"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18 Derby réussi...

 

C'est un rendez-vous diablement important qui attendait les Cadets rouennais de Dimitri Fokine avec la réception des Gothiques d'Amiens pour la dernière journée de la Poule Nord. Vaincus au Coliséum 6-4, inutile de préciser que les rouennais n'étaient pas à déballer le tapis rouge pour recevoir son auguste adversaire, champion de france en titre et invaincu depuis le début de saison. Si les jeunes gothiques espéraient clore la première phase, vierges de toute défaite en ajoutant dans leur filet garni une douzième victoire, ces derniers devront se résoudre à oublier l'idée. En effet, après un début de partie où Thibault Maggi rivalisait d'élégance dans son filet pour évacuer de bien chauds palets, les Gothiques parvenaient à trouver la faille en avantage numérique. A la baguette, Nicolas Morgan profitait de la présence de trois joueurs picards devant la cage pour semer le trouble. A la conclusion, Valentin Claireaux tutoyait de prêt le filet rouennais en y expédiant le palet avec enthousiasme (0-1 à 04'08) En marquant le 96ème but de leur saison, les Gothiques d'Olivier Duclos venaient de prendre un ascendant psychologique intéressant sur son éternel rival. Face à la meilleure défense de la poule Nord et ses vingts buts subis avec un Sébastian Ylönen dans le filet bien contrariant, les rouennais souffraient pour revenir à parité. Tandis que le gardien rouennais devait s'évertuer à tenir son filet en l'état devant les assauts menaçants picards, l'artillerie rouennaise manquait de précision au moment de jouer les alchimistes en transformant les palets en or. Tantôt des interventions salvatrices de Sebastian Ylönen, tantôt les poteaux qui par deux fois se refusaient aux tendres avances rouennaises, il fallait laisser filer le chronomètre jusqu'à la dernière minute pour voir les rouennais exploser de joie. Sur le thème de "Dunkerque en force", Quentin Berthon profitait du travail conjoint des deux nordistes Valentin Dumelie et Maxime Brachet pour troubler la sérénité du jusqu'alors irréprochable gardien picard (1-1 à 19'38)

 

Une déception pour le banc picard d'autant plus que quelques secondes avant le zébré de service aurait pu, aurait du signaler un dégagement interdit. Quoiqu'il en soit, le rouennais, de nouveau le sourire aux lèvres, retrouvaient la glace pour la deuxième période le couteau entre les dents. Agréable et enjouée, la confrontation entre les deux équipes tournait à l'intense bras de fer. Tour à tour, chacun obtenait le prix de la domination de l'autre sans parvenir pour autant à tromper la vigilance des deux gardiens particulièrement en vue. Finalement, c'est en avantage numérique que l'affaire se décantait. Basculant à la mi-match sur une tentative fructueuse devant la cage de Léo Paillé au rebond sur une tentative de Quentin Berthon (29'51), les Rouennais prenaient la main dans la rencontre avant de creuser l'écart de façon rédhibitoire quelques minutes plus tard. C'est ainsi que le sallanchard Anthony Rech profitait d'une passe de Robin Gaborit pour donner de l'air à son équipe (35'17)

 

Désormais titulaires d'une marge de deux buts, c'est avec le sourire que les Dragons regagnaient leur vestiaire pour la deuxième fois de la soirée. A 3-1 à vingt minutes de la sirène finale, les espoirs picards de retour en course ne semblaient pas usurper. D'autant plus qu'au détour d'une occasion, le défenseur Christophe Bourges ramenait le score à plus juste proportion (3-2 à 48'29) Malheureusement pour Olivier Duclos et ses joueurs, il ne faudra que quelques minutes aux Dragons pour entériner la victoire rouennaise. Mis en jambe par Kévin Lorcher, Julian Breux ajoutait une petite touche américaine à ce derby cadet en plaçant le morceau de caoutchouc au fond des filets pour la quatrième fois de la journée (54'18) N'en jetez plus la coupe est pleine, les joueurs de Dimitri Fokine remportaient la mise à la sirène finale et faisait tomber pour la première fois de la saison l'invincible armada picarde. De bonne augure avant d'aborder la deuxième phase du championnat, celle de play-offs, qui emmenera les jaunes et noirs affronter ses lointains voisins du Sud : Grenoble, Gap, Mont-Blanc et Villard de Lans. Au classement de cette poule play-offs où les résultats acquis entre les équipes qualifiées de la première phase sont qualifiés, Grenoble avec 10 points (+17) occupe la première devant Amiens (10 pts, +16), Rouen (10 pts, +15), Gap (6 pts, +0), Mont-Blanc (6 pts, +0), Reims (4 pts, -10), Villard de Lans (2 pts, -17) et Français Volants (0 pt, -21)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :