... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U11 A la mi-journée...

 

La journée bat son plein à la patinoire de l'Ile Lacroix à l'occasion du tournoi U11 « Frédéric Robinet » 2014 où douze équipes s'affrontent depuis hier en fin d'après-midi pour décrocher le précieux trophée U11 de Rouen. Après 14 matchs disputés sur les 42 prévus, déjà les tendances se dégagent au sein des deux poules pour décrocher les « accessits » aux matchs de classement.

 

Dans la Poule A, c'est un trio d'endiablés qui anime cette poule depuis hier. Entre Viry, Limoges et Rouen, la bataille fait rage pour grimper sur la crête du classement. Depuis son entrée de tournoi réussie face aux Jokers de Cergy (3-0), les Taureaux de Feu de Limoges sont les grands animateurs de cette poule. Le limougeaud plutôt à l'aise sur les bords de Seine n'aura pas traîné avant de prendre la direction de la poule. Après avoir confirmé sa « primo » victoire face aux franciliens, les hauts-viennois auront profité de la matinée pour frapper par deux fois. Pour la chasse au taureau, il faudra repasser, en feu, les Limousins s'offraient ce matin, le plaisir de passer sous silence les hululements des Ducs d'Angers (3-0) avant de taquiner du Dragon, celui de Rouen (3) sur le score toujours de 3-0. Réguliers.

3 matchs, 3 victoires pour les jaunes et bleus qui mènent le train de cette poule avec bien accroché à la locomotive limousine Viry et Rouen (2). Tous deux titulaires d'une victoire chacun face à Rouen (3), 4-0 pour Rouen (2) et 6-0 pour Viry, l'explication de glace entre les parisiens et les Dragons de Rouen (2) aura accouché d'un frugal 0-0, ni les uns ni les autres étant capables de faire couler les larmes sur les joues des portiers adverses. Inséparables, Jets et Dragons (2) se partagent le reste du podium avec un léger avantage pour les franciliens à la différence de but. Plus tortillards, la seconde partie du classement est occupée par trois équipes qui auront connu que les affres de la défaite. Cergy et Angers, défaits par deux fois se partagent respectivement la quatrième et cinquième place, Rouen (3) place pour l'instant au dessus de son casque la lanterne rouge provisoire de la poule avec deux défaites.

 

Dans l'autre poule, point de triumvirat comme dans la poule A mais un coupe solide qui multiplie les victoires depuis hier soir. Il fallait s'y attendre au pays où le hockey fait parti des sports rois, les russes de Moscou trustent la première place avec trois victoires en trois matchs. Propres et sans ambiguité face aux Gladiateurs (4-1), les moscovites, matinaux pour le match d'ouverture de ce samedi, coulaient le Drakkar caennais 8 buts à 2 avant de chasser le caribou de Dammarie-les-Lys non sans délectation (victoire 6-0) Bing ! Bang ! Boum ! A Moscou, on ne s'embarrasse des détails avec trois victoires propres qui font d'ores et déjà saliver les Dragons de Rouen (1) placés en embuscade derrière ces diablotins de moscovites. Nul doute que la confrontation entre les deux mastodontes de la poule B à 13h30 vaudra son pesant de « cacahuètes ». En attendant, dans l'ombre du « Grand Ours » de Moscou, les Dragons ne déméritent pas. Besogneux hier vendredi face à Dammarie-les-Lys et une victoire 4-0, bavards offensivement face à Rouen (4) 14-0, les hauts normands continuent de faire valser le palet sur un rythme endiablé avec deux victoires en deux matchs et une deuxième place intéressante avec un match en moins. Derrière l'infernal couple franco-russe, l'association Tours – Nantes des gladiateurs se montre plutôt à son avantage avec une belle résistance offerte à Moscou avant de prendre les points de la victoire face à Caen (6-1) En tête des poursuivants devant Dammarie-les-Lys, Caen et Rouen (4), les quatre équipes n'ont sans doute pas dit leur dernier mot pour débusquer les deux premiers provisoires de cette poule à la mi-journée.

 

Tous les résultats et classements sont disponibles en cliquant ici



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :