" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18 Dernière sortie...

 

A l'instar de leurs ainés espoirs qui bouclaient hier soir à Villard de Lans leur deuxième phase, c'est vers la fin de la phase dite de play-offs que s'acheminent les cadets de Rouen. En haute lutte avec Amiens pour l'obtention de la première place, il était difficile d'envisager un faux pas des jeunes Dragons sur les bords de Seine face aux Brûleurs de Loups de Grenoble, possible adversaire en demi-finale si le classement restait en l'état.

 

Pour autant, avec cinq d'entre eux (R.Quemener, J.Correia, J.Romand, N.Motreff et A.Gréverend) partis toute la semaine avec les espoirs pour la tournée alpine et ces cinq matchs, avec plusieurs joueurs retenus dans le cadre de l'association avec Le Havre pour les finales Cadets Excellence disputées à Dunkerque, c'est une équipe rouennaise à trois blocs qui se présentait sur le glaçon pour y croiser les crosses avec leurs homologues isérois. Si les Loups espéraient brûler quelques cartouches sur la carapace du Dragon, il leur faudra rapidement y renoncer. En effet, il ne fallait même pas trois minutes à l'équipe de Rouen pour ruiner les espoirs de bon résultat envisagé par les grenoblois. En effet, dos à la cage sur un service de Jérémie Romand, Loïc Lampérier trouvait en retrait le "joker" rouennais Mathieu Hottegindre plein axe pour l'ouverture du score (1-0 à 00'53) Dans la foulée, c'est Jérémie Romand qui se trouvait à la réception d'un rebond sur un tir de Nicolas Motreff pour le 2-0 (02'33) Douche froide sur le banc de l'Isère glacé d'entrée de jeu par le début en fanfare des Dragons. Pourtant, les Isérois parviendront à tirer légèrement de l'arrière peu avant la mi-tiers. Toujours sur son nuage après son inconcevable victoire nhlique ;o) de la veille, Ronan Quemener lâchait un rebond sur une tentative de Baptiste Frioux. A nouveau à l'avant poste, le grenoblois trouvait le fond des filets rouennais en s'accaparant le rebond (2-1 à 09'36) Si les grenoblois avaient retrouvé un sourire de circonstance, c'était pour mieux l'abandonner quelques minutes plus tard. Le temps de remettre la machine offensive rouennaise à flot et sur un joli débordement de la défensive grenobloise, Mathieu Hottegindre s'en allait signer le doublé en contournant le portier Romain Farrugia avant d'attraper le haut du filet isérois (3-1 à 14'54) Et sans l'intervention du zébré invalidant un but rouennais de Jérémie Romand pour joueur dans la zone (17'21), le tableau des scores aurait pu être plié dès la fin de la première période.

 

A l'entame du second round, les grenoblois subiront le knock out en concédant trois buts dans la reprise. Suite à une premier direct violent adressé par le Dragon en deux contre zéro provoqué par Thomas Baubriau et Erwan Agostini, de retour de blessure après une longue absence consécutive à un cinglage reçu sur le pouce (23'36), les Normands repartaient de plus belle. Une passe parfaite de Nicolas Motreff pour Thomas Dreyfus permettait à ce dernier d'humilier une première fois le portier adverse en le contournant avant de glisser la rondelle presque amoureusement au fond des filets isérois (4-1 à 30'10) Quatre minutes plus tard, les deux loustics refaisaient la même cabriole. Toujours avec un Nicolas Motreff à la baguette, Thomas Dreyfus se présentait face au portier pour le contourner sereinement avant de balayer délicatement la rondelle une nouvelle fois derrière la ligne de but iséroise (5-1 à 34'25) Dans la pénombre depuis plusieurs minutes, la formation grenobloise peinait à trouver la lumière au fond du tunnel. Il ne fallait pas compter sur Julien Correia pour leur montrer le chemin lumineux. Sur un débordement provoqué par Martin Croguennec, le capitaine rouennais débordait avant de tenir parole en inscrivant le sixième but des siens (6-1 à 34'53) Cette fois, la partie semblait achevée. L'espoir avait déserté le banc grenoblois et le troisième tiers ne servira qu'à creuser un peu plus l'écart à la faveur des jaunes et noirs.

 

Pour débuter la troisième période, Nicolas Motreff gratifiait le public de l'Ile Lacroix d'un joli "bernard catégorie de luxe" (42'34) ;o) avant de se remettre sous les sunlights. Un pas de danse au milieu de la défensive grenobloise, une passe dans le bon groove au poteau pour Loïc Lampérier et la palette du numéro 9 rouennais violentait le palet pour le rabattre au fond du net (7-1 à 46'05) Deux minutes plus tard le but de la soirée surgissait. Au beau milieu d'une équipe iséroise lymphatique, Loïc Lampérier sortait le palet dans la neutre pour Jérémie Romand. "Kazakh" remettait dans la foulée à son compère devant la cage Loïc. Ce dernier plein de bon sens optait pour la bonne solution au joueur en feu de la partie Mathieu Hottegindre pour le lancer de casquettes célébrant son "hat trick" (8-1 à 48'24) Une dernière offensive rouennaise terminait le travail à 9-1. Après avoir reçu par deux fois la passe, Thomas Dreyfus troquait son costume de "goaléador" pour celui de serveur sur plateau d'argent. Nicolas Motreff profitait de l'offrande et propulsait la rondelle au fond des filets de Normanon rentrée quelques minutes plus tôt (9-1 à 50'33) Les dix dernières minutes de la partie n'offriront guère de spectacle. Julien Delaunay (51'00) et Maxime Durand (54'04) faisaient leur entrée sur le glaçon pour la fin d'une partie qui s'achevait sur la victoire des jeunes rouennais 9-1. Un résultat encourageant avant une semaine chargée pour les cadets qui se déplaceront mercredi et jeudi à Saint-Gervais pour y disputer une solide opposition face à Mont-Blanc 1 et Mont-Blanc 2.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :