompensés de leurs efforts avec un retour à 5-5 symbolique.

 

Plus rien ne sera marqué par l'une ou l'autre des équipes, les deux formations se séparant sur ce score de 5-5 au terme d'une rencontre intéressante pour les rouennais avec du rythme et de la qualité mais par intermittence. Reste désormais aux rouennais d'être en mesure d'imposer leur jeu durant soixante minutes pour parvenir à prendre à revers cette bien jolie formation minime amiénoise.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :